Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 01. Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: 01. Histoire   Ven 11 Mai - 7:41

Nous sommes dans des temps immémoriaux où le souvenir des choses et des êtres ont disparu, peut-être à l’origine du monde. Sur cette terre qu’on appelait « Mablung Felagund » vivaient plusieurs races, non sans difficultés car des tensions régnaient entre elles. Cela n’empêchait pas que ces êtres différents, s’accommodant les uns des autres, menaient une existence tout à fait honorable. Parmi toutes ces races, il y avait là les Elfes. Ces êtres plusieurs fois centenaires devaient être sans doute les premiers à fouler cette terre. Repliés sur eux-mêmes, ils avaient grand mal à vivre aux côtés de leurs voisins. Souvent des guerres se déclaraient entre les Teu-Tel’Quessir et les orques ou autres nains. Une seule race entretenait des relations amicales avec les Elfes : les humains. Ces derniers avaient réussi à s’octroyer les plus grandes richesses de ce monde, laissant aux nains les profondeurs de la terre, aux elfes les forêts les plus reculées et aux orques les terres arides et glaciales. Quelques autres races, mineures par leur nombre se mélangeaient aux autres. Il n’était pas rare en effet de croiser quelques hobbits, gnomes et autres halfelins.

Tout ce petit monde vivait couci-couça tant bien que mal. Ce fit une année de grande sécheresse qu’un évènement exceptionnel se produisit. Une armée de morts vivants venue d’on ne sait où se propagea sur ces terres, semant le désordre, le cahot, et tuant, pillant, volant tout sur son passage. Toutes les races se réunirent pour combattre le fléau mais les forces étaient disparates et la victoire ne faisait aucun doute pour l’armée des spectres. Mais la résistance se fit plus grande, plus forte et petit à petit l’ennemi reculait. Cela faisait déjà plus de dix ans que la guerre faisait rage et aucun des camps ne prenait l’avantage.


Dans ces temps difficiles, des êtres eurent l’idée de fuir ces terres en prenant la mer pour voguer vers l’horizon. La navigation n’avait pas été développée et tous ignoraient ce qui pouvait avoir après cet océan. Beaucoup d’histoires circulaient mais pas une seule ne put être confirmée. Certains avaient déjà tenté l’aventure mais aucun n’en était revenu vivant. D’ailleurs dans un conte elfique, il est dit que ces navigateurs perdus reviendraient sur terre sous une forme diabolique, des elfes plus apeurés qu’autre chose firent la relation entre ce conte et la guerre qui secouait le monde.

C’était un jour d’automne, l’armée des morts vivants venait de subir une cuisante défaite, qu’un bruit courut. Un hobbit avait semble-t-il réussi à revenir d’une expédition maritime partie quelques années auparavant. Beaucoup se pressèrent à sa rencontre pour essayer d’en savoir plus mais l’être était secret et ne voulait en dire plus. C’est à cette époque qu’Orgulas Deepdelver le gnome décida de fuir Mablung Felagund. Il avait acheté un bateau, amassé tout ces biens dedans et pris les premiers vents de l’hiver.

Le gnome n’avait pas l’habitude de la mer et il fut contraint de se laisser guider par les courants et les vents. Le voyage dura des semaines entières ou peut-être plus mais Orgulas ne pouvait le dire, il se préoccupait plus de survivre sur cette coque de noix que de penser. Ce fut donc un matin, alors que la brume encore basse l’enfermait dans une fraîcheur humide, qu’il sentit une odeur de terre mouillée. Affaibli, il se mit debout dans son bateau essayant de scruter l’horizon mais le brouillard était épais et il ne vit rien. Cela dura trois jours entiers, cette odeur ne le lâchait point. Mais le matin du quatrième jour, le soleil apparut laissant un spectacle aux yeux du gnome grandiose. Là devant lui, des montagnes s’élevaient vers le ciel comme pour le saluer, au pied une jungle luxuriante, des cris d’oiseaux arrivaient jusqu’au oreilles d’Orgulas. Le gnome n’en revenait pas, là devant lui était une nouvelle terre et l’espoir d’une nouvelle vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
 
01. Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: A lire avant tout autre chose :: Carte interactive, Contexte et Personnage-
Sauter vers: