Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La cueillette de la cigüe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nimu
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Alignement : Chaotique-bon
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
PV:
13/38  (13/38)
PM:
39/45  (39/45)
XP:
426/1000  (426/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Jeu 2 Aoû - 2:53

Lorsque Leia expliqua à Nimu ce qu'il se tramait et la manière la plus appropriée de procéder, cette dernière se demandait toujours comment elle allait pouvoir être d'une quelconque utilité si il lui était impossible d'utiliser ses pouvoirs. Il lui fallait en avoir le coeur net.

Elle ouvrit avec délicatesse sa main droite qu'elle maintint à plat en ce concentrant. Très vite, une petite flamme rougeoyante apparût dans sa paume et se mit à danser joyeusement dans un faible crépitement.

Nimu eut un large sourire de satisfaction en remarquant qu'elle était en fait toujours en possession de toutes ces capacités. L'horrible doute de soi était la seule chose qui pouvait paralyser ses moyens et bloquer sa magie par la même occasion. Elle en avait d'ailleurs déjà fait la douloureuse expérience dans son enfance et, à partir de ce jour, l'ensorceleuse avait fait le serment que plus jamais cela ne se reproduirait. Perdre un être cher fût une leçon suffisante qu'elle ne voulait et ne pourrait revivre une seconde fois.

La jeune femme serra le poing avec force, étouffant la joyeuse flamme à peine naissante. Elle avait reprit confiance en elle et était bien déterminée à mettre ses dons à profit. Dégainant sa dague de sa main gauche afin de garder libre son bras ganté, elle suivi Leia et Alkril pour enfin apercevoir Nional et Anaelle embusqué non loin de là.

Il lui fallait resté en retrait pour l'instant mais pas trop non plus. Un arbre au feuillage tombant et se trouvant à distance égale de ses compagnons offrait l'abri idéal. Nimu ne perdit pas de temps et se faufila entre les branchages qui lui laissait une vue dégagée sur la scène que lui avait décrit Leia peu avant.

Le jeun enfant, ligoté aux poignets et aux chevilles, se débattait énergiquement sans réussir pour autant à se libéré de l'emprise de son tortionnaire. Ses gesticulations ainsi que ses plaintes étaient vaines et ne pouvaient que l'affaiblir plus qu'il ne l'était. Son corps frêle habillé de haillons en disait long sur sa condition et il était évident qu'il n'avait pas eu droit à un bon repas depuis bien longtemps.

L'endroit était d'ailleurs fort peu indiqué pour un gamin de ce âge qui n'avait rien dans son apparence qui pouvait indiquer qu'il appartenait au peuple des bois. Les lieux étaient infestés de monstres de toutes sortes sans pitié ni vergogne qui n'hésitaient pas à faire un festin des plus preux.

Une question traversa soudain l'esprit de la jeune femme
*Comment l'enfant s'était-il retrouvé aux prises de ces deux gobelins ?*.

Elle savait que ces créatures n'appréciaient pas les hommes, qu'elles ne laissaient généralement jamais envie. Elles n'avaient d'ailleurs pas pour habitude de faire des prisonniers et l'humain n'était pas l'un de leur mets préférés.

Le vent faisait bruisser le feuillage baigné de lumière, créant un mouvement d'ombres autour de Nimu. Au fond d'elle même, elle le remercia de ne pas souffler en direction des gobelins, car se faire repérer maintenant serait risquer le sort de tous. Par chance, un bosquet de fleurs au parfum enivrant se trouvait juste devant la position de l'ensorceleuse, ce qui pourrait masquer sa propre odeur si le vent venait à tourner.

Il lui fallait rester attentive à la moindre chose. La jeune femme se mit alors à scruter les mouvement de ses compagnons au travers des feuilles. Pour l'instant, elle devait se tenir prête à tout éventualité car l'initiative de chacun jouerait un rôle très important pour la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Jeu 2 Aoû - 10:14

Devant cette situation angoissante de voir un jeune enfant maltraité par deux gobelins sans cervelle, la paladine ne mit pas longtemps à réagir. A l’aide des qualités de l’elfe Nional, ils purent avertir leurs compagnons des évènements qui se déroulèrent devant leurs yeux ébahis. Les deux autres elfes captèrent aussitôt les signes d’inquiétude que leur transmettait leur congénère et dans un même élan, se rapprochèrent le plus silencieusement de la clairière. Nimu, après avoir été averti par Leia leur emboîta le pas. Seul Orionnos le gnome, ne voulut franchir l'épais rideaux de la forêt prétextant une phobie des araignées et préféra s'amuser avec les quelques petits cailloux qu'il trouva à ses pieds.

Mais l’approche dans cette forêt semblait plus délicate qu’elle ne paraissait. Même si les trois compagnons essayèrent de se déplacer sur la pointe des pieds, ils ne purent aller jusqu'au bout sans faire le moindre bruit. Nimu, pourtant concentrée, eut le malheur de marcher sur une branche morte cachée sous les feuilles qui recouvraient le sol. Aussitôt un craquement se fit entendre et eut pour conséquence d’effrayer deux tourterelles roucoulant sur un chêne centenaire. Le vol des oiseaux alerta les deux gobelins malveillants. L’un deux, arme en main se dirigea vers les compagnons. Quant à l’autre, tenant toujours l’enfant sur ses épaules prit la direction opposée, s’engouffrant et disparaissant dans la forêt.

L’air hagard, le gobelin tenta d’humer l’air essayant de percevoir une odeur. Mais le vent, tourné dans le mauvais sens, ne lui permit pas de déceler la moindre effluve étrangère aux senteurs des bois. N’étant pas courageux pour deux sous, il préféra faire demi-tour pour rejoindre son camarade. Toujours dans la clairière, il ne se doutait pas qu’il avait sur lui des regards inquisiteurs. Pendant ce temps là, l’autre gobelin s’était enfoncé au plus profond de la futaie et ne pouvait être perçu même par des chasseurs expérimentés.

Qu’allaient faire nos aventuriers ?



[Distribution XP pour posts
Anaelle 15 - Alkril 14 – Nional 15 – Nimu 17 – Leia 15 ]

Nota : Résultats des jets de déplacement silencieux opposés aux jets de Perception auditive
Alkril 7
Nimu 1 (là, je dois dire que la chance ne te sourit guère)
Leia 15

GobelinA 5
GobelinB 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Anaelle
Adepte
Adepte
avatar

Nombre de messages : 65
Race : Humaine
Classe : Paladin
Alignement : Loyal-Bon
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
46/46  (46/46)
PM:
20/25  (20/25)
XP:
407/1000  (407/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Lun 27 Aoû - 23:43

Anaelle se retourna vers la jeune ensorceleuse visiblement mortifiée pour les conséquences de cet inévitable incident et lui sourit tout en lui attribuant un regard des plus conciliant espérant ainsi que cette dernière se relaxe à nouveau. Il lui fallait donc trouver une nouvelle solution, tout simplement. Elle s'adressa ainsi à l'unique personne à ses cotés.

- Sire Nional, faites parvenir les suivants messages à vos confrères elfes. Qu'ils disent à Dame Nimu de ne point s'inquiéter, cela aurait pu arriver à chacun de nous et ne fut qu'une pure et simple fatalité. Par contre, ceci nous obblige à présent à nous séparer en deux groupes si nous voulons venir en aide à l'enfant. Je me chargerai du combat corps à corps avec ce gobelin, j'apprécierai donc tout le soutient magic que pourra me donner Dame Nimu et les compétences de Sir Alkril qui devra le tenir constamment sous tir pour intervenir au bon moment. Et ceci tout en restant tous les deux bien cachés. Qu'ils évitent l'un comme l'autre de se déplacer si ce n'est strictement pas nécessaire, pour ne pas faire fuir aussi le deuxième. Je compte sur le facteur surprise pour en venir à bout le plus rapidement possible. Donc, qu'ils évitent d'engager le combat tant que je ne l'aurai pas fait moi même. Si mon adversaire devait à tout moment choisir la fuite lui aussi, alors nous tenterons de le suivre. Qui sait, il pourrait nous mener droit vers son compère.

- Quand à vous Sir Nional, prenez Dame Leia avec vous et partez immédiatement pour me traquer le gobelin qui nous a échappé s'il vous plait. Il ne devrait pas vous devancer de beaucoup vu le poids qu'il porte sur les épaules, de plus il aura surement laissé pour ces mêmes raisons de belles traces qui seront faciles à suivre pour deux elfes expérimentés comme vous. D'autre part, Dame Leia étant druide, devrait avoir le don de communiquer avec les créatures peuplant les allentours et cela nous aiderait grandement pour connaitre la position du fugitif. Je vous demande aussi de rester constamment en contact téléphatique avec Sir Alkril de manière à lui faire part de vos progrès et de votre position à tout moment. Quand à Sir Orionnos, demandez à Sir Alkril de l'inviter à vous suivre pour la recherche, s'il devait changer d'idée

- Si nous devions nous perdre de vue ou si le contact téléphatique venait à s'interrompre, faites savoir à tous que cette clairière sera notre point de ralliement. Bien, maintenant que tout est dit, je vous souhaite bonne chance.


Sur ce, la paladine prit un grand bol d'air qu'elle emprisonna dans ses poumons pendant une dizaine de minute pour calmer les battements de son coeur avant de sortir à découvert dans la clairière (action simple de 6 pas) en dégainant son épée. Si la situation avait été moins dramatique et moins pressante, elle aurait demandé l'avis de ses compagnons quand au choix de récupérer l'enfant ou de poursuivre leur parcours vers les chutes pour la cueillette de la cigue. Mais un débat aurait été une perte de temps trop précieux pour l'avenir incertain de la petite victime. Elle n'avait donc eu d'autre choix que de s'imposer nouvellement. Elle espérait seulement réussir à gagner la confiance de ces compagnons d'aventure assez rapidement pour que le groupe se soude plus étroitement et devait donc faire très attention à ses actes et à ses paroles. Sa condition d'humaine et de femme l'obligeait à devoir faire preuve de ses qualités envers les elfes dont elle n'avait jamais mis en doute la supériorité de leur race. Bien que ces derniers 'avaient jamais contesté ouvertement ses suggestions, elle n'était pas dupe et elle avait bien ressentit malgrés tout une certaine défiance de leur part. Elle se sentait comme une funambule en équilibre sur une corde trop subtile, menaçant de se rompre à tout moment. Un faux pas aurait suffit à tout compromettre... Elle se rendit compte que ce n'était plus uniquement la vie de l'enfant qui était ici en jeu.

La beauté des lieux s'accompagnait mal avec le spectacle qui allait se dérouler sous peu. Le vent ne cessait de souffler tout en jouant inlassablement avec les mèches dorées d'Anaelle qui n'y fit pas trop attention, pleinement concentrée comme elle l'était sur le gobelin.


- HEY! Suivras-tu lâchement ton partenaire ou auras-tu le courage de te mesurer à moi? fit-elle à haute voix pour le provoquer au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nional
Protecteur du clan
Protecteur du clan
avatar

Nombre de messages : 76
Race : Elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Date d'inscription : 10/06/2007

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
7/22  (7/22)
XP:
433/1000  (433/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Sam 8 Sep - 1:09

Nional observait les deux gobelins, les deux hideuses créatures avaient l'air aussi bêtes que méchantes. L'elfe les regarda attentivement comme pour imprégner son esprit de ces monstruosités. Le regard du rôdeur balaya les créatures. Puis un craquement retenti, et deux tourterelles s'envolérent. Nional se retourna doucement vers la source du bruit. Bien qu'il ne puisse préscisément distinguer quoique ce soit de l'endroit où il se trouvait, le rôdeur compris rapidement en voyant le regard d'Anaelle que l'instigateur du bruit était l'un de ses compagnons d'aventure. Nional n'aimait pas du tout la tournure que les événements prenaient. L'un des gobelins s'était enfuit et comme si cela ne suffisait pas c'était le porteur de l'enfant. L'autre gobelin se rapprochait du groupe. L'esprit de l'elfe ne fit qu'un tour et visa la tête du gobelin. Puis voyant celui-ci rebrousser chemin l'elfe abaissa son arme.
Anaelle ce retourna vers le rôdeur et dicta rapidement des ordres. Nional enregistra les paroles de la paladine. Encore une fois bien que n'appréciant pas d'être une marionnette, l'elfe transmi les paroles de l'humaine à ses congénères.


Alkril, l'humaine ma demandé de vous dire de la couvrir avec l'aide de l'ensorceleuse, par contre ne vous déplacez que si c'est nécessaire. L'humaine veut combattre le gobelin restant et aura besoin de vous. Leia venez avec moi je vous prie, nous partons à la suite du gobelin portant l'enfant. Faîtes attention, il ne faut pas que le gobelin encore proche ne vous remarque, attendez que l'humaine ai attiré son attention. Alkril une dernière chose pourriez-vous demander au gnome de suivre Leia?

Le rôdeur n'avait pu retenir ses émotions à l'égard du comportement de la paladine et celles-ci seraient reçues par les deux elfes, un inconvénient de la télépathie. Bien que la première directive qu'il ai eu a transmettre lui plaisait, il ne pouvait pas en dire autant de celle-ci. Se séparer ne lui plaisait guère. Nional vi la paladine bouger, elle se leva et appela le gobelin d'un ton visant clairement la provocation. L'elfe n'attendit pas et se déplaça vers un autre couvert pour se trouver sur le chemin qu'emprunterait Leia et peut être Orionnos. Puis il continua vers la direction que le gobelin porteur semblait avoir pri cherchant des traces de pas ou encore des branches ayant été récemment cassées. Nional espérait que les trois compagnons qui allaient se battre en finiraient rapidement, être au trousse d'un gobelin apeuré n'était pas une expérience qu'il pensait vivre. Tout le temps que Nional avait passé en compagnie de son clan, toutes ces années de joie, toutes ces heures à rester immobile attendant que sa proie tombe dans l'un de ses pièges. Nional s'était même amusé à chasser quand son clan n'avait pas eu besoin de nourriture.
Bien sûr, il ne blessait ni ne tuait ses proies à ce moment là, il les relâchait et s'excusait. Encore une fois alors que la nostalgie le submergeait il du se secouer la tête pour revenir à la réalité. Pourtant cette fois-ci l'image de Lirit'h le regardant incrédule ne quitta pas sa rétine. Et Nional continua son chemin une larme perlant sur son visage angulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leia
Séide
Séide
avatar

Nombre de messages : 21
Race : Elfe
Classe : Druide
Alignement : Neutre-Bon
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
78/1000  (78/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mar 11 Sep - 17:29

Leia reçue parfaitement les directives de Nional celles-ci transmises à la demande d’Anaëlle.
À présent, Ils avaient pour seule solution de retrouver le gobelin qui tenait entre ses mains, le jeune enfant innocent. Cette grande brute s’étaient enfuit en direction de la forêt.
Nional avec toutes les précautions égales d’un elfe rôdeur avait contourné avec brio le gobelin tant convoité par l’humaine.


Leia, qui supportait mal de rester camouflée derrière cette grande végétation, sentait déjà depuis un moment, des fourmillements lui parcourir le long du corps et lui endurcir les muscles des jambes.
Suite aux informations données par Nional, elle décida à son tour de sortir de sa cachette tout en prenant garde à ne pas se faire dévoiler aux yeux de l’ennemi. Au premier mouvement, ses jambes semblaient lourdes, et des picotements se faisaient ressentir au niveau de son mollet gauche. Tant bien que mal, avec dextérité, elle parvint à rejoindre le jeune rôdeur dans le but de se mettre à la poursuite de ce gobelin. Après quelques pas, la douleur s’atténua… Elle resta avec prudence derrière Nional, lequel, elle suivait pieds à talons toujours à la recherche du moindre indice ou traces de pas.

Leia de classe druide, se savait la capacité de dialoguer avec tous les animaux terrestres ainsi que toutes sorte d’oiseaux. Elle avait gardé les quelques notions de druide enseigné par son grand oncle quand il était encore de ce monde. Le moment était venu pour elle, de pouvoir les utiliser à bon escient. Une interrogation lui parvenait tout de même à l’esprit. Elle qui pourtant dans son enfance restait souvent dans les bois à jouer et de temps à autre parler avec les animaux, se questionnait à savoir si elle serait toujours capable de communiquer avec les créatures qui arpentaient cette forêt. Elle avait cette fâcheuse habitude à toujours se sous-estimer… D’après les paroles de son oncle, c’est une notion que les druides possèdent de nature, il suffit juste de savoir la mettre à exécution. Elle se souvint d’une des dernières paroles de son grand oncle :Quand on espère très fort une chose, cela devient possible ! Cela lui donnait encore plus de courage. Derrière son apparence fragile, elle avait bien plus de capacités que quiconque ne l’aurait imaginé.

Leia emboîta à nouveau le pas, toujours en position derrière Nional, dans une atmosphère des plus calme. Ils ne savaient point vers où porter leur pas à travers cette luxuriante forêt servant de refuge en ce moment même à cet affreux gobelin.
Sur leur passage, Leia distinguait plusieurs sortes d’animaux, mais malgré sa concentration et sa perspicacité à essayer de communiquer, aucun ne semblaient comprendre son attente face à elle, et prenait la fuite à la moindre altercation de Leia.
Elle continuait sa traversée, quand elle aperçut non loin d’elle, un petit écureuil au pelage roux et à la queue touffue dont les petits yeux noirs entourés d’une fine bande blanchâtre, semblait la contempler avec intérêt. Ses petites oreilles pointues formant de longs poils en pinceau, étaient restées mobiles. Leia stoppa. Le jeune rôdeur, à quelques pas devant elle, ayant compris les intentions de celle-ci, sans gestes brusques, continua toutefois, d’assurer la défense au cas où le gobelin surgirait.


Leia avança avec douceur en direction de l’écureuil, évitant tout gestes brusques, peu à peu elle se rapprochait progressivement de celui qui à son approche recula légèrement.
Afin de l’amadouer, elle s’accroupit et tendit la main. La petite bête restait farouche mais ne prenait pas la fuite. Elle tenta de lui parler d’une voix douce :


« Petit écureuil, viens à moi. Je ne te ferais pas de mal, j’ai besoin de ton aide, viens, écoutes ma voix… »


Dernière édition par le Mer 12 Sep - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkril
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 112
Race : Elfe
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Neutre
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
PV:
10/28  (10/28)
PM:
22/27  (22/27)
XP:
403/1000  (403/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mer 12 Sep - 11:09

Alkril avait suivit les ordres d'Anaelle avec brio sans s'y opposer et s'était placé parfaitement en demi-cercle autour des deux gobelins et de l'enfant.
Pendant son observation des ennemis, il se disait qu'il n'avait pas été assez autoritaire envers le gnome; celui-ci ayant feigné d'avoir une phobie des arraignées...
Il ne restait plus à présent qu'à Nimu de se placer...
Cependant, en cours de route, elle écrasa une branche, engendrant ainsi un craquement.

Au fond de lui, Alkril se disait que "ces humaines étaient vraiment des bonnes à rien!" mais il ne voulait pas se montrer aussi sévère envers Dame Nimu.

Les gobelins avaient percu le bruit, l'un portant l'enfant s'était enfui, l'autre avait cherché son adversaire avant lui aussi de s'enfuir.
C'est à ce moment là qu'Alkril perçut le message de Nional:


Alkril, l'humaine ma demandé de vous dire de la couvrir avec l'aide de l'ensorceleuse, par contre ne vous déplacez que si c'est nécessaire. L'humaine veut combattre le gobelin restant et aura besoin de vous. Leia venez avec moi je vous prie, nous partons à la suite du gobelin portant l'enfant. Faîtes attention, il ne faut pas que le gobelin encore proche ne vous remarque, attendez que l'humaine ai attiré son attention. Alkril une dernière chose pourriez-vous demander au gnome de suivre Leia?

C'était la troisième fois de la journée qu'Alkril suivait les ordres de l'humaine et cela commençait à l'énerver, mais par respect pour ses confreres elfes qui avaient suivi ses ordres, il les écouta sans broncher.
Tandis que l'humaine menaçait le gobelin restant; Alkril profita pour prévenir, sans grande délicatesse mais toujours avec respect, Dame Nimu de la technique suivie par le groupe.
Puis il alla chercher le gnome Orionnos qui s'était arrêté à l'orée de la végétation dense afin de l'obliger à suivre les directives de gré ou de force...
Enfin, comme Alkril n'avait pas trouvé le gnome mais seulement une lettre, il était rapidement retourné mais discrètement au bord de la clairière sans même avoir lu la lettre, espérant que le combat n'avait pas encore commencé...
In ne voulait pas faillir à sa mission de protection des deux jeunes humaines...


Dernière édition par le Mar 25 Sep - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimu
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Alignement : Chaotique-bon
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
PV:
13/38  (13/38)
PM:
39/45  (39/45)
XP:
426/1000  (426/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Ven 14 Sep - 11:16

*Peste soit de mon manque d’attention. *

Nimu se maudissait intérieurement de ne pas avoir fait preuve de plus de discrétion et se rendit compte que ça maladresse risquait de mettre la mission en péril ainsi que la vie de ses compagnons.

Elle ne pu donc en vouloir à Alkirl de la manière dont il s’était adressé à elle pour lui donner les nouvelles directives d’Anaëlle. La jeune femme sentait bien que le barde ne la portait pas dans son cœur et ne pouvait lui en tenir rigueur. Sans doute avait-il déjà connu des déboires avec des personnes de la race des Hommes, de plus elle connaissait très bien la fierté des Elfes envers leur propre clan.

Bref, tout ça n’arrangeait en rien la situation de Nimu qui décida de ne pas faire un pas de plus tant que les souffles d’air resteraient des alliés en ne trahissant pas sa position. Elle savait que les gobelins n'avaient pas l'ouïe fine mais celle des animaux l'était et elle venait d'en faire la désagréable expérience.


Le soleil était maintenant à son zénith et jouait aux ombres chinoises avec les feuilles dansantes des arbres alentours. Le bruit du vent dans les saules donnait d’ailleurs à ce moment une intensité magique de la quelle on pouvait sentir l’énergie de la terre et celle de l’air s’entremêler avec harmonie. En écoutant attentivement on pouvait même entendre de petits cliquetis, bruit caractéristiques de la présence des enfants et protecteurs de la forêt que sont les sylvains.

La nature semblait, elle aussi, se préparer à se défendre et l’ensorceleuse connaissait que trop bien le visage sombre et cruel que la forêt pouvait prendre. Ne restant malheureusement fidèle à personne, elle pouvait trahir, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, tout être se trouvant en son sein et lui faire subir les pires châtiments avant de lui voler son dernier souffle de vie après une longue agonie.

*Alors, amie ou ennemie ? *

Il était encore trop tôt pour en juger mais ce qui était sûre en revanche, c’est que c’était un facteur important à prendre en compte et qu’à partir de cet instant Nimu n’aurait plus droit à une seconde chance. Il lui fallait donc rester encore plus sur ses gardes qu’elle ne l’aurait imaginé.

Serrant les poings avec force, la jeune femme concentra toute son énergie dans sa vue et son ouïe afin de percevoir les moindres variations de son et de lumière dans cet opéra qu’offrait la nature. Elle se focalisa sur Anaëlle qui venait de défier avec bravoure le gobelin restant, manière fort habile de détourner l'attention de l'ennemi sur elle. Une petite lueur à peine perceptible commençait à s’échapper de la paume fermée de Nimu, signe de la naissance de cette petite flamme particulière à l’ensorceleuse, lorsque celle-ci s’apprête à faire usage de ses dons.

Soudain, un souvenir traversa l’esprit de la jeune femme. Elle se revit petite fille jouant dans les bois bordant son village lorsqu’une horde de barbares venu de par la mère, attaqua le village en faisant des hommes fort des esclaves. Ce jour là elle avait vu son père tenir tête aux tirants ce qui lui valut de se faire torturé devant tous les villageois. Nimu n’était pas encore capable de maîtriser correctement ses dons et la peur la tétanisait. Elle ne pu que rester là, à regarder son père subir les coups de fouets incessant de son bourreau. Avant de mourir, il avait regardé sa fille dans les yeux et avec un sourire bienveillant, dans un dernier souffle de vie lui dit : N’oublie jamais.


Dans un frisson, l'ensorceleuse réprima une larme et se concentra à nouveau sur le moment présent mais son cœur s'était mit à battre fort dans sa poitrine et un nœud s'était formé dans sa gorge. Malgré le temps passé, le souvenir était toujours aussi douloureux et jamais la blessure engendrée ne pourra se cicatriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beren Súrion
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 40
Race : Orque
Classe : Barbare
Alignement : Chaotique - Neutre
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
54/54  (54/54)
PM:
13/13  (13/13)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mar 18 Sep - 14:40

Beren était parti quelques heures après le groupe d'aventurier. Marchant à vive allure, il ne mit pas longtemps à les rejoindre, du moins à apercevoir le gnome jouant avec quelques cailloux. Le soleil était déjà haut dans le ciel quand il arriva auprès du magicien.
A peine avait-il salué Orionnos, que l'orc sortit de sa poche un message soigneusement plié en quatre. Le tendant au gnome, il lui demanda de le lire prestement car l'affaire paraissait urgente.


- Tiens, toi prendre message, écrit par maître(1) à moi, Orgulas. Lui dire très important, toi lire et après toi suivre Beren pour retourner village.

Le magicien, pensif, executa l'ordre. Son visage se tendit à la lecture, puis, regardant son interlocuteur, lui fit signe qu'il était prêt à le suivre. Il ne prit pas la peine d'avertir ses compagnons mais laissa sur le sol le message, sur lequel il vint mettre un cailloux. Les deux acolytes prirent le chemin du retour. Malgré sa petite taille, Orionnos n'eut pas de mal à suivre Beren et c'est en fin d'après midi qu'ils purent rejoindre la taverne.


Cher Orionnos,

Depuis votre départ, beaucoup de choses sont arrivées, des choses des plus graves, des plus terribles. Pour le moment, notre village n'est point touché mais pour combien de temps encore ? Il est temps pour nous de nous préparer au combat, à nous défendre et c'est pourquoi j'ai besoin de votre savoir. Nous devons former au plus vite des magiciens, des ensorceleurs afin qu'ils puissent chasser l'infâme mal, celui qui, sournoisement envahit l'île. L'adversaire est de taille, ni en arme ni en nombre mais par son pouvoir maléfique. Seul la magie pourra nous libérer de son joug.
Malgré mes connaissances, je ne pourrai seul faire face à la menace. Je compte sur vous pour m'y aider. Nous nous servirons de quelques bâtiments pour y enseigner la divination et autre enchantement.

Venez vite cher ami, je vous envoie Beren, il saura vous guider à travers quelques chemins dont il a le secret, pour arriver au plus vite à la taverne. Laissez vos compagnons continuer leur mission, d'ailleurs nous aurons grand besoin de cigüe ces jours prochains. J'espère qu'ils seront se débrouiller et n'auront pas besoin de renforts mais vu leurs capacités, j'ai toute confiance en eux.

Cordialement

Orgulas Deepdelver






(1)Maître : ce mot pourrait choquer certaines ames, mais le pauvre orc a un vocabulaire assez primitif et ne connait la signification exacte de tous les mots qu'il emploie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mar 18 Sep - 19:10

Tout alla très vite : Anaelle, n'écoutant que son courage défia le gobelin atterré de voir une demoiselle devant lui, Nimu et Alkril se préparaient à soutenir la paladine dans son combat. Pendant ce temps là, Leia espérait tirer quelques information d'un écureuil et l'elfe Nional fouillait, de son regard perçant, le sol à la recherche de quelques traces. Une légère brise s'était levée, apportant quelques nuages noirs au dessus de la clairière. Les arbres ondulaient de plus en plus, le bruissement des feuilles se faisait plus fort, tandis que le soleil jouait à faire des ombres avec les grands arbres de la forêt.

A la vue de l'épée de la donzelle, le gobelin, sans aucun doute froussard, ne tarda pas à tourner les talons et s'enfuir au plus profond du bois laissant son adversaire bouche bée. Pendant ce temps, Nional avait trouvé quelques traces et les suivait. Quelques branchages cassés lui permettaient de suivre la piste du gobelin tenant l'enfant dans ses bras. Mais au bout d'un quart de lieu, il fut impossible pour l'elfe de continuer. En effet, les traces se perdaient dans un ru traversant les bois. Il avait beau chercher aux alentours, plus rien n'était visible à part quelques traces de sanglier, sans doute venu s'abreuver au lever du jour. Quant à Leia, elle avait réussi à communiquer avec l'écureuil mais leur discution ne semblait aboutir, pire la jeune druide en avait complétement oublié le pourquoi de ses recherches. Elle semblait fasciné de pouvoir communiquer avec les animaux et restait là, bavardant avec la bête.

Il fallait se rendre à l'évidence, les gobelins s'étaient complétement évaporés et c'était peine perdue de vouloir aller au plus profond de la forêt. Il ne leur restait plus qu'à reprendre la route et continuer leur mission.



[Distribution XP pour posts
Anaelle 17 - Alkril 16 – Nional 17 – Nimu 18 – Leia 18 ]

Nota : Résultats des jets de fouille (Nional) et décryptage (Leia) DDi = 20 pour les deux tests

Nional 14+4-2 = 16 = test réussi
Leia 18+3+3 = 24 = test réussi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Alkril
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 112
Race : Elfe
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Neutre
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
PV:
10/28  (10/28)
PM:
22/27  (22/27)
XP:
403/1000  (403/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mar 25 Sep - 20:48

Alkril était revenu tout juste revenu pour soutenir la paladine dans son combat et voir fuir le gobelin comme une poule mouillée.
Tout en le voyant fuir, Alkril se disait bien que cela ne pourrai jamais être une attitude d'elfe, surtout face à une seule adversaire...

Le gobelin s'était enfui au plus profond des bois et cela ne servait plus à rien de le suivre...
Il alla donc à découvert rejoindre Anaelle au centre de la clairière tout en faisant attention aux eventuels pièges. Puis, il fit signe à Nimu de les rejoindre.


Bon, on n'a plus qu'à voir si Leia et Nional ont réussi à suivre le premier gobelin!, fit-il avec un peu de dédain, comme pour montrer que s'était un peu de la faute de la belle paladine. Puis, voyant qu'Anaelle avait l'air déçu (voire énervée par sa remarque), il ajouta: Ne t'en fais pas pour l'enfant, s'ils avaient voulu le tuer, ils l'auraient déjà fait...

Pendant le temps mis par la charmante ensorceleuse pour les rejoindre, Alkril, par télépathie, avait demandé à Leia puis à Nional s'ils avaient pu suivre le gobelin, leur expliquant que le second gobelin s'était enfui sans laisser de traces. De plus, ils leur signalèrent de les retrouver à la clairière si ils n'avaient pas réussi à le suivre.

Une fois le message envoyé par télépathie, il prit sa voix d'enterrement:

Mesdames, je suis dans le regret de vous annocer aussi la perte d'un de nos compagnons de voyage... et il leur remis la lettre d'Orgulas trouvée par terre avec un léger sourire.
Celui-ci témoignait de l'idée qui lui venait à l'esprit: "ce gnome ne nous a servi à rien du tout, autant qu'il retourne là-bas!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaelle
Adepte
Adepte
avatar

Nombre de messages : 65
Race : Humaine
Classe : Paladin
Alignement : Loyal-Bon
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
46/46  (46/46)
PM:
20/25  (20/25)
XP:
407/1000  (407/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Ven 28 Sep - 15:43

Bien qu’Anaelle avait prévu une telle réaction de la part du gobelin, elle n’en resta pas moins frustrée et dépitée contre elle-même pour l’échec subi dont seul l’enfant aurait payé le prix. Il ne restait plus qu’à attendre calmement les résultats des recherches de Nional et Leia. Elle méditait, tête basse, analysant les évènements qui venaient de se dérouler et se tourmentait cherchant en vain une faille de sa part. Aurait elle pu le sauver en agissant diversement ? Et surtout, quelle sort connaitrait il à présent? Sa déception se transforma en une colère montante à l’approche d’Alkril qui, une fois de plus, ne manqua pas de lui extérioriser ouvertement sa mésestime. Peut lui importait s’il s’efforça ensuite de se rattraper, tâchant en vain de la rassurer sur le sort de l’enfant. Elle n’avait plus l’intention de tolérer outre mesure ses regards qui en disaient plus long que la remarque gratuite et le ton hautain qu’il venait d’utiliser à son égard. Elle ouvrit la bouche pour riposter, mais se ravisa de suite à l’arrivée de Nimu, ce qui n’allait cependant pas préservé l’elfe d’un bon rebrousse poil dès que le moment propice se serait présenté.

Ce dernier les informa du départ du gnome en lui passant la lettre adressée à Orionnos. Parcourant rapidement les quelques lignes, Anaelle dut admettre se sentir extrêmement soulagée de ne plus devoir se tracasser pour celui qui, depuis leur départ, ne cessa de s’amuser à lui empoisonner la journée de ses caprices enfantins. Ses pensées n'avaient rien d'honorable pour son statut de paladin, mais elle ne pouvait retenir la joie intérieure qu'elle éprouvait sachant de ne plus devoir se le retrouver entre les pattes. Elle passa le message à la jeune ensorceleuse à ses cotés et profita de cet instant pour saisir fermement le bras de l’elfe et l’obliger posément, mais fermement à la suivre à l’écart.


- J’ai besoin de vous parler, lui fit-elle

Après s’être assurée que la distance ne permettrai pas à leur compagne de les entendre, elle le lâcha enfin se tournant vers lui de face pour s’accaparer toute son attention.

-Votre appartenance à la race des elfes fait de vous un Nêr aux nombreuses qualités. J’aimerai cependant vous rappeler que la majeure partie de celles-ci sont chez vous innées et non pas acquises par le biais de la constance, de l’application ou encore du dévouement, comme il en est pour le peuple selon vous "inférieur" auquel j’appartient. Le malheur dans votre cas est que les défauts qui s’en sont développés, se soient épanouis au-delà de vos prouesses, Sir Alkril. Hautain, impertinent, arrogant, insolent, orgueilleux… Dois-je continuer ?

Mais s’il pensait s’en être tiré si facilement, il fit mal ses calculs. En effet la jeune femme enchaîna la suite de plus belle.

-Le jour où vous en aurez assez de jouer au Don Juan derrière chaque jupette vous traversant le champ de vision et lorsque vos actes nobles et chevaleresques devanceront vos démérites, alors vous serez autorisé à me juger. Mais jusqu’à l’arrivée de ce jour, tâcher de freiner votre langue si vous n’êtes pas capable de contrôler vos préjudices!

Elle pivota sur ses talons, laissant derrière elle un elfe bouche bée. Du coin de l’œil, il lui sembla de voir deux ombres se dessiner au loin dans les broussailles. Une des deux semblait si imposante qu'elle porta instinctivement sa main au pommeau de son épée, prête à l'utiliser au premier signe de danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epoke
Nouveau-né
Nouveau-né
avatar

Nombre de messages : 14
Race : Halfelin
Classe : Ensorceleur
Alignement : Chaotique-Neutre
Date d'inscription : 25/06/2007

Feuille de personnage
PV:
34/34  (34/34)
PM:
45/45  (45/45)
XP:
67/1000  (67/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Sam 29 Sep - 12:15

Epoke avait remercié Orgulas. Cette mission serait pour elle un moyen pour gagner, elle l'espère, quelques pièces d'or, mais aussi et surtout la possibilité de mieux connaître son nouvel environnement. Comme convenu, elle suivit Beren. Ils traversèrent une petite forêt par un petit sentier. Beren semblait connaître cet endroit comme sa poche, ils bifurquèrent de nombreuses fois, sûrement des raccourcis. L'halfeline avait du mal à emboîter le pas à l'orque, l'obligeant régulièrement à le rattraper en courant. Puis les arbres se sont clairsemés, et ils aperçurent, un peu plus loin, dans une clairière, un petit groupe de créatures en tout genre. Impatiente de les rencontrer, elle se hâta d'aller à leur rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beren Súrion
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 40
Race : Orque
Classe : Barbare
Alignement : Chaotique - Neutre
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
54/54  (54/54)
PM:
13/13  (13/13)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Dim 30 Sep - 10:05

La fin d'après midi approchait, le soleil descendait inexorablement vers l'horizon et Beren marchait d'un bon pas rejoindre les aventuriers, suivi par l'halfelin. Prenant quelques raccourcis dont il avait le secret, l'orque ne mit pas longtemps à apercevoir le bois. Prenant la direction de la clairière, il ammena Epoke sans une parole. Il n'osait parler à ce petit être de peur de l'effrayer, sans doute quelques consignes du tavernier Orgulas.

Puis, Beren se dirigea vers la paladine qui semblait être sur la défensive, avait-elle vu quelque chose de particulier ? Ne prenant pas le temps de s'annoncer, Beren interrompit les aventuriers dans leur occupation respective.


Vous écoutez moi. Moi porté (1) à vous halfelin pour chercher cigüe. Elle petite mais costaud et elle savoir comment trouver herbe.

Beren n'attendit pas la réponse et détala en courant rejoindre le village laissant là le "paquet" qu'Orgulas lui avait confié. La nuit allait arriver et il ne souhaitait rester dans ces environs plus longtemps, certaines créatures y semblent pulluler dans les heures sombres de la nuit. L'orque, portant pas peureux, semblait là, effrayé. Quelque chose d'inhabituel chez lui, quelque chose que les aventuriers devraient se méfier s'ils souhaitaient rester en vie......

Dans ce monde si sauvage, les monstres ne sont rien par rapport à certaines forces occultes et il va sans dire que de rester en certains endroits ne peut constituer un gage de sécurité.


(1) Pour Beren, tout être ou objet ne le dépassant pas en poids se porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epoke
Nouveau-né
Nouveau-né
avatar

Nombre de messages : 14
Race : Halfelin
Classe : Ensorceleur
Alignement : Chaotique-Neutre
Date d'inscription : 25/06/2007

Feuille de personnage
PV:
34/34  (34/34)
PM:
45/45  (45/45)
XP:
67/1000  (67/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Lun 1 Oct - 22:28

Epoke faisait maintenant face à cinq jeunes gens. Humains, elfes... En faites, elle n'était sûre de rien. Il qu'il faisait, certes, moins sombre que dans la forêt, mais le soleil couchant en face d'elle l'éblouissait. Elle cligna plusieurs fois des yeux. Elle entendit Beren repartir, visiblement pressé, la laissant seule face aux inconnus. Orgulas ne lui avait donné aucuns détails quant à la nature de la mission. A les voir, elle doutait à présent de l'utilité de sa présence... Un silence. Elle entend à peine le bruit des hautes herbes -hautes pour elle, elles lui arrivent au dessus des genoux- courbées par le vent. Elle ne peux plus faire marche arrière, s'éclaircie la voix. Elle leur adresse enfin la parole, gênée d'interrompre leurs occupations...

"Bonsoir. Je me prénomme Epoke."

Elle ne souhaitait pas en dire d'avantage. A quoi bon détailler son passé? De plus, elle n'osa pas leur avouer d'entrée qu'elle n'avait aucune idée de trouver "l'herbe".

*D'ailleurs de quelle herbe a t-il parlé? S'il n'est question que d'aller cueillir quelques plantes, ça ne doit pas être bien sorcier... Quel est le problème?*


Elle attendit une réaction de leur part, préférant répondre à leurs questions, plutôt que d'en dire trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimu
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Alignement : Chaotique-bon
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
PV:
13/38  (13/38)
PM:
39/45  (39/45)
XP:
426/1000  (426/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mer 3 Oct - 2:52

Le bout de parchemin à la main, Nimu n'avait pu éviter de se laisser distraire par ses deux compagnons qui s'étaient éloignés pour s'entretenir en privé et, l'oreille tendue, essayait de discerner leur conversation. Sa curiosité de fouine l'avait déjà entraînée dans les pires galères, mais la tentation était trop grande et elle ne pu se résoudre à reprendre sa lecture. Elle plia le message qu'elle rangea soigneusement dans l'une de ses besaces, se disant qu'elle aurait amplement le temps de parcourir les lignes d'Orgulas à un autre moment.

La jeune femme se rapprocha et s'appuya contre le tronc rugueux d' un arbre pour ne pas être aperçue d'Anaëlle et d'Alkril. L'oreille à l'affût du moindre mot, elle ne réussi cependant à ne comprendre que des bouts de phrases, la laissant plutôt perplexe.


... parties ... inférieur ... prouesse ...

Puis il y eut un instant de silence après lequel Nimu ne pu entendre qu'une infime partie de ce qui se disait, n'arrangeant rien à sa compréhension.

... derrière chaque jupettes ...

Soudain, son attention fut rapidement attirée par un bruit de pas se dirigeant dans sa direction. Elle eût à peine le temps de se retourner qu'elle aperçût Beren arriver pour la seconde fois de la journée, mais là il n'était pas seul. Un étrange petit être l'accompagnait.

Au même instant, Anaëlle arriva à la hauteur de Nimu qui sursauta à sa vue, visiblement troublée par le peu qu'elle avait pu percevoir de l'entrevue de la Paladine avec l'elfe. Sa tension fut cependant vite rompue pas la voix caverneuse de Beren qui reparti aussi rapidement qu'il était arrivé à peine avait-il terminé ce qu'il avait à dire, laissant sur place une petite halfeline.

Cette dernière salua les trois compagnons et se présenta sous le doux nom d'Epoke avec un air quelque peu intimidé.

De nature très peu loquace, Nimu laissa le soin à Anaëlle de faire les présentations et se mit un peu en retrait du groupe pour reprendre la lecture de la lettre d'Orgulas, qu'elle avait laissé de côté au dépend de sa curiosité maladive qui allait pour le coup lui donner matière à cogiter.

Malgré cela, il lui fallait à présent prendre connaissance du contenu du message, mais à peine était-elle arrivée à la moitié de sa lecture qu'elle se mit à grincer des dents, ses mains se crispant sur le morceau de parchemin.


*Maudit sois-tu !* Dit-elle intérieurement. *Les choses ne vont pas se passer ainsi. Si il croit pouvoir s'en tirer aussi facilement sous prétexte d'une mission de la plus haute importance, c'est mal me connaître !*

Sans prendre la peine de terminer de lire le mot, Nimu chiffonna le message dans sa main gantée. Une fine fumée s'en échappa soudain et lorsqu’elle ouvrit sa main, il s'embrasa en un instant pour ne devenir qu'un petit tas de cendres qui se dissipa dans les airs sous les effets du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nional
Protecteur du clan
Protecteur du clan
avatar

Nombre de messages : 76
Race : Elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Date d'inscription : 10/06/2007

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
7/22  (7/22)
XP:
433/1000  (433/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mer 10 Oct - 0:03

Nional observait le sol, les buissons, les arbres, il observait tout son environnement. Il s'attarda tout particulièrement sur un buisson. Celui-ci avait des branches cassées. Selon leurs inclinaison, la hauteur des branches ainsi que leurs orientations, le rôdeur put déterminé par ou le gobelin portant l'enfant s'était enfui. Après quelque minute, ne voyant toujours pas Leia et n'arrivant pas à la contacté par télépathie l'elfe continua de suivre les traces. Le rôdeur fit et refit le même manège pendant un peu plus d'un quart de lieu. La piste le mena jusqu'à un ruisseau qui s'écoulait tranquillement. Nional le traversa et chercha une piste de l'autre côté, mais il ne trouva rien. Le rôdeur en déduisit que le gobelin avait remonté ou bien descendu le ruisseau.


*Il ne peut pas avoir remarqué que je le pistais non ce n'est pas possible. J'ai pris mes précautions ça ne doit pas être ça. Non il devait suivre son chemin ou alors c'est par prudence qu'il a fait cela.*


Cela faisait un peu moins de 90 ans que l'elfe rôdeur traqué des proies et il savait que le plus difficile était quand le gibier remontait ou descendait un point d'eau. Même si l'eau etait claire les traces étaient effacées par le courant. Nional ne savait que faire, si Leia avait été avec lui ils auraient pus ce séparé à la recherche des traces et s'appelaient par télépathie une fois celles-ci découverte, mais la il était seul. Il avait donc une chance sur deux pour retrouver la piste, mais si il ce trompé, son gibier lui échapperait. Bien sûr il serait capable de retrouver les traces une fois qu'il aurait déterminé où il était parti mais cela ne servirai à rien car le gobelin aurait probablement retrouvé son clan. Nional pris sa décision et parti en aval. Après quelques dizaines de minutes il n'avait trouvé la moindre trace. L'elfe s'arrêta et leva les yeux au ciel.

*Que va-t-il arrivé à ce jeune humain? Si ce n'avait pas été un enfant je n'aurait même pas essayé de l'aider, après tout ils font parti de la chaine alimentaire des gobelins! Mais j'ai toujours eu du mal a accepté le destin d'un enfant quel que soit son espèce... Il est trop tard maintenant je ferai mieux de retourner auprès de mes compagnons et d'annoncer mon....echec.*


Nional baissa les yeux et regarda son reflet, une immense colère monta en lui à l'encontre de cet incapable qui se tenait devant ses yeux. Le rôdeur hurla de colère et frappa de toutes ses forces à l'encontre de son reflet. Son poing plongea dans l'eau peu profonde du ruisseau et heurta le fond, à peine ralentit par l'eau. Quand son poing rencontra le sol une vive douleur imprégna sa main et remonta le long de son bras jusqu'au coude. L'elfe retira sa main, sa colère à peine calmée. Nional baissa ses bras le long de son corps et ce releva. Il resta quelque instant à ce maudire de son incapacitée. Il lui réstait quelque chose à faire, on lui avait confiés une mission et l'elfe devait la remplir. Il rejoignit ses compagnons et fut surpris de trouver un nouveau membre. Une personne se tenait là, l'elfe ce demanda si cette personne était un gnome mais quelques détails différés de ceux-ci. Les oreilles pointues par exemple. Nional en déduisit que c'était une halfeline.

*Bon...jour, lança t-il a l'attention de la nouvelle venue. Puis il regarda ses autres compagnons. J'ai....perdu..les.le.s..traces du gobelin qui portait l'enfant, annonça t-il honteux. Il a remonté un ruisseau et avant que je ne puisse retrouver les traces il était déjà bien loin.*

Nional allait rejeter la faute sur l'humaine, mais il se ravisa après tout c'est lui qui avait perdu les traces. Sa colère ne le quitté pas, mais il garda son visage aussi inexpressif qu'à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Jeu 11 Oct - 9:14

Alors que le soleil n’était plus sur cette île sauvage, les compagnons se réunirent dans la fraîcheur de la nuit. Tous déçus de n’avoir put sauver l’enfant, on pouvait sentir quelques tiraillements entre eux. Mais la présence d’une nouvelle vint effacer temporairement ce conflit. Le noir ne permettait d’aller plus loin et dans la forêt, des cris et hurlements se faisaient entendre.
La clairière paraissait être un endroit idéal pour faire le campement, restait à faire un feu afin d’apporter un peu de chaleur à leurs corps. Mais peut-être que les elfes préféraient se percher en hauteur afin d’y passer une nuit plus tranquille. Une légère brise s’était levée rendant les bruits des alentours encore plus inquiétants. Allaient-ils faire des tours de garde pour prévenir d’un éventuel danger ?
Soudain, un grondement sourd se fit entendre suivi d’une légère secousse. Quelques oiseaux, déjà nichés, s’envolèrent de peur. Une laie suivie de ses petits traversèrent la clairière en un éclair et avant même qu’un des compagnons puisse réalisé, ils disparurent dans l’obscurité des bois. Les chênes alentours tremblèrent et les glands tombèrent en rafale. Qu’arrivait-il sur l’île ? Ses signes étaient-ils précurseurs d’un grand danger ?
Les compagnons n’avaient pas eu le temps de réagir, qu’un calme des plus inquiétant s’installa sur leurs têtes.



[Distribution XP pour posts
Anaelle 17 - Alkril 16 – Nional 17 – Nimu 17 – Epoke 17 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Alkril
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 112
Race : Elfe
Classe : Barde
Alignement : Chaotique Neutre
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
PV:
10/28  (10/28)
PM:
22/27  (22/27)
XP:
403/1000  (403/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Lun 29 Oct - 14:45

Bien que le jeune Alkril avait été troublé par le monologue de la belle Anaelle, il s’en était, par la suite, réjoui aussi... En effet, la riposte montrait que l’humaine prenait sa mission de protectrice vraiment très à cœur et il espérait qu’elle montrerait d’autant plus d’énergie dans sa mission principale qu’était la cueillette de la cigüe...
Quand il revint vers le reste du groupe, deux nouvelles venues avaient montré le bout de leur nez : la nuit et une jeune halfeline aux vêtements exotiques répondant au doux nom d’Epoke.

Il ne restait plus qu’à installer un campement et faire un feu en plein milieu de la clairière...
Cela fut vite fait ; par groupes de deux, les aventuriers partirent chercher du bois sec et installèrent rapidement le campement. Alkril s’était associé à la jolie ensorceleuse Nimu, la plus à même d’accepter ses quelques jeux d’esprit.
Ensuite, une fois tous réuni au milieu de la clairière, Nimu dévoila ses talents et alluma le feu en moins de temps qu’il fallut à Alkril pour raconter une de ses courts poèmes à l’assistance :


Quand la nuit délivrée s'effondre sur mon lit
Se glissant sur les tuiles luisantes du toit
Jusque devant mes yeux pour apaiser l'envie
Des caresses brûlantes par dessous les draps,

C’est quand je suis ainsi enivré par la nuit,
Que le rêve et la vie dansent tant qu'ils se figent,
Que tout mon corps s’éveille à l’idée d’une vie,
De soupirs espacés que l'absence m'inflige,

Les paupières de mon coeur entrouvertes s'amusent
À laisser transpirer des horizons splendides
Loin derrière ces pays où les odeurs infusent
Mes espoirs essaimés au dessein de l'exode.

Frontières et mots déçus n'ont plus aucun pouvoir
Dans ce monde impérieux qui s'impose soudain
Et toutes mes pensées vers lui se laissent choir
Comme l'eau vers la mer et les vies au destin.


Le groupe semblait se ressouder plus fortement durant cette soirée autour du feu, seule Epoke montrait encore quelques signes de timidité...
La fatigue se faisait de plus en plus sentir et Alkril, à la grande joie des autres, s’était proposé pour commencer les tours de garde et surveiller le feu.
C’est ainsi que cette soirée se termina ; tous les combattants semblaient dormir, seul Alkril, cythare à la main, arc à ses côtés, surveillait constamment les horizons, ses compagnons et le feu, jouant quelques accords comme par habitude.

Soudain, un grondement sourd se fit entendre suivi d’une légère secousse. Quelques oiseaux, déjà nichés, s’envolèrent de peur. Une laie suivie de ses petits traversèrent la clairière en un éclair et avant même qu’un des compagnons puisse réalisé, ils disparurent dans l’obscurité des bois. Les chênes alentours tremblèrent et les glands tombèrent en rafale.
Tous les combattants s’étaient réveillés, Alkril s’était rapidement redressé, rangeant sa cythare et prenant son arc...
Un calme des plus inquiétant avait maintenant pris place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epoke
Nouveau-né
Nouveau-né
avatar

Nombre de messages : 14
Race : Halfelin
Classe : Ensorceleur
Alignement : Chaotique-Neutre
Date d'inscription : 25/06/2007

Feuille de personnage
PV:
34/34  (34/34)
PM:
45/45  (45/45)
XP:
67/1000  (67/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Mer 7 Nov - 23:55

Epoke s'était enveloppé dans une épaisse étoffe bleu nuit, la recouvrant presque entièrement. Contrairement à son pays natal, la nuit lui semblait glacial. Assise près du feu, la compagnie ne lui prêtant pas attention, elle préféra garder ses questions pour un moment plus opportun, restant en retrait. Ni le parton de la taverne, ni l'orc, ni la petite troupe n'avaient aborder le sujet de la mission, ou du moins pas devant elle. Elle n'avait pas la moindre idée de la nature de cette quête.
Sans qu'elle ne s'en rende compte, somnolant à moitié, ils s'étaient retirés, et se préparaient à dormir. L'halfelin se blottie un peu plus, recroquevillé sur elle même, les yeux mi-clos, bercée par le crépitement du feu. En entendant le barde jouer, elle ne pu résister à sa curiosité. Elle se releva en baillant et s'approcha de l'elfe. Mais avant qu'elle n'arrive à sa hauteur, celui-ci s'était emparé de son arc, et tous s'était réveillés. La forêt s'était tu. L'halfelin frissonna. Elle saisit son arme de sa main moite. La peur lui nouait l'estomac, et elle se rapprocha de ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimu
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Alignement : Chaotique-bon
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
PV:
13/38  (13/38)
PM:
39/45  (39/45)
XP:
426/1000  (426/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Lun 19 Nov - 19:28

Nimu ne s'était pas endormie et était restée allongée près du feu, la tête reposant sur son bras tendu. Les yeux grands ouverts, elle regardait le rougeoiement des braises du feu qu'Alkril prenait soin d'entretenir, veillant également sur le sommeil de ses compagnons. Mais il n'avait rien remarqué quant à l'éveil de la jeune femme dont les pensées étaient perdues en un autre lieu. Un lieu sombre et mystérieux dont elle ne connaissait rien. Un lieu aussi brûlant que le coeur du feu dansant devant ses yeux et aussi dévasté qu'une terre violée par la fureur d'un dragon.

L'ensorceleuse essaya de comprendre où son esprit était parti vagabondé, car elle avait beau chercher dans ses souvenirs les plus enfouis, jamais de sa vie elle n'avait foulé un tel lieu.

Mais soudain la terre se mit à trembler et à gronder comme si quelque chose essayait de sortir de ses entrailles, tirant le petit groupe de sa torpeur. Puis, en un instant, un calme et un silence de mort s'abattirent sur les compagnons qui tel un seul homme s'étaient levés et mis sur leurs gardes, la lame à l'affût.

Nimu scruta les alentours, tout en déposant son regard sur chacun de ses amis quand tout d'un coup un frisson lui parcourut l'échine. Elle n'avait pas vu Leia depuis qu'elle était s'était aventurée plus profondément dans la forêt avec Nional. Cependant, personne ne semblait s'être aperçu de son absence et la jeune femme se demanda soudain si la disparition de l'elfe avait un rapport avec le bruit entendu à l'instant.

La nature autour d'elle se faisait de plus en plus oppressante et l'ensorceleuse le ressentait au plus profond de son être ce qui ne fit qu'amplifier son inquiétude.

Des forces puissantes s'étaient mise en oeuvre. Le calme apparent ne présageait rien de bon et la lourdeur qui régnait dans l'air pesait sur l'esprit de la jeune femme. Doucement, elle amena sa main sur sa dague se tenant prête à dégainer si il en était besoin. Les battements de son coeur résonnèrent dans sa tête, ses pupilles se dilatèrent, son souffle s'accéléra, tout en elle était en alerte.

Le feu à côté d'elle crépitait et diffusait sa douce lumière et sa chaleur sur les jambes de Nimu. Pas un souffle d'air ne venait attiser les braises et petit à petit les flammes moururent et il ne resta bientôt plus qu'un nid de phénix rougeoyant dans l'ombre et la nuit.

*-Je n'ai jamais connu Dame Nature dans ce état. Qui a bien pu la mettre ainsi en colère ?
Se demanda la jeune ensorceleuse.

*-Si elle utilise sa magie ou lance ses plus villes créatures contre nous, j'ai peur que nous ne tenions pas longtemps. Mais j'ai le sentiment étrange que ce n'est pas d'elle dont nous avons le plus à craindre.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nional
Protecteur du clan
Protecteur du clan
avatar

Nombre de messages : 76
Race : Elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Date d'inscription : 10/06/2007

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
7/22  (7/22)
XP:
433/1000  (433/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Jeu 22 Nov - 0:11

Nional était assis autour du feu, la musique du barde Alkril parvenait à ses oreilles, mais n'atteignait pas son esprit. Celui-ci était tournait vers les étoiles tout comme le regard du jeune rôdeur. Son visage inexpressif ne trahissait pas ses amères pensées. Nional pensait une nouvelle fois a sa vie passée, ses amis, sa famille, sa forêt. Il n'arrivait plus à s'imaginé les visages de ses proches, cela ne lui était jamais arriver auparavant, en 101 ans il n'avait jamais oublié le visage de qui que ce soit. Ce fait nouveau lui remuer les entrailles, était-il en train de perdre son identité d'elfe? Le fait qu'il ne côtoie plus sa tribu en était-il la cause? L'elfe ne savait que penser de tout cela.
La chanson du barde ne parvenant plus a ses oreilles, tira Nional de ses pensées. Apparemment tout le monde, sauf l'elfe barde, se préparaient à dormir. Le rôdeur les imita et alla ce mettre dos a un arbre, posa son arc et son carquois à portée de main, puis il s'asseilla en position du lotus pour commencer la rêverie, une technique de sommeil de sa famille, permettant de bien se reposer et de revoir des moments de son passé. Nional ferma les yeux, son corps se détendit et l'elfe commença à percevoir des images de sa douzième année.


Son père, un elfe de très grande taille, presque 2 mètres 60, et ayant à peux prés 130 ans, était assis en face de lui. Ils se trouvaient tous les deux sur la terrasse de leurs grande demeure. Celle-ci se trouvait sculptaient dans la montagne a une hauteur de 15 mètres, dominant la plus part du village. La vue y était magnifique, on y voyait la forêt qui s'étendait à perte de vue. Sur la gauche un grand fleuve d'une eau extrêmement claire serpentait dans la forêt et traversant une grande vallée. A droite l'océan était visible reflétant les montagnes. Le visage triangulaire de son père le regardait, la colère était manifeste, teintant ses joues de rouge.

*Tu ma beaucoup déçu aujourd'hui Nional, Laïn ma rapportée que tu n'étais pas venu la voir aujourd'hui, apparemment elle ta trouver jouant dans le fleuve. Pourquoi ne veux tu pas prendre au sérieux ton enseignement?*

Nional, son regard trouvant apparemment un intérêt grandissant pour ses pieds, répondit d'une voix faible, teintée d'aprehension.

*Je ne sais pas....je*

Nional ouvrit les yeux un grondement sourd venait de retentir, le tirant de sa rêverie. Instinctivement l'elfe se redressa son arc a la main une flèche encochée. Le calme était presque immédiatement revenu, mais plus aucun bruit montrant signe de vie n'était audible. Nional regarda son carquois qui était posé à terre, il le prit et d'une main il le repositionna sur son dos. Il banda son arc, et s'efforça de ramener ses pensées a l'instant présent. Une sensation de froid lui parcouru l'épine dorsale, la tension de ses compagnons était palpable, mais la sienne l'était encore plus. Ses entrailles bouillonnaient, une sensation de peur grandissant en lui, lui retournant les tripes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaelle
Adepte
Adepte
avatar

Nombre de messages : 65
Race : Humaine
Classe : Paladin
Alignement : Loyal-Bon
Date d'inscription : 04/06/2007

Feuille de personnage
PV:
46/46  (46/46)
PM:
20/25  (20/25)
XP:
407/1000  (407/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Ven 23 Nov - 1:27

Après avoir accueilli assez précipitamment l’halfeline dans leur groupe, Anaelle s’unit à ses compagnons pour chercher du bois sec en vue de la nuit qui tombait rapidement. Bien que la température était douce et caressante durant la journée, elle avait tendance à se rafraichir subitement dès la disparition de l’astre derrière l’horizon.

Une fois installée autour du feu, elle grignota quelques fruits secs, tandis que la voix suave d’Alkril apaisait et nourrissait leurs âmes et petit à petit, sans s’en rendre compte, elle en oublia le triste épisode qui avait marqué cette première journée de recherche. A présent que tout était calme, elle prit le temps d’observer leur nouvelle recrue tandis qu’elle se pelotonnait dans une espèce de lourde couverture bleue. La petite halfeline au corps frêle émanait une image de fragilité qui invitait inconsciemment son entourage à des sentiments de protection. Mais elle soupçonnait fortement que cette apparente vulnérabilité n’était que poudre dans les yeux. Elle avait dans ses yeux d’un bleu extraordinaire, une froideur et une dureté qui témoignait des expériences probablement vécues antérieurement.

Nional se mit à l’écart et Anaelle ne pouvait se passer de s’interroger sur son évidente isolation. Etait-ce ça manière de préserver et défendre sa vie privée? Ou bien était-ce la présence de deux humaines à le déranger? Car elle avait plus d’une fois remarqué le regard méfiant qu’il avait eu envers elle à chaque fois qu’elle fut obligée de prendre une décision concernant l’épisode des gobelins. Quoi qu’il en soit, ils étaient tous, forcés ou de leur plein grès, liés au-delà de leurs suspicions, plus vite ils auraient acceptés leur conditions acceptant les compromis que cela imposait, plus facile et rapide aurait été leur mission, du moins c’est ce qu’elle s’augurait.

Elle tapota son sac pour lui donner la forme incertaine d’un coussin et y posa sa nuque en attente du sommeil tant bramé et mérité. Elle venait à peine de fermer les yeux quand un bruit sourd la fit bondir nouvellement en alerte. Décidément, l’heure du repos n’était pas encore arrivée pour eux. Elle senti la terre trembler sous ses pieds pendant de courts instant qui semblèrent ne jamais vouloir prendre fin. Puis vint le silence, lourd et inquiétant en lui même. Le jour de son arrivée sur l’ile, elle avait remarqué depuis le pont supérieur du navire, un volcan fumant se trouvant au Sud-Ouest par rapport à leur position actuelle. Avait-il décidé de gronder sa colère ce soir même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Ven 23 Nov - 16:37

Après s'être installé au milieu de la clairière et allumer un feu, le groupe d'aventurier s'apprétait à se reposer de cette journée, lorsqu'un bruit les sortit de leur torpeur commune. Puis, un silence de mort plana sur eux les laissant interrogatif. Chaque membre scruptait, observait, écoutait le moindre signe dans la nuit noire mais rien n'arrivait.
Quant à l'elfe Leïa, elle s'était tout bonnement volatilisée, disparue aux yeux de tous. Sa dernière apparition l'avait ammené à rencontrer un écureil des plus bavard. Personne ne les avait revu, étaient-ils partis vers d'autres lieux, présageant déjà quelques dangers des plus sournois ?

Cela faisait plus d'une heure que le silence avait envahi l'atmosphère. Un léger brouillard descendait des cieux petit à petit rendant la nuit encore plus stressante. Alors qu'un relachement tout relatif envahissait chacun des compagnons, quelques branchages craquèrent à une cinquantaine de pas du foyer. Tous regardèrent dans la direction du bruit et quelle ne fut pas leur surprise de voir face à eux, une meute de loups affamés. Ils étaient cinq, flairant là des proies faciles, à la chair tendre. Aucune fuite n'était possible dans cette forêt, les loups auraient facilement rattrapés leurs gibiers. Il ne restait plus qu'aux aventuriers de défendre chèrement leur peau s'ils ne voulaient pas finir sous les crocs de leurs ennemis.





[Distribution XP pour posts
Anaelle 17 - Alkril 17 – Nional 17 – Nimu 17 – Epoke 14 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Nimu
Guide
Guide
avatar

Nombre de messages : 107
Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Alignement : Chaotique-bon
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
PV:
13/38  (13/38)
PM:
39/45  (39/45)
XP:
426/1000  (426/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Lun 17 Déc - 17:13

Nimu n'en croyait pas ses yeux.

*N'y a t'il aucune autre créature qui vive en ces lieux que des loups ?!* se dit-elle alors.

La jeune femme avait déjà eu à faire à l'un de ces animaux qui ne faisaient que bondir tous crocs dehors, prêts à déchiqueter le malheureux qui tomberait entre ses griffes acérées. Son expérience dans l'arène lui avait prouvé qu'ils étaient des adversaires de taille que nulle crainte ne semblait atteindre. Même blessés ils se relevaient et bondissaient à nouveau comme si à chaque coup reçut une énergie nouvelle leur était insufflée, se battant ainsi sans merci jusqu'à la victoire ou la mort.

Les yeux des prédateurs de la lune luisaient dans la brume. Le feu de leurs regards transperçait le brouillard qui se faisait plus oppressant que jamais et c'est alors que le grognement des cinq loups se fit entendre, grave et angoissant dans cette nuit sans astres. Le murmure du vent dans la cime des arbres vint accompagner le grondement des bêtes qui semblait s'intensifier à chaque battement de coeur de Nimu.

Un frisson parcourut l'échine de l'ensorceleuse qui se souvint soudain que les pouvoirs qu'elle avait utilisés lors de son duel organisé par le tavernier, à qui elle avait échangé ses pouvoirs le temps d'un combat, lui avaient été repris et qu'il ne fallait donc en aucun cas qu'elle ne tente d'assainir un coup de poing barbare à un adversaire familier.

Mais en revanche, elle avait retrouvé ses propres pouvoirs et comptait bien les utiliser afin de vaincre à nouveau son ennemi. Cependant avait-elle les ingrédients nécessaires ? Nimu n'en était plus tout à fait certaine et se mit à chercher dans sa mémoire le souvenir du moment avant son départ où elle avait préparé ses affaires. Le temps manquait cruellement pour faire son inventaire maintenant et la jeune femme n'eût d'autre choix pour l'instant que de se préparer à se défendre de sa lame et de laisser son instinct guider ses gestes comme il l'avait toujours fait. Sa fine main enserra alors plus fort le pommeau de sa dague qu'elle dégaina doucement afin de ne pas exciter davantage la meute qui se dressait devant les compagnons. Le poil hérissé, la bave écumante entre les crocs, les cinq loups se tenaient prêts à bondir au moindre signe de peur ou de provocation des guerriers qui leur faisaient face.

Nimu tourna le regard en direction d'Anaelle et en elle apparut le souvenir de cette jeune femme assise dans les gradins de l'arène à assister au combat que l'ensorceleuse avait mené contre le loup. Elle devait donc elle aussi savoir à quel point la percérvérence est de mise lors de ce genre d'affrontement. D'ailleurs, Nional avait également déjà eu à défendre sa chair contre un tel animal. Ils étaient donc trois sur cinq à pouvoir cerner leurs adversaires et dans le groupe ils étaient quatre à avoir déjà combattu dans l'arène pour en ressortir vainqueur.

*Mais qu'en est-il de l'halfeline ?*

Nimu se demandait si Epoke serait capable d'affronter de tels monstres. Ce serait là le moment de vérité et le moyen pour le petit être de montrer de quoi elle était capable.

Si le moment n'était pas propice à un inventaire, il l'était encore moins à ce genre de pensées. L'ensorceleuse dirigea donc à nouveau sa concentration sur les loups tout en plaçant la lame de sa dague dressée devant elle, prête à riposter dès la première attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nional
Protecteur du clan
Protecteur du clan
avatar

Nombre de messages : 76
Race : Elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Date d'inscription : 10/06/2007

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
7/22  (7/22)
XP:
433/1000  (433/1000)

MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   Lun 21 Jan - 0:06

Cela faisait plus d’une demie-heure que le calme était revenu, Nional commença quelque peu à ce détendre mais la sensation qu’il avait ressenti avant ne disparu pas pour autant. Le rôdeur retourna prés de son arbre et ce remit en position prés à reprendre la rêverie. Il garda néanmoins son arc posé à portée de main, une flèche posée dessus et son carquois sur le dos. L’elfe ferma les yeux, presque immédiatement le souvenir repris comme si il avait attendu que Nional ferme les yeux.

* Je ne sais pas….je crois que je ne veux pas être un…rôdeur. Je n’aime pas la forêt elle m’est hostile j’ai toujours peur quand j’y pénètre, et puis….je veux être un guerrier, je veux apprendre à me battre !! *

* Nional, je ne veux pas avoir à me le redire tu ne sera jamais un guerrier, jamais *

Bien que le ton de son père fut calme sans la moindre once de violence, Nional sut immédiatement qu’il n’y avait pas matière à discuté et que son père était en colère. Le jeune elfe n’avait jamais su pourquoi son père le tenait à l’écart de l’enseignement de guerrier, pourtant tout le monde dans sa famille en étaient un, ils étaient tous des guerriers accomplis, la plupart faisaient même partie des gardes des douze familles! Les douze familles qui dirigeaient la tribu des Nérims avec la plus grande sagesse, il n’y avait presque pas d’exclu grâce à eux ! Les préjugés contre la plus part des autres grandes espèces qui peuple ce monde avaient fini par être aboli. Seuls les Humains, la plupart tout du moins, et les Nains, seuls ces deux espèces étaient détestées par les Nérims, d’autres n’étaient pas appréciés comme les Orcs et leurs sauvageries mais au moins ils ne seraient pas abattu si l’un d’entre eux pénétré le territoire des Nérims. Les Nains principalement pour leur non-respect de la nature et pour l’abattement massif d’arbre, combustible nécessaire à leurs excavations. Les humains, eux aussi pour la destruction massive de forêt, mais avant tout pour leur sauvagerie, les humains n’avaient rien à envier aux Orcs pour cela, mais au moins les Orcs ne brûleraient pas une forêt pour abattre leurs ennemis! De plus les humains développaient toutes sortes d’armes pour détruire en masse ou pour tuer lentement.
Nional se rappela avoir vu l’un d’entre eux vidé une gourde remplie d’un liquide, puis d’y avoir embrasé le liquide, puis il avait jeté de l’eau sur les flammes tout en restant à bonne distance. Les flammes ne c’étaient pas éteinte mais au contraire elles s’étaient attisées. Le sourire de l’homme face à ce phénomène étaient terrifiant ses yeux avaient reflétaient des projets macabres.


* Nional, promet moi de travailler sérieusement à présent !*

La voix de son père ramena notre jeune elfe à la conversation.

* Pourquoi ? Pourquoi est ce que je le ferais père ? Vous ne m’avez jamais expliqué la raison de refus ! POURQUOI ? VOUS NE ME CROYER PAS CAPABLE DE REUSSIR ? DITE MOI UNE BONNE FOIS POUR TOUTES POURQUOI JE NE PEUX SUIVRE VOS TRACES !!!*

Nional haletant de colère, rouge de rage, les yeux embrumée vit son père se tassé sur son siége, ce résigné à ce moment la il sut enfin qu’il allé obtenir des réponses.

Des branchages craquèrent, le rôdeur ouvrit les yeux mettant quelques secondes à ce rappelé qu’il était dans une forêt, qu’il devait accomplir une quête. L’elfe prit son arc et encocha une flèche, puis il les vit ! Cinq loups, cinq animaux féroces dans leurs éléments, avide de chairs fraîche et tendre, avide de sang, avide du sang de ses compagnons, avide de son sang ! A cette pensée le combat en aréne contre le loup lui revint en mémoire. Nional se mit à distance suffisante, cette fois il avait toute la place pour prendre du recul et tiré au moins deux flèches et cette fois il ne ferait pas de magie inutile. Et cette fois le combat n’était pas pour amuser la galerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cueillette de la cigüe   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cueillette de la cigüe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cueillette... ( pv Keiko )
» Cueillette de chaton |Pv : Plume de Nuit|
» Confiture de "gratte culs"
» Comme on cueille des champignons [Celanyth, Logan, Ysabella]
» [RP/Jeu] La grande cueillette des mûres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Le début de l'aventure (RP) :: Missions données par Orgulas-
Sauter vers: