Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Latarim Nional

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nional
Protecteur du clan
Protecteur du clan
avatar

Nombre de messages : 76
Race : Elfe
Classe : Rôdeur
Alignement : Loyal Neutre
Date d'inscription : 10/06/2007

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
7/22  (7/22)
XP:
433/1000  (433/1000)

MessageSujet: Latarim Nional   Dim 10 Juin - 17:53

Nom: Latarim.
Prénom: Nional.
Age: 100 ans.
Race: Elfe.
Classe: Rôdeur.
Alignement: Loyal Neutre.


Description.

Taille: 1 mètre 89.
Visage: Légèrement triangulaire, Nez faiblement allongé et tout aussi faiblement recourbé vers le bas. Imberbe.
Yeux: Vert.
Cheveux: Bruns mi-longs légèrement frisés.
Corp: Athlétique.

Caractére.
Nional est un elfe timide et renfermé. Il est aussi aimable et respectueux envers les siens et aime par dessus tout lire, la foret et mangé. Il n'aime pas ce battre et déteste les serpents.


Histoire.

Nional est né dans la tribu des Nérims.
Les Nérims sont de fiers elfes vivant dans la forêt mais habitants un village taillé a flanc de montagne et ayant agrandi la foret pour que celle-ci atteigne le village.
Cette tribu lui apporta toute les connaissances qu'un elfe digne de ce nom devait connaître. Il appris donc a connaître chaque recoins de sa forêt, sa faune, sa flores, il appris les us et coutumes de son peuple. Bref pendant les 100 premières années de sa vie Nional était aussi heureux que la majorité des elfes.


Lors de sa 100ème année notre jeune rôdeur connut un événement qui modifia sa destinée et le força a quitter les siens. En effet lors d'une de ses promenades forestières quotidiennes avec un de ses amis, Nional et Lirit'h s'aventurèrent dans la partie interdite de leurs foret. Les deux amis avancèrent dans cette partie ou peu de lumières arrivée a pénétré la cime des arbres. Puis un bruit retenti de chaque cotés de nos aventuriers ceux-ci ce retournèrent vers la source du bruit, Nional vers le bruit qui venait de son côté et Lirit'h vers celui qui venait du sien. Nional chercha ce qui avait pu crée ce bruit, au bout de quelques minutes ne trouvant point l'origine du trouble, l'elfe ce tourna vers son ami, mais il n'y avait plus personne.

Lirit'h! appela Nional, Lirit'h ou te cache tu? Ce n'est pas drôle, réponds! N'entendant aucune réponse l'elfe réessaya, Lirit'h!

Nional parcourra quelques mètres vers sa droite, puis entendant un craquement provenant de derrière lui ce retourna. Il tomba nez a nez avec un monstres d'une laideur indescriptible et pourvu de crocs et de griffes démesuré. Nional trop proche pour pouvoir utilisé son arc sorti son épée et ce mit en position défensive tous ses sens en alerte. Le monstre attaqua le premier, son bras droit visant la tête de nôtre rôdeur. Nional para en tenant son épée de ses deux mains. La violence du coup fût tel que Nional sentit la plainte de ses muscles amortissant le choc. Le monstre n'attendit pas et porta un deuxième coups avec son bras gauche visant cette fois-ci l'épaule droite du jeune elfe. Nional ce baissa et réussi a esquivé maladroitement, il tenta de porté un coup de riposte mais fût accueilli par le pied droit du monstre. Le coup l'atteignit en plein pléxus avec une telle force qu'il eu le souffle coupé et le mit a genoux. Le monstre en profita et Nional reçut un coup. L'elfe sentit une chose froide lui mordre l'épiderme et lui déchiré le flanc, raclant contre ses côtes, en fêlant quelques unes et lui arracha un cris de douleur presque une plainte. Puis la chose ce retira. Nional regarda le monstre, les griffes de la mains droite de celui-ci couverte de sang, et porta une de ses mains sur son flanc sentant le liquide poisseux sur sa mains, son sang s'écoulé abondamment. Le monstre qui s'apprêtait a porté un coup fatale semblé troublé, Nional saisi sa chance et enfonça son épée portée par sa main libre dans le monstre. La lame l'atteignit en plein coeur jusqu'a la garde. Un cri de douleur semblable a celui de Nional retenti et le monstre, l'image du monstre s'effaça, a la place ce trouvait Lirit'h qui regardait incrédule la garde de l'épée que tenait Nional, puis enfin son dernier regard tout aussi interrogateur ce porta sur son meurtrier, son amis.

Ni..on...al? Ce fût les derniers mots de Lirit'h. Nional retira son épée du coeur de son ami, la regarda, regarda le sang puis la lâcha. L'elfe debout regarda le corps de son ami, les larmes coulant abondamment de ses yeux, puis partit l'une de ses mains tenant toujours fermement son flanc pour retenir le plus de sang. Nional courut, courut ses poumons, ses muscles, toute les fibres de son corps lui hurlaient de ce stopper, de ce reposer, de ce soigné. La vision de l'elfe commença a ce troublé puis ses forces le quittèrent et Nional tomba par terre inanimé prés d'un cour d'eau.

A son réveil, c'est a dire une semaine plus tard, l'elfe ce trouvait allongé sur un lit miteux, dans une cabane insalubre, le soleil filtré a travers l'un des nombreux trous qui parsemaient le plafond de la masure. A coté de lui ce trouvait une veille humaine ainsi qu'un jeune humain. Tout deux le regardaient avec espoir. L'elfe ce releva tant bien que mal, la blessure était guérie mais douloureuse. L'humaine pris la parole:

Vous ne devriez pas bouger la blessure pourrait ce rouvrir! L'elfe sentit une main appuyée doucement sur sa poitrine mais avec suffisamment de force pour le forcé a s'allongé de nouveau. Je me nomme Laï et voici un ami, Dalith. Nional salua de la tête les deux personnes et commença a ce présenté. Je me nomme Nional elfe du clan.., Nional ce ravisa, elfe exilé.

L'elfe passa quelque mois en compagnie des deux personnes, sa blessure était guérie et Nional aidait la vielle femme dans ses corvées quotidiennes. Pas une seule fois il n'avait eu a expliqué la raison de son exil. Puis fût venu le temps du départ, l'elfe salua les deux personnes qui était devenu en peu de temps ses amis et ce dirigea vers la ville la plus proche.

Las bas Nional prit un bateaux qui au final bien que n'étant pas la destination voulue l'amena sur une île qui serait sa nouvelle patrie.


Arme: Arc court et Cimeterre.
Armure: Aucune
Pièces d'or: 100
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Latarim Nional
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Le début de l'aventure (RP) :: Arrivée sur l'île-
Sauter vers: