Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mer 25 Fév - 0:48

Un sifflement. Lourd, douloureux.
Une goulée d'air finit par entrer en ses poumons.
Un cri qui lui tourne l'âme puis bientôt une ombre qui se penche. Des paroles étouffées par le coton de son inconscience.
Un contact, chaud mais erratique, contre son cou, son visage.
Ses yeux s'ouvrirent et roulèrent. Pas de quoi discerner le haut du bas.
Il bouge, contre les conseils.
D'un geste faible, le neuna tente de saisir le pot de terre mais la force qui commande ses  doigts est trop ténue.
Il reconnait un regard et concentre toute sa volonté en un message :

Une étoffe, comme un foulard. De larges rayures noires et blanches… Et ce pot… ouvert contre les marau…


La pesanteur se fit plus forte par sa main. Eámanë ! Tu ne sais pas quels périls se trouvent ici !
Enseldrir hoqueta deux fois et emplit ses poumons autant qu'il le put avant de hurler dans un murmure :

Maraudeurs !

Puis il sombre dans la nuit, fait surface à nouveau et voit soudain son but : une paire de pantalons déposés sur un buisson à quelques mètres. Une jambe flotte en l'air, le reste est pris dans des épines. Il voit la poche dans laquelle se trouve le graal, plié avec soin d'une façon qu'il se déploie rapidement.
Il tend enfin une main aux doigts crochus. Une toux le prend. Son corps tendu et son bras retombent comme les spasmes le secouent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Ven 27 Fév - 0:39

Vaine la tentative de l’archère de calmer Enseldrir qui se refusa d’obtempérer. Visiblement préoccupé au plus haut point, pour elle ne savait quelle raison.

Un foulard ? A rayures noires !? Un pot contre les ma… ma… Que cherchait-il à lui dire?
Par tous les Vala, ce n’était donc pas juste une excuse !
La belle n’avait jamais eu à faire à des maraudeurs de sa courte vie, mais elle en avait souvent entendu parler. Assez pour savoir qu’ils étaient violents et impitoyables avec leurs victimes. Généralement robustes de constitution, à vouloir en croire les légendes populaires, ils ne laissaient que très rarement des survivants derrière leur passage.

Peu rassurée des conditions du macar, elle suivit néanmoins du regard la direction indiquée.
Des rayures noires.
Les lui rapporter, pourvu qu’il se calme.

D’accord, j’ai compris.

Alors qu’Enseldrir parut s’affaiblir à nouveau, elle commença à palper fébrilement les poches du nêr jusqu’à sentir la forme souhaitée, lui indiquant celle dans laquelle fouiller.
Sa main se referma sur le petit pot de terre, soigneusement refermé par un bouchon en liège.
Elle tenta une première fois de l’ouvrir en interposant un ongle pour le décoincer et le soulever, mais sans y parvenir.

Maudit soit-il, ce n’est pas le moment !

Le temps étant trop précieux pour le gaspiller inutilement, la subtilité n’était plus d’actualité.
La pointe de sa dague, avec laquelle elle fit levier sur le bouchon après l’avoir légèrement plantée de côté, fut plus efficace.

Elle s’empara d’une main du nêr pour la tourner paume vers le haut et le lui remettre en son centre.

Je reviens de suite.
Mais Enseldrir je t’en prie, reste avec moi !
Tu m’entends ? Tu DOIS rester avec moi !


Elle hésita un bref instant avant de quitter ses côtés, le temps de récupérer le morceau d’étoffe qui tant semblait lui tenir à cœur.
En revenant près de lui, elle passa un bras sous ses épaules pour l’aider à se redresser un peu.

Tiens, le voici, que dois-je en faire Harma ?



Dernière édition par Eámanë Enialis le Sam 7 Mar - 17:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Ven 6 Mar - 23:54


La toux le quitta aussi vite qu'elle était arrivée. L'air salvateur lui redonna le contrôle de ses yeux et un soupçon de conscience.
L'injonction de son aimée fit le reste.
Rester avec elle ! Toujours.
Suivre sa voix ! Avec le plus grand plaisir.
Même là, le devoir…  mais ici, il avait une tout autre saveur.

Lorsqu'elle s'écarta de lui, il fit une faible tentative de rétablissement. En se tortillant un peu, un coude le soutint et  l'ex-neuna découvrit le décor dans lequel il avait échu.
Les buissons, fougères et ronces couvraient presque tout. De rares rochers couverts de mousse concurrençaient les souches déracinées de végétaux défaits dans la lutte pour la lumière d'Anar.

La lumière… bien forte déjà !

Le soutien de la belle le trouva stupéfait. Ainsi il pouvait très bien passer pour éberlué et encore sous le coup du choc assez brutal avec le sol.
La question de la nis, le contexte étrange, la paire de pantalon dans sa main, son regard inquiet et son expression concentrée ; tout ceci conduisit à ce que même un observateur avisé pouvait prendre pour une nouvelle quinte de toux étouffée. Celle-ci  se termina en un rire qui serait passé pour un éclat s'il n'avait manifestement été contenu par la douleur.

La nis tira un tissu infiniment léger d'une poche du pantalon. L'étoffe se déploya partiellement comme animée par un ressort. Le motif de rayures noires et blanches était teint dans une irrégularité singeant l'organique.
Les effluves doucereuses qui s'échappaient du pot en terre se mêlaient à l'air déjà chaud du matin bien avancé. Le gel translucide qui se trouvait dedans allait se renverser lorsqu'Enseldrir redressa la main d'Eámanë.

Prends garde, melda. Il faut faire des tas de choses pas très reluisantes pour amasser une telle quantité de  délicatesse arachnéenne.      


Le pot fût refermé et posé au sol avec le foulard tandis que l'ex-macar se mettait debout après deux tentatives saccadées. Soutenu par son aimée, il inspira lentement et profondément en soutenant son flanc droit.

Il est tard. Trop tard. Oublies tout ça, le jour est levé.


Il ricana à nouveau, grimaça derechef en portant une main à son coté. Puis il desserra le lien d'une protection sur son avant-bras gauche.

Il fut quelques temps, cet exercice ne m'aurait posé aucun problème.

La protection tomba par terre alors qu'il pliait son coude avec difficulté.

Humpf ! Puis, la regardant avec surprise : Mais… qu'as-tu fait à ta robe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Dim 8 Mar - 1:24

Arachnéenne !?
De quoi pousser l’archère à retrousser légèrement le nez une deuxième fois de la matinée, malgré l’agréable parfum qu'émanait l’étrange substance qui, selon le macar, recélait le pouvoir de tenir certaines créatures telles que les maraudeurs, éloignées.

L’avait-il reçue de contrebande par l’un de ses affidés ? Ou l’avait-il récoltée lui-même ?
En y réfléchissant plus attentivement, Enseldrir devait surement connaitre plus d’un remède particulier, étant fils d’une cueilleuse.
Cette chute fut en quelque sorte un mal pour un bien supérieur.
Elle prit enfin conscience de l’ampleur de sa vulnérabilité en Taurë.
Sans lui, elle ne serait pas en mesure de survivre le temps d’une lune !
Il fallait absolument que des mesures drastiques s’imposent pour éviter qu’ils en aient à payer le prix de leurs propres vies.

Mais ses secrets resteraient tels, du moins pour l’instant.
Elle se glissa de son épaule sous la sienne pour le soutenir lorsqu’il voulut se lever, clairement souffrant d’un flanc.

Oublier… sa curiosité l’en empêchait. Mais remettre à plus tard, ok.

Ma robe ?!
Euh... En fait, rien de bien méchant.


Elle passa une paume appuyée dessus, presque à vouloir l'étirer un peu plus vers le bas.
Le geste la fit se sentir un poil ridicule.
Elle retira sa main pour revenir soutenir le nêr.

Elle n’était simplement pas vraiment taillée pour le genre d’excursions entreprises.

Elle pointa son index vers le ciel pour indiquer les voies aériennes, avant de laisser retomber son bras, l'air vaguement empathique.

Ceci dit...
...je n'ai plus l'air si maladroite tout à coup...


Elle fit une halte et tout en maintenant un minimum de soutient, vint se placer presque devant lui, l'obligeant à s'arrêter et l'affronter.
Elle était préoccupée et pas qu'un peu. L'inquiétude assombrissait son regard d'émeraude, durcissant ses traits.

Que ce passe-t-il harma?

La question n'était que rétorique.
Elle trancha tout contact physique entre eux.

J'ai comme l'impression de m'être réveillée d'une longue période de coma. Le monde a continué à tourner sans moi, j'en ai perdu soudainement le rythme. Les interrogations auxquelles je reste sans réponse se multiplient et..., et...

Elle soupira, s'assurant de garder le regard du macar bien ancré au sien.

Et tu te fais fuyant harma.

La déception vint substituer l'anxiété, faisant rétrécir ses pupilles.

Je ne sais plus où j'en suis. Je ne sais plus où NOUS en sommes et je n'ai absolument aucune idée de ce qui se passe. Ou plutôt, très peu. Et cela me tue plus que tout autre chose.

Le ton se fit suppliant.

Si nous sommes en danger, j'ai besoin de savoir au moins qui et pourquoi pour pouvoir espérer nous en sortir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mer 11 Mar - 2:00

Chancelant dans son attitude mais robuste sur ses jambes, le nêr se trouva soudainement en face de son aimée aussi revendicative qu'il pouvait s'y attendre.

Ce qu'il se passe ? Je vais t'en donner une vague idée ; Autant que je puisse le faire.
Le Peuple Elfe est en crise majeure.
Selon les dirigeants actuels, il serait bon que les alliances se forment au nord.
Et par un invraisemblable concours de circonstances, nous nous sommes retrouvés entre l'enclume d'un royaume et le marteau de l'autre.


Son regard se perdit dans les frondaisons de la forêt éternelle.

Les dangers principaux se situent dans ce répertoire. Le reste des périls immédiats ne sont que des détails domestiques. Les maraudeurs sylvestres, les arachnéennes rayées, les abeilles géantes, les sangsues sombres, les serpents des marais, les lentes pourpres, les scolopendres bruissants et plus au nord, les grognards… pour les risques mortels encore que ces derniers ne posent guère de soucis si on a passé tant de temps en territoire des maraudeurs.
Quant au temps, il a passé si lentement pour moi que j'ai traversé autant de nuits froides que d'épreuves éternelles.


Un rictus bref marqua son visage.

Tu as besoin de temps Melda.
J'en ai eu. En aurais-je encore ? C'est bien une des choses dont je ne connais pas ma richesse.
Quant à la distance dont j'essaye de faire preuve à ton égard, elle n'est que le fruit de mon égarement, de mes craintes… et de ton rejet.


Le nêr retourna le regard profond de la nis.


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Jeu 12 Mar - 1:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mer 11 Mar - 23:19

Bref, à rien n’avait valu tout le mal que l’archère s’était donné dans la tentative d’ébrécher toute relation entre les peuples elfique et Kheyldarien. Le projet d’une coalition entre ces deux royaumes aux mœurs si dangereusement contrastants, était encore en cours.
Comment cela pouvait-il être possible, malgré les tromperies et les trahisons diplomatiques volontairement occasionnées de part et d’autre, alors qu’il régnait une méfiance innée et toute naturelle entre eux !

La seule idée du genre d’interdépendance qui viendrait à s’instaurer suite à une telle éventualité fit tressaillir la nis.
Mais elle sentit des frissons bien plus désagréables encore, lui parcourir le dos du bas des reins jusqu’à la base de sa nuque au fil de l’énumération de toutes ces bestioles parmi les plus communes pouvant se croiser en Taurë.
Elle n’aimait pas particulièrement les animaux à sang froid en général. Certains moins que d’autres.
Pouvant choisir son opposant, elle aurait plutôt opté pour un maraudeur ou un grognard, pourvu qu’il ne soit pourvu que de deux ou quatre membres et ne rampe pas zig-zagant pour se déplacer.

Alors que la nis faisait de son mieux pour mettre un frein à toutes ses horribles visualisations qui assaillirent ses pensées, passant d’un ignominieux arachnide aux longues pattes veloutés à de gigantesques myriapodes dont elle n’osait imaginer la longueur excentrique, les choses se compliquèrent pour elle lorsque le nêr entama le sujet touchant leur sphère privée.

Elle se sentie faillir sous l’accusation dont elle ne soupçonna aucunement l’existence, tombant du ciel alors qu’il venait d’admettre peu auparavant d’éprouver lui aussi tout comme elle, ses propres incertitudes et craintes.

Mon... mon rejet!?!.

Elle chercha en vain de comprendre à quel épisode il faisait allusion sans y parvenir.

Je... je n'ai jamais...

Puis l'image de sa main, s'approchant de son cou. Son geste de recul involontaire.

Ce ne fut qu'un réflexe... Je n'en ai jamais eu le contrôle!

Incrédule, elle chercha un soutient quelconque de sa part des yeux, pour y puiser le courage de mieux s'expliquer qu'elle sentait lui manquer.

J'ai attendu ce jour de retrouvailles avec une telle impatience!
Depuis le moment où j'ai réalisé à mon réveil où je me trouvais et pourquoi, la première pensée de chaque journée, ainsi que la dernière avant chaque nuit était pour toi harma.

Mais tant de changements se sont opérés en moi...
J'ai encore du mal à me reconnaitre moi-même à chaque fois que mon image se reflète dans l'eau. J'ai l'impression de voir une étrangère dont j'ai du mal à accepter les nouvelles facéties.
J'ai pris peur...
Peur que toi, plus que moi, ne puisse accepter ce que je suis aujourd'hui, ou ce que je serai demain.


Les larmes coulèrent enfin chaudes, tout aussi copieuses que silencieuses.

Sans toi, ce don divin de vie se transformerait en une malédiction éternelle ! Un supplice sans fin bien plus cruel et insupportable que tout bûcher Kheyldarien, auquel ta double lame m’ait soustraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mar 17 Mar - 0:48

Il prit le visage de son aimée dans la coupe de ses mains. Gestes réflexes induits par le remords, ses pouces essuyèrent les larmes dont il savait être la cause. Goutes de souffrance, brulantes et glacées à la fois. La voix de l'ex-neuna se fit aussi douce que possible.

Je comprends Valkhyria, et sache que je te reconnais. J'aurais été prêt à te suivre dans ton parcours de vie que tu sois une demi-elfe, humaine ou elfe.


Le nêr hésita. A la lumière des dernières paroles de la belle. Pouvait-il lui éviter un tel destin en la rejetant ? Selon toute probabilité, son propre sort était scellé par les institutions les plus hautes du peuple elfe…
Mais ces idées noires furent promptement refoulées. Non par la puissance de son amour, mais dans sa foi aux Vala. Eldhunielle et Gaïaniel avaient tant œuvré, Ulmidiel lui-même avait apporté sa pierre, Laurykiel ses écrins, Vheylaniel… Vheylaniel, quelques lumières et il restait à démontrer la bonne volonté de Shadalielle… Il poursuivit :

C'est juste que… tu as besoin de temps. Je n'en ai plus tellement.

Son regard vola d'un iris d'émeraude à l'autre sans pouvoir ni vouloir se fixer.

J'ai déjà traversé l'éternité et je ne veux plus jamais l'envisager.

Sa voix se brisa sur les mots qui franchirent ses lèvres :

C'est que, passé la surprise de te voir réincarnée, j'éprouvais une appréhension irrépressible et que l'interprétation du moindre de tes gestes ou de tes paroles allant dans le même sens était exacerbée.

Enseldrir grimaça. Il relâcha l'étreinte de ses mains qui se firent affleurantes. Ses paroles se firent plus posées et maitrisées :

Je t'en conjure, ne pleure plus. Tu n'es pas revenue pour souffrir. Encore moins pas ma faute. Oh, mon aimée, pardonne-moi ces paroles, je t'en prie…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mer 18 Mar - 0:41

À travers la chaleur des mains d’Enseldrir, l’archère put enfin ressentir la profondeur de ses sentiments envers elle.
Tout le reste perdit importance, devenant marginal et s’estompant en ce monde désormais lointain qu’était la réalité.
Seul comptait ce moment.

Les paroles firent le reste.
Réalisant leur portée, les larmes cessèrent, le regard pétilla, le pouls s’accéléra et le cœur s’emballa avant de se calmer, ayant enfin trouvé la paix recherchée.

Apprendre qu’ils partageaient des appréhensions communes bâtissait soudainement de nouveaux liens d’appartenance. Un terrain d’entente bourgeonnant, qu’ils avaient tous deux pourtant cru irrémédiablement souillé à jamais.

Sentant le poids de son soutient s’affaiblir, alors que les doigts du nêr se détachaient déjà de ses joues, elle vint opposer sa main droite au dos de l’une d’elles pour la retenir un peu plus longtemps, glissant ensuite avec elle vers l’abandon.

Une question de temps?
Je ne comprends pas...

Si tu fais allusion au procès imminent, que m’a vaguement mentionné Terendul, je ne vois pas en quoi cela te limiterait dans le temps!
Tu es innocent!


Le ton de sa voix s’éleva quelque peu sur les dernières syllabes.

Tu as raison, aucune des institutions impliquées ne doute de mon retour.
Mais quand le Grand Prêtre d’Heldunielle sera mis en face de la vérité, il ne pourra s’y opposer. Ce serait renier le vouloir même des Vala qu’il est censé vénérer!
Le Grand Intendant lui-même ne saurait objecter l’évidence.


Les yeux encore rougis par les larmes accompagnèrent les phrases suivantes.

Je t’en prie, permet-moi de me mettre en contact avec l’ambassadeur Undoniel, je suis certaine qu’il se rangera à nos cotés. Je pourrai y mettre ma main au feu.

L’esquisse d’un sourire, témoignage d’une foi allant bien au-delà de la certitude, fit enfin son apparition.

Je me souviens de son aversion envers les agissements des hautes autorités elfiques, allant à l’encontre des textes de lois diplomatiques que lui même avait en partie rédigé.
Il fut la dernière personne avec laquelle j’ai échangé des liens avant de perdre toute fonction accordée par l’ambassade Kheyldarienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Sam 21 Mar - 1:26

La main se fit cocon et support.
Il ne voulait pas lui laisser croire que le défaitisme l'avait gagné.
Un sourire éclatant conquit son visage, et son regard profond se teinta d'admiration.

Je sais que tu trouverais bien des alliés au sein du Peuple Elfe, et que ton jugement est des plus fiables, je sais que rien ne pourra convaincre ton esprit à le faire, mais j'en appelle à ton cœur pour m'accorder la confiance qu'il te sera nécessaire d'avoir.


Ses paroles condensèrent sa tendresse :

Malgré tout, je n'ai rien à t'interdire ou à te permettre. Je ne m'en sens ni le droit ni l'envie.
Il soupira :

Ce procès ne sera pas le mien. Il sera celui de certaines idées et le moyen de sceller des alliances qui autrement auraient été contre-nature. Du moins, c'est ainsi qu'il est prévu.


Il approcha son visage et susurra avec lenteur :

Dans cette optique, le temps est mon ennemi le plus implacable et toutefois, il reste mon plus fidèle allié maintenant que tu es près de moi.


Il lorgna sur ses effets dispersés.

N'est-ce pas justement le temps de la patience quand l'adversaire table sur la précipitation ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Lun 23 Mar - 2:25

Pour ce que cela pouvait valoir, Anar aurait très bien pu rester caché derrière les frondaisons de la Taurë pour le restant de cette journée qui ne venait que de commencer. L'astre du jour de l'archère venait de se manifester en toute sa splendeur en un sourire. A lui et à lui seul, revenait cette faculté de faire le beau et le mauvais temps et il s'annonçait déjà radieux pour elle.

Ainsi, comment aurait-elle pu lui refuser quoi que ce soit sous de telles prémisses, alors qu'elle se sentait soudainement assez audacieuse pour aller jusqu'à expirer le dernier de ses souffles dans la vaine tentative de lui décrocher la lune, si tel aurait été son souhait!
Purement et irrésistiblement impossible de ne pas céder!

De plus, la situation avait surement évolué entretemps.
Enseldrir en savait probablement beaucoup plus long qu'il n'osait lui avouer.
Pour quelle raison?
Une seule lui venait à l'esprit de façon prépondérante: sa protection, peu lui importait le prix à payer.

Mais à présent qu'elle appartenait à Eldalië sous une nouvelle apparence dont nul n'aurait soupçonné l'origine, en avait-elle encore tout aussi besoin?
C'était bien là ce qui semblait le tracasser, alors qu'il lui annonçait l'arrivée d'un vent délétère de changements se préparant à frapper la culture millénaire du peuple elfique.

C'est entendu harma. Aucun contact pour le moment.

Cette frustrante inertie alors qu'elle se sentait si pleine de vie!
Vie qui fit un seul tour lorsqu'il lui confia à sa manière, tout en ranimant leur intimité de sa proximité, le bonheur qu'il éprouvait de l'avoir de nouveau à ses cotés.

Puis elle se sentit rougir jusqu'à la racine des cheveux réalisant les sous-entendus de ses paroles en constatant ce qui trainait encore un peu plus loin. Vestiges passés à l'oubli.

Bah! Ce n'est là qu'un banal changement de décor des plus anodins...

Elle ne put cependant lui cacher le sourire espiègle que l'idée de défit encore en cours lui procura.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mer 25 Mar - 0:48

Le regard qu'elle lui lança avait vertu de bien des discours. La docilité de son verbe surprit l'ex-neuna autant qu'elle flatta inconsidérément le nêr.

L'expression confuse qu'elle afficha ensuite à la vue de ses effets dispersés et ses paroles provocatrices amusa Enseldrir. Il en rit tandis qu'il se précipita en collectant ses affaires en incitant son aimée à le rejoindre.

Je ne sais ce qu'il a prit à ces vêtements de se précipiter au sol, certains sont manifestement presque propres, et les autres quasiment pas sales… enfin. S'ils sont là…

Une fois que ce fut fait, le couple se retrouva et ils gagnèrent le bas de la colline. Partout, les chants des oiseaux déguisaient le léger bruissement de leurs pas, la douceur des fougères vertes tranchait avec le contact rêche des ronces omniprésentes. Mais rien ne venait plus entraver les mouvements de l'ex-Kheyldarienne. Au contraire, il lui semblait que bien des obstacles végétaux s'ouvraient comme par magie devant ses pas.

Sur leur droite, un éclair noir et rouge se matérialisa soudainement le long d'une branche et un éclat de voix stridente bien connue s'éleva comme un souvenir d'instants passés :



Malicia a écrit:
"Ouch ! Attention ! Un bosquet d'aubépines ! Fait gaffe à ta robe ! Ta géante compte sur toi pour en prendre soin ! Hihihi, trop facile, hophophophophop ! Oups ! Ouille ! Ouilleouilleouilleoullie C'est une question de rythme en fait !"

Derrière, une lueur azuréenne se concentra en des voiles turquoises.

"hophophophophop ouilleouilleouilleouille ! pfff… dure la leçon !"


La distraction tint les deux spectateurs interdits un court instant. Mais cet interlude fit œuvre de réminiscence pour leurs souvenirs communs et l'univers entier se teinta d'une lumière connue.

Rares étaient les endroits où ils pouvaient cheminer côte à côte et bien souvent, l'ex-neuna laissait la préséance à la nis ; Par galanterie, probablement, comme sa main sûre proposée en soutien aux moments clés semblait le démonter ; ou bien alors par un intérêt plus égoïste, car il ne quittait que brièvement le spectacle hypnotisant des courbes d'un corps somptueux se déhanchant au rythme des obstacles et se frayant un chemin selon le dénivelé.

Lorsque la cible de toutes ces attentions dérobées se tourna à demi pour s'enquérir de la destination ou pour s'interroger du feu qu'elle pouvait percevoir par quelque sens caché, elle découvrir l'expression extatique du nêr.
Celui-ci ne se laissa pas démonter et un sourcil s'éleva, taquin. Les yeux d'Enseldrir voguèrent plus en dessous caressants la finesse de ses chevilles, le galbe de ses mollets, la césure de ses genoux, la naissance de la rondeur des cuisses…  

Voici ce qui pourrait lancer une nouvelle mode dans les villes et villages de Sombreciel. Encore que, pour être parfaitement taillée pour les excursions forestières, j'y verrais bien une franche échancrure sur un coté.  

Son œil se teignit d'une lueur subite qui chancela légèrement lorsqu'il croisa le regard de la nis avant de retrouver un éclat plus profond intense encore.

A vrai dire, je meurs d'envie de voir comment tu comptes la laver. Maintenant que nous sommes arrivés.

La source coulait de la terre. L'eau jaillissait en petits rus tout autour des rochers couverts de végétation et se rassemblait dans un petit bassin dont la pureté cristalline permettait d'en évaluer la plus grande profondeur à une demi-brasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Ven 3 Avr - 23:02

Les efforts de l’archère furent enfin récompensés.
La veine ludique d’Enseldrir avait survécu aux dures épreuves endurées et finit par se manifester.
Il en avait peut-être juste oublié l’existence. Elle s’assurerait de faire en sorte qu’il s’en remémore le plus souvent possible.

Le son cristallin du rire de l’elfe accompagnant son élan soudain, suffit à lui seul à convaincre la demi-nis à se joindre à lui en son jeu.
Elle se précipita à son tour pour lui subtiliser la troisième pièce vestimentaire, sur laquelle il allongeait déjà le bras avant de se lancer sur la quatrième pour la battre sur le temps.
Eámanë ignora le restant des affaires encore éparpillées pour lui couper le chemin en se parant devant lui.
Elle inclina la tête de coté, puis croisa les bras au torse, tapotant de deux doigts l‘avant bras sur lesquels ils reposaient, les yeux à demi plissés, fixes sur le beau visage facétieux du nêr.

Je dirai plutôt... d’un sol à un autre.

Puis levant le vêtement qu’elle tenait du bout de ses doigts à la hauteur de son regard d’émeraude, elle marqua son point de manière indirecte, mais sans laisser place à l’équivoque.

Tiens donc... des récidivistes!

De l'hostilité de la Taurë, il ne restait à l'archère que de vagues souvenirs. Eux aussi comme beaucoup d'autres tombés dans l'oubli, alors qu'elle progressait en toute liberté plus en contrebas, une fois les effets d'Enseldrir récupérés.
Ce ne fut que lorsqu'elle assista à l'étrange manège de leurs respectives piomelles qu'elle prit conscience de cet ultérieur changement, pourtant d'envergure.
Dans les pupilles mordorées de l'ex-neuna, le reflet d'une constatation analogue qui poussa le couple à un sourire de connivence.
La belle ne put s'empêcher de se demander si l'éclat illuminant les prunelles du nêr puisa sa source uniquement en ses sentiments, ou si un brin de fierté et d'admiration s'y serait insinué.

Peu habituée à se retrouver devant pour ouvrir la marche, la demi-nis se sentait sous attentive observation.
Elle ne savait si devoir s'en préoccuper ou si plutot se sentir flattée.
Dans ll'incertitude, son déhanchement s'accentua instinctivement.
Elle sut à quoi s'en tenir un peu plus tard, lorsqu'elle sentit sa peau s'échauffer suivant la trajectoire de la caresse lascive avec laquelle il la dévorait des yeux.
Les propos qu'il tint ensuite ne laissèrent plus aucun espace au doute.

Elle fit passer ses mains une fois de plus le long de ce qu'il restait de sa robe en dessous de la taille, lança un bref coup d'oeil vers l'eau pure et transparente. Elle se mordilla nerveusement un coin de lèvre et prit le temps de se recomposer avant de se soumettre à nouveau à l'intensité de son regard.

C'était un jeu dont elle connaissait fort bien les règles et les débours. Un jeu qui ne nécessitait que de quelques retouches ci et là pour le protéger de l'ordinaire.
Elle s'approcha de lui à pas mesurés, tout en se débarassant des bijoux couvrant la rotondité de ses oreilles. Arrivée à sa hauteur, elle les enfila dans sa besace dont elle fouilla le fond pour en ressortir sa dague.

J'ai l'outil qu'il te faut pour cela.

D'un mouvement rapide et visiblement inattendu, elle planta la lame dans le sol entre deux roches, fit volte face et se diriga vers la source.
Rejoind le point le plus profond, elle s'y agenouilla pour s'y immerger.

Sa robe à pans superposés ne requit qu'un simple geste pour la désserrer et s'en débarrasser.
La demi-nis fit bien attention de la laisser glisser le long de ses épaules avec lenteur, malgré le frémissement qui agitait ses doigts.
Enseldrir, totalement absorbé par le spectacle qu'elle lui offrit, ne vit pas arriver la suite.

Un splash sonore vibra contre sa poitrine,
Un déjà vu, plus ou moins. Sauf que cette fois, ce n'était pas les rayons laiteux d'Isil à épouser les formes de la demi-nis, il ne lui tournait pas le dos et ne dut pas passer par d'invisibles subterfuges pour l'admirer.

L'equisse d'un sourire fit resplendir l'expression narquoise de la belle.

Pas encore une récidiviste, mais elle pourrait fort bien le devenir...


Dernière édition par Eámanë Enialis le Ven 10 Avr - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mar 7 Avr - 23:45

La nis lissa les pans de sa robe d'un geste qui se voulait maladroit. Mais l'œil du nêr y vit une chorégraphie dont la sensualité aguichante le disputait à l'ingénuité excitante.
Son expression indécise, une œillade vers le trou d'eau et la voici que lui faisait face à nouveau, vision sublime de sa peau claire sur fond de vert et d'émeraude. Il se perdrait à jamais en ce regard qu'il croyait hors de portée pour l'éternité.

Ensuite survint son approche lascive, comme une danse chaloupée ; équilibre de ses courbes et de ses formes en un ensemble tellement… vivant !

Une lame soudain brandie le tira de son hypnose. Une arme. Les armes sont la mort. La mort est le froid et le manque. Il connaissait tout ça trop bien.
Mais elle la présenta comme un outil, pas une arme.

Le temps qu'il réalise la teneur de l'invitation, elle était immergée et batifolait dans l'eau limpide.
Les couleurs se mélangeaient dans l'onde mais elles ne laissaient guère de doute quand à l'action qui s'y déroulait. Un effeuillage discret et cependant des plus explicites l’entraîna vers des contrées qu'il explorait jadis de toutes la force de des sentiments et de l'étendue de ses sens.

Le choc sur sa poitrine le ramena à la réalité et la fraicheur sur sa peau finit de le tirer de sa rêverie.
Il déploya l'étoffe sans la regarder, son attention restait focalisée sur un unique sujet qui barbotait à quelques mètres.

La matière et l'outil… il ne reste que le savoir faire qui est encore bien faible pour une telle œuvre qui serait gâchée d'un geste trop fébrile.

La robe se trouva étalée sur un buisson. Le nêr posa ensuite ses affaires en vrac, ôta sa chemise qu'il laissa tomber sur place, puis entra lui aussi dans la pièce d'eau. Ses pas soulevèrent des paquets d'écumes puis, comme par magie, il glissa dans l'onde en deux mouvements fluides jusqu'à disparaître complètement. La fraicheur le soulagea des élancements de ses luxations récentes.
Eámanë ne vit plus que quelques articulations faire surface lorsqu'il entama un cercle autour d'elle ; un coude dans un mouvement de contorsion, une épaule lorsqu'il passa au dessus d'une grosse pierre, un genou libéré de tout tissu… Son pantalon flotta bientôt paresseusement à la traine.
Enfin, le haut de son  visage émergea devant la nis, ses yeux ouverts et ne cillant pas. Il resta ainsi un bref instant puis son expression changea et il plissa légèrement les yeux, signe évident qu'il souriait. Quelques bulles sonores s'échappèrent de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Dim 12 Avr - 20:19

C’était décidé.
À la première opportunité qui se présenterait à elle dès qu’ils se rendraient en ville, peu importe laquelle, la belle s’éclipserait à recherche d’une modéliste pour apporter à ce qui restait de son accoutrement gaianielithe les retouches souhaitées. Et pourquoi pas, en tirer une authentique perle de style et commodité aptes à ses activités. Une façon comme une autre d’unir l’utile au délectable.

Les affaires d’Enseldrir furent nonchalamment abandonnés pour la troisième fois... mais pour de justes et légitimes raisons cette fois, qui trouvèrent la plus complète approbation de la demi nis.

L’archère ne manquait jamais de se faire admirative devant l’harmonie de la masse musculaire du macar.
Il n’en fut autrement en cette nouvelle occasion, alors qu’il en dévoila les contours encore parfaitement délignés.
Enseldrir restait à ses yeux ce qu’il y avait de plus proche de la perfection physique, malgré une légère perte de poids qu’elle n’avait que soupçonné jusqu’à présent chez lui aussi. Témoignage de son propre mal-être.
En son opinion ceci dit, cela ne faisait qu’ajoutait une pointe de finesse supplémentaire à sa constitution sylvestre.

L’assurance de l’ex neuna donnait à chacun de ses gestes une fluidité toute naturelle, sur terre ferme tout comme en milieu aquatique. Eámanë les lui enviait profondément, alors qu’elle pivotait de sa taille d’une part, puis de l’autre pour en suivre du regard les mouvances sous l’eau.

Lorsqu’il fit surface, encouragée par le sourire qui se reflétait dans ses yeux, elle se pencha vers lui, s’appuyant d’une main sur un rocher de fond lui permettant de garder son visage proche de celui de l’elfe, à une hauteur légèrement plus élevée par rapport au sien.
Aucun contact physique entre eux encore, pourtant son corps en frissonnait déjà d'anticipation.
Seule la fraicheur de l’eau et la caresse de ses remouds de tiédeur passant d’un corps à l’autre, transportés par les vaguelettes générées par leurs déplacements les plus infimes.
Puis du dos de l’autre, elle effleura sa joue, pour descendre et faire promener ses doigts jusqu’au creux de son épaule, où elle prit support pour ne pas perdre son équilibre.
Le tout premier petit plaisir tactile d’une longue série à venir le long de sa peau.

Tout ceci me donne nostalgie de Sombreciel, de ses eaux thermales, de son auberge et... du seul ami fidèle que j'y ai connu parmi les elfes: Tekilas...



Dernière édition par Eámanë Enialis le Dim 8 Nov - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Sam 18 Avr - 0:25

L'air lui manquait.
Certes, ses narines étaient immergés, mais ne l'eussent-elles point été que le problème aurait été le même de part la proximité d'un corps nu qu'il brûlait de parcourir :
L'air lui manquait.
Les mouvements sous-marins initiés par la nis envoyaient des ondes qui conduisaient à des frissons délicieux sur sa peau mais un problème plus urgent s'imposait à lui :
L'air lui manquait !
Son toucher délicat raviva tant de souvenir et d'instants précieux que l'ex neuna du faire surface pour aspirer une longue goulée.
L'eau s'écoula du bas de son visage, accompagna ses respirations lentes et profondes, dessina les contours de ses lèvres qui frissonnaient déjà de l'impatience des sensations charnelles.

Tekilas… et son auberge aux tuiles si glissantes !

Les réminiscences d'un certain soir illuminèrent un éclat d'émeraude.
Dans les yeux de la belle, le nêr perçut tellement de choses qu'il devint évident qu'il pouvait laisser de coté tout ce qu'il aurait pu dire sur les fenêtres salvatrices, les tentatives de fugues en catimini et dans le plus simple appareil…

Son élan imperceptible et incontrôlable l'approcha de son aimée. Ils se frôlèrent. Emportés par le chaos de l'onde, leurs visages s'explorèrent, les lèvres se cherchant, leurs souffles se guidant, leurs regards cachés comme s'ils craignaient d'être éblouis par le soleil de leur passion. Les seins de la nis effleurèrent le torse d'Enseldrir, il l'attira à lui dans l'étau de ses bras, elle l'entoura de ses jambes et l'eau se mit à bouillir de leurs effusions que le charme irrésistible de leur premier baiser apaisa tout aussi soudainement.
Soutenu par l'élément liquide, leurs corps captivés par le désir, les deux amants dérivèrent un peu vers la rive.

Bruyamment, une forme émerge d'un buisson sous la superbe d'andouillers impressionnants.
Un œil de velours fixe avec curiosité les occupants de l'étendue d'eau ne laissant échapper qu'un bref instant le cercle blanc de la surprise.
Un sabot racle un rocher, le sol vibre, la mousse s'éparpille dans l'onde en une myriade de vaguelettes.
Une oreille s'agite, faisant fuir quelques insectes piégés dans un mince faisceau de lumière.  
Une langue essuie un naseau qui renâcle.
Une fourrure frémit sur un dos soumis à la tension.
Une gueule s'ouvre laissant entrevoir des rangées d'incisives parfaitement alignées et coupantes comme des lames.
Un souffle puissant se gorge des odeurs des intrus qui batifolent dans l'abreuvoir.
La forme avance, ses pattes avant sont dans l'eau, sa tête se baisse, la menace est jaugée à présent. Elle boit sans pour autant quitter les baigneurs des yeux. Par son attitude, le cerf donne le ton : Il s'agit de son heure et de son lieu.

A sa suite, une demi-douzaine de biches et quelques faons se joignent à la tournée du roi couronné. A quelques variantes près, leur réaction est une parodie de celle du chef de la harde, mais ensuite des individus s'enhardissent et cherchent à quérir plus de renseignements qui en avançant un museau inquisiteur, qui en frappant le sol d'un antérieur avant de sursauter et virevolter en gambadant gaiement. Les faons étaient les plus joueurs, les biches, les plus curieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Lun 20 Avr - 23:39

Le rire cristallin de la demi-nis ne se fit pas attendre, à la fois chaleureux et désarmant, se mélangeant harmonieusement aux légers clapotis de l’eau.

Tuiles glissantes... ainsi que l’aide d’une kheyldarienne un poil trop zélante.

Comment l’oublier!
Ce fut aussi le jour où elle fut embrassée par l’un des mythes, bien réel et vivant, de ses légendes enfantines.
Un premier baiser volé à l’interdit, dont la douceur et la délicatesse ne l’avait certes pas préparée au feu de la passion lattante qu’Enseldrir couvait alors, jalousement enfouie sous l’austérité de son rang et de ses fonctions.
Passion qu’elle parut redécouvrir à nouveau de ses sens aiguisés, malgré les deux cycles écoulés cote à cote.
En quelque sorte, une seconde première fois...

Sensation plus enivrante que le plus doux des hydromels, elle en avait la tête qui tournoyait gaiement.
Sa peau en brulait malgré la fraicheur de l’eau et son corps lui échappait, animé d’une volonté propre.
Passion tout simplement irrésistible, qui se fit brasier lorsque le nêr renforça son étreinte, pendant qu’il en nourrit la flamme de ses lèvres scellées aux siennes.

Toute logique égarée dans l'épaisse brume de ses émotions, emportée par ce qui frôlait de près une transe des plus envoûtantes, ce ne fut que lorsque le cerf le plus audacieux du groupe de cervidés s'était désormais enquit de leur innocuité, que l'archère s'aperçut de leur présence.
La surprise de les voir si proches eut vite raison de son état semi-hypnotique.
L'incrédulité de se retrouvée protagoniste de cette nouvelle expérience lui coupa le souffle.
Si habituée de les voir s'échapper devant les atani, elle n'osait respirer de peur de briser la magie.

Puis, cherchant à garder un certain "naturel" en ses gestes, elle se mit à embrasser distraitement le macar dans le cou, tout en gardant le regard rivé sur le magnifique animal. Arrivée à la hauteur de l'oreille d'Enseldrir et toujours par peur d'effrayer les nouveaux venus, elle se mit à chuchoter.

Harmanya... crois-tu... crois-tu que je pourrai...?

Mais elle ne finit pas sa phrase, trop impatiente de tenter l'impossible.
Avec une immense lenteur, elle souleva un bras pour l'allonger tout aussi lentement vers le front du cerf, imaginant déjà la texture drue et douce de son poil sous les doigts.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Ven 24 Avr - 0:10

Devant la découverte, le corps de la nis se raidit contre le sien. L'ingénuité de son subterfuge lui tira un sourire attendrit et le contact subreptice de ses lèvres fit naitre en lui des frissons qu'il ne parvint pas à contrôler.
Sa question en suspend était une conclusion attendue que son geste rendait caduque. Néanmoins, l'ex-macar ne put s'empêcher d'ajouter les paroles d'une comptine :

De l'eau vint la vie,
la vie jaillit de l'eau,
de l'eau la vie émergea,
la vie revient à l'eau.


Par sa soudaineté, le réflexe de recul du cerf surprit Eámanë qui fléchit sa main tout aussi promptement. Puis, lentement, le museau de l'animal s'approcha et flaira longuement les doigts de la belle avant de se figer et d'accepter la caresse. Le son guttural qu'il émit alors fit vibrer tout l'espace autour.
Un faon bondit à ses cotés et lapa maladroitement la surface du bassin. Son pelage ondula avant que sa curiosité ne le pousse à pointer sa gueule vers les intrus. Puis, il sauta vers le reste du troupeau et dispersa les troupes. Certaines biches protestèrent en agitant leurs queues.

Enseldrir arracha quelques pousses de cresson de fontaine dont il savait certains cervidés friands. Il n'eut que peu de succès avant que le chef de harde ne donne le signal de départ.
D'un souffle et d'un coup d'un de ses antérieur, le noble animal signifia la fin de la récréation.
Le groupe eut tôt fait de s'évaporer dans les buissons et son chef, après avoir subrepticement jeté un dernier regard en arrière, gagna en quelques bonds puissants le refuge des végétaux de la surface. L'ancien macar susurra aux oreilles de son aimée :

Plus aucune bête reconnue par l'esprit de la Taurë ne se défiera de toi à présent. A l'exception notable des êtres les plus vils qui peuplent ces contées… Mais il n'y en a peu aux alentours en l'instant.

Le nêr mâcha quelques végétaux que les biches avaient dédaignées. Un regard s'égara sur le corps de la nis à demi-immergée.

Selon les anciens, ces feuilles ont des vertus... heu, c'est sans importance. C'est piquant mais assez bon. Tu en veux ?

Passée la surprise du départ de la harde, la nis fit un mouvement pour regagner des eaux plus profondes. Mais il n'était pas question de la laisser s'en tirer si facilement. Sa poigne était ferme mais dosée et son intervention était instinctivement calculée tant par son tempo que par sa gestuelle.  

L'esprit de la Taurë et moi sommes d'accord qu'il est préférable que tu restes un peu sur le bord de ce bassin.

Il ajouta quelques feuilles à son festin.

Si tu n'y goûtes pas d'une façon, il reste l'autre…
 

Le baiser qu'il porta dans son cou et son parcours sinueux l'étonna et lui tira quelques gloussements qui réjouirent l'ouïe de l'ex macar. Sur l'ensemble du parcours, jusqu'à son but sur la pointe d'un sein, la peau d'Eámanë ressentit le velours, la glace et la lave.

*******
Plus loin au sud.
*******

S'il est banni d'Eldalië, alors vous pouvez me croire, la mort le trouvera bientôt.

La tasse qui fumait sur la table laquée était un ouvrage d'une qualité et d'une finesse incomparable. Translucide, la porcelaine veinée de bleu était ornée de décors de flammes pourpres. Sa fragilité contrastait violemment avec la puissance de la main qui s'en empara.
Un peu de liquide brûlant franchit des lèvres fines dans un bruit d'aspiration qu'un claquement de langue satisfait conclu abruptement. Un peu de vapeur et d'arome suave s'échappa de la bouche qui articula distinctement :

Oui... Et donc le retour en un temple de la Sentinelle. Selon toute probabilité à Khamtalion.
Il nous restera à le renvoyer à Shadalielle encore et encore… J'aimais mieux le plan initial, avec un esprit dérangé, la Déesse nocturne l'aurait gardé.


L'Intendant Suprême lissa un pan de son costume. L'étoffe surlignée de fils d'or était parsemée de motifs complexes entremêlés des symboles des cultes d'Eldalië.
Face à tant de majesté, son interlocuteur semblait être un rustre. La longue cape pourpre qu'il avait décrochée de son épaule était foulée sans le moindre soin sous ses talons et la moitié de son corps assis sur un fauteuil sombre. Son corps noueux était couvert d'éléments épars de cuirs et de liens. Le verre d'hydromel qu'il avait déjà bien entamé tournoyait dans sa main. Il regarda le liquide doré, le fit tourner et posa une question dont il connaissait déjà la réponse :

Pourquoi ne pas l'emprisonner ?

La tasse retrouva la surface brillante de la table.

Pas en Eldalië, ce n'est pas un châtiment possible, vous le savez pourtant.

Le verre vide, Seregon se leva avec une grande souplesse et se servit à la carafe.

Oui, certes je le sais mais je ne pensais à rien d'officiel.

Une main garnie de bague esquissa un geste d'impatience.

Un messager piomel le suit. Il est impossible de les restreindre dans leurs mouvements. Un jour ou l'autre, ceci filtrera et ce sera toujours au pire moment. Il y a encore trop de gens dans nos institutions qui y trouveraient à redire.

Le liquide riche en arômes tira un bruit de satisfaction d'un visage aux traits aiguisés. Un regard sombre se darda sur le nêr de haut rang qui se félicita de l'être.

Rien ne nous empêche de continuer le travail de sape de son esprit en attendant.

Un soupir contrit accueillit la réflexion.

C'est bien trop risqué. Le pire instant sera peut être trop vite arrivé! Mais tandis que nous discutions, il m'est venu une idée : les Kheyldariens peuvent l'emprisonner. Les messages d'un traitre envoyé d'une nation étrangère ne sauraient conquérir les âmes en Eldalië.

Un poing se ferma et fit grincer l'harnachement qui enserrait ses muscles directeurs.

Ce serait une possibilité. Il faudrait que ces barbares arrivent à le garder en vie pendant assez longtemps.

Ils y arriveront ! S'il faut, nous pourrons leur laisser quelques sentinelles.

Quels efforts démesurés pour un simple nêr !

Un raclement de gorge éluda le débat :

Votre apport a été essentiel, je tenais à vous en remercier personnellement. Les disciples de Shadalielle vont envoyer les ombres des abimes. Ce sera peut être assez pour faire s'écrouler les vestiges de sa conscience.

Un soupir ténu esquissa quelques mots en commentaire :

De la sienne ou de la notre ?

Je vous demande pardon ? Vous disiez ?

Rien qui n'ait plus vraiment de sens en ce monde.

Un bras fit un mouvement de largesse.

Vous nous avez bien servi Seregon, comment vous récompenser ?

Une main sûre saisit le col d'un flacon précieux.

Ça ira comme ça.

Un clignement d'œil et la silhouette était partie dans un claquement d'étoffe rouge.

La main garnie de bagues fit un geste vers la tasse mais elle se reversa. L'Elfe de haut rang se leva sans plus en tenir compte. D'autres tâches d'une plus grande importance le réclamaient à présent.


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Jeu 30 Avr - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Jeu 30 Avr - 0:10

L’animal fut surpris, mais pas autant qu’elle.
Aussi émerveillée qu’une gamine, la belle sentit son cœur se gonfler d’une joie presque irrépressible lorsqu’il s’approcha, loin d’être effrayé.
Mais elle dut pourtant étouffer son enthousiasme pour éviter de le faire fuir comme il aurait été à ses yeux éventuellement plus naturel pour lui de le faire devant un comportement si étrange et probablement peu elfique.
Elle attendit qu’il finisse de renifler la longueur de sa main, la chatouillant de sa truffe froide et humide. La chaleur de ses exhalations effleurait agréablement sa peau par saccades, alors qu’il en humait avec de plus en plus de confiance les senteurs qui semblaient ne pas lui déplaire.
Elle soutint le regard du cerf qui s’immobilisa enfin en attente de la caresse qu’elle lui avait réservée.

La Grande Forêt venait ainsi de tisser un nouveau lien d’appartenance entre elle et la demi-nis si solide et puissant, qu’il n’aurait jamais put être brisé sans en subir de pénibles conséquences morales et émotives.

Plus aucune bête reconnue par l’esprit de la Taurë ne se défiera de toi à présent...
Ces quelques mots prononcés par le macar devant l'expression interloquée de l'archère suffirent à l’enfoncer un peu plus dans ses rêveries les plus audacieuses, à la conquête du terrain sylvestre et de ses secrets encore à dévoiler.
Son esprit se focalisa instantanément sur l’image d’un superbe loup, fier et majestueux en sa posture. Et un doute s’insinua: aurait-elle à se confronter très prochainement à cette autre créature de Gaïanielle pour réparer le mal fait et expier ses fautes...?

Brutalement le concept de souillure se fraya douloureusement son chemin jusqu’au creux le plus tendre et fragile de son âme, qu’il frappa de plein fouet.

Enseldrir parut ne pas remarquer le trouble de sa compagne, ou peut-être l'attribua-t-il tout simplement à la déception de voir le troupeau s'éloigner de si tôt.
Petite crise passagère qui se dissipa aussi rapidement qu'elle se manifesta sous les attentions renouvellées du nêr, visiblement bien décidé de reprendre leur batifolage d'où il fut brièvement interrompu.

Se refuser après l'avoir tant et si bien provoqué ne fut que l'ultime affront ludique d'Eamanë, qui se sut perdue dès la minute où les lèvres de l'elfe se posèrent au creux de son cou.
Très vite, le rire suffoqué de l'archère se transforma en une respiration de plus en plus irrégulière et fit ensuite place aux premiers gémissements de plaisir.
Douces manifestations de volupté dont le macar fut trop longtemps privé lors de sa solitude imposée.
Privilège auquel il pouvait à présent se cramponner à chaque fois qu'elle le lui permettrait pour ne plus sombrer dans la folie de l'esprit vers laquelle on tenta de le pousser.

Enhardi par l'urgence de son désir montant à satisfaire, le macar ne s'y attarda que très peu, le temps de la sentir frémir entre ses bras. Elle se cambra contre lui, faisant offrande de l’accueillante générosité de ses courbes. Victime consentante de son ravissement, prête à être sacrifiée sur le plus bel autel d'Eldhunielle.

Chaque caresse du macar se fit prélude de l'inévitable fusion physique dont il aurait finit par la soumettre en des ébats d'une intensité leur étant encore inconnue.
Lui-même s'inspira de cette nouvelle sensibilité pour redécouvrir son corps au fur et à mesure qu'il en suivit le parcours désigné de sa bouche, tout en s'efforçant de maitriser le sien à sa convenance.
Aucun recoin de peau affectée ne fut choisi au hasard.

Alors qu'au sud continuaient à se tisser les fils d'un destin incertain pour le couple, c'est ainsi qu'au nord, les amants entamaient sous la surface de l'eau le jeu que la complicité de leurs regards avaient jusque là soutenu.
Celui de deux corps se débattant pour mieux se fondre, se cherchant et se repoussant pour parvenir de cette cadence aux spasmes libératoires tant convoités.
Enlacés, toute tension disparue, ils savourèrent en silence quelques instants de plus leur Éden retrouvé.

La fraicheur de l'eau les gagna.
Il s'étira.
Elle se redressa au dessus de son torse, la joue dans une main, les doigts de l'autre s'y promenant.
Elle profita du jeu de ses muscles sous les siens, en attente de capturer son regard de ses prunelles.
Puis soupira, désolée de devoir être celle à briser leur idylle.

Harma... la date de ton procès a-t-elle déjà été fixée? Et si aucun contact ne peut s'envisager, quelle sera notre prochaine étape?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mer 13 Mai - 23:57

La caresse des flots se combinait à celle de leur peau, fraicheur de l'onde sur la brulure de la chair.

La passion de leur deux corps transforma le petit bassin en un océan rugissant dont les lames de fond se brisaient sur les rochers et la mousse.

Il relâcha la tension de ses muscles.
Son aimée le surplomba, dessina une symphonie silencieuse sur son épiderme.

Il ne se lasserait pas de la désirer.

Mais la lueur dans les yeux de la belle avait cédé la place à autre chose. Un dard d'obsidienne s'immisça tout contre son cœur… Il devait lui dire.

Notre étape… Enseldrir se cambra et l'embrassa tendrement. Sa voix était lasse, semblable à un morceau de papier qui se déchire.

Melda, il ne doit pas y avoir de doute dans nos esprits. Les dirigeants actuels du Peuple Elfe sont focalisés pour je ne sais quelle raison sur des résultats à court terme dans leur relations avec les atani du nord.
Le sort a fait que je suis devenu une pièce qu'ils jugent importante dans ce mécanisme.
Entre le besoin de vengeance des uns et la tolérance coupable des autres, il n'y aura guère d'échappatoires. Guère d'autres que celles que nous nous accorderons.


La tendresse d'une main remonta le long de la hanche d'Eámanë.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Ven 15 Mai - 15:25

La légèreté d'un baiser sans prétention.
Attendrissant.
Sa docilité lui était déjà totalement acquise.

La caresse d'une main se voulant apaisante.
Préoccupant.
Surtout étant donnés les propos tenus par le macar et dont la belle n'était pas entièrement sure d'avoir correctement appréhendé le sens.
Les doigts de l'archère se figèrent, suspendus au-dessus du torse du ner.

...Celles que nous nous accorderons !?!
Je...je ne comprends pas. Serais-tu en train d'insinuer que nous devrions fuir?


Sa main retomba lourde et inerte sur le torse d'Enseldrir.

Pour aller où?
En Kheyldarie, le bucher y serait toujours prêt pour nous deux.
Les terres du Sud sont infestées de Yrchs.
Et les Kaurhiens? Les pires traitres! Ils sont si attachés à leur or qu'ils nous revendraient illico aux Kheyldariens sans aucuns remords.


Le visage de la belle semblait pâlir et perdre petit à petit la belle couleur rosée que l'intensité de leur passion lui avait donné.

Ne restent que les terres neutres... Mais elles accueillent en majorité les pires racailles exilées de leurs propres terres.

Par amour, serait-il vraiment nécessaire d'oublier tous les efforts accomplis jusqu'à ce jour, et renoncer aux privilèges tout juste acquis ...par amour?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Lun 25 Mai - 23:31

Le nêr soupira, il dodelina de la tête. Un curieux sourire se dessina sur ses lèvres.

Pardonne-moi Melda, je dois être resté trop longtemps isolé dans mes pensées et les mots n'en sont qu'un résumé nébuleux.
L'échappatoire que nous pouvons nous accorder n'est que temporaire, durant les instants que nous passons ensemble avant qu'ils viennent me chercher.


Depuis le bassin, il leva une main en coupe. L'eau s'échappa d'entre des doigts et retomba en pluie sonore sur la surface ou le long de son poignet.

La fuite est toujours possible mais en conséquence, il y aurait un terrible prix à payer pour ceux qui se sont portés garants pour moi.
Cependant, ton analyse des destinations est juste et cette option est à envisager pour plus tard, car les décisions du tribunal elfique en cas de culpabilité établie ne portent généralement que vers quelques possibilités : La pénitence au service d'un ou de plusieurs cultes selon des durées variables ou … l'exil pour la peine la plus grave.
Si l'exil est prononcé…


L'angoisse de ces derniers mois ressurgit soudainement modulant sa voix.
La main glissa à nouveau sous la surface.

… je ne sais pas.

Son regard se perdit dans les frondaisons il frissonna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mar 26 Mai - 17:04

L'idée qu'Enseldrir lui soit prochainement arraché alors qu'ils venaient tout juste de se retrouver lui était insupportable.
L'archère se refusait catégoriquement ne serait-ce que de prendre en compte une telle éventualité. Mais il le fallait pourtant bien!
Ceci dit, en devenir consciente ne rimait pas forcément avec "approbation" et son désaccord se manifesta en toute sa silencieuse intensité au fond de ses prunelles d'émeraude en feu.
D'une manière ou d'une autre, elle imposerait sa présence à ses cotés, fusse à la lumière du grand jour ou depuis l'ombre la plus sombre.

La raison qui enchainait Enseldrir à son destin lui fut enfin dévoilée.
Il devait sa liberté au courage des elfes s'étant portés garants pour lui, en dépits de la position hiérarchique d'envergure de son opposant.
La mort plutôt que la trahison d'un Toron!  

La belle ne put que soupirer sa résignation.
Si d'un coté l'autonomie du macar au sein de la Taure lui était accordée grâce à eux, de l'autre, il s'en retrouvait privé de toute initiative, prisonniers d'un chantage éthique auquel par principe il ne pouvait échapper.
Moralement enfermé au sein d'une gigantesque cage sans barreaux.
De liberté, elle n'avait en réalité que l'apparence dans le regards des autres...

...Et Terendul est surement l'un d'entre eux, n'est ce pas?

La question n'était que rhétorique.

Mais Enseldrir semblait si désemparé.
La demie-nis en ressentit un douloureux pincement au cœur.

Je refuse de croire que Gaianielle m'ait accordée cette opportunité pour nous punir à nouveau de la sorte.
Non, c'est impossible. Si je suis ici, une fois de plus à tes cotés, cela ne peut être qu'un don et non pas une ultérieure punition!

Il doit forcément y avoir une solution à tout ceci. Il ne peut en être autrement Enseldrir.


Dans le regard de la belle brillait la lueur d'une foi qu'il ne lui avait jamais connu auparavant.
Eamané prit avec tendresse le visage de l'elfe entre ses mains pour venir coller son front au sien quelques secondes avant de l'éloigner à nouveau, juste assez pour que le ner puisse se noyer dans les profondeurs de ses pupilles.

Ne me demande pas d'où je puise cette certitude harmanya, je ne saurai l'expliquer moi-même...

Ils s'offrirent une brève pause d'immobilité, durant laquelle ils se réconfortèrent respectivement de la chaleur de leur proximité.

Sais-tu où et quand aura enfin lieu ton entrevue avec les autorités chargées de remettre leur jugement sur toute cette affaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Jeu 28 Mai - 23:48

Le soupir entraina le décollage d'un sourcil. La question qui suivit lui tira un rictus des plus horripilants.
Il s'abreuva de la ferveur contenue dans ses yeux, de son souffle et de sa chaleur. Sa confiance aveugle au Vala redonnait un peu d'énergie à sa propre foi.

Terendul est prudemment resté en dehors de tout ceci. Il a plutôt soutenu les autorités dès le début, empêchant une réaction des Kheyldariens ou du culte de l'archère. Ainsi il a permis beaucoup de chose – dont ta venue - sans attirer plus de soupçons car notre antagonisme est légendaire au sein de mon ex-unité… et plus encore au-delà.

Son rire éclata enfin, ne laissait guère de doute quand à son amusement.

Il se serait fait enlever un œil plutôt que de se porter garant pour moi !


Tout aussi soudainement, son hilarité disparut. La proximité des formes de la belle, les parfums de son souffle, la chaleur de son corps éveilla un ensemble d'énergie qui semblait appartenir au règne du tellurique.

J'aime tout de toi, Melda. Y compris tes certitudes d'où qu'elles viennent !
Il y a toujours une solution, tu as raison.
Il est cependant sage de ne rien présumer de l'action des Vala, Eámanë. Encore moins lorsqu'il s'agit de punition.

A son corps défendant, il se leva et entraina son aimée d'un même mouvement irrépressible.

Ce bassin d'eau froide a extirpé assez d'énergie de mes organes.
Concernant les autorités du Peuple Elfe, je ne sais rien de leur venue prochaine. Je dois me tenir dans la zone convenue et attendre, attendre et attendre encore.
Le coté positif est que je sais les Atani concernés, donc ça ne devrait pas durer très longtemps...


La pluie des gouttes d'eau ruisselante laissait une ligne de glace et de feu le long de leur peau. Les clapotis discordants qui l'accompagnaient emplissaient l'espace telle une cacophonie que le regard du nêr traduisit en une série d'accords digne d'une symphonie sonnante et magnifique. Il poussa la galanterie jusqu'à lui demander d'attendre, le temps de monter sur un rocher, d'ouvrir une étoffe douce et de l'inviter à y lover sa nudité sans y perdre au passage l'once d'une vision.

Il est d'ailleurs temps de regagner le campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Lun 1 Juin - 23:44

Eámanëe découvrit qu’il existait plusieurs autres formes de soutient, pas forcément perceptibles malgré leur grande efficacité. Et dans la situation qui était venue à se créer, la discrétion restait probablement un de leur meilleurs atouts.
Elle ne put donc qu'approuver la prise de position, en apparence neutre, de l’Aratò qui ne faisait aucun pli.
Quant à l’antagonisme des deux elfes... Une forme intelligente de protection réciproque?
Ce fut du moins la conclusion à laquelle la belle donna le plus de crédits, ayant un mal fou à concevoir et discerner un antagoniste à l’égard de son ancien Neuna en la personne de Terendul.
Lorsque ce dernier, lors d’une nuit qu’elle n’oublierait jamais, lui avoua de l’affection d’Enseldrir pour elle, l’archère aurait pu jurer d’avoir ressentit dans sa voix un dévouement allant bien au-delà du simple devoir d’un macar en vers un supérieur.
Terendul, un antagoniste? Impossible!

Puis comme souvent de son habitude, le nêr trancha brusquement le sujet pour un autre par le biais d’un compliment aussi flatteur que contraignant.
En dépit de ses méthodes utilisées, la raison lui revenait fréquemment, comme cette fois encore.
Sagesse oblige...
Eámanëe n’osa exprimer sa pensée pour ne pas contredire ultérieurement sa douce moitié.
Les Vala leur réservaient peut-être de nouvelles épreuves à surmonter, mais elle avait besoin de croire que c’était dans le but unique de les unir à jamais pour tout et contre tout, enfin en paix!

Elle lui fut extrêmement reconnaissante une fois debout.
Contre sa peau, l’air de la Taurë qui commençait déjà à tiédir sous les rayons d’Anar lui semblait presque doux en contraste avec la fraicheur de l’eau qui lui gelait encore les mollets jusqu’aux genoux.
Le réflexe de se couvrir de ses bras et de ses mains quand le macar temporisa lui demandant de s’y attarder quelques secondes de plus, fut immédiat et inévitable.
Mais l’attente fut aussitôt récompensée lorsqu’il se retourna lui présentant la largeur de ses bras, derrière celle de la serviette dont il l’enveloppa dès qu’elle s’y blottit.

Mmmm... Uma.

Elle acquiesça, mais elle ne donna aucun signe de vouloir se détacher de lui.
Au contraire, elle s’y fit aussi petite que possible pour mieux s’y pelotonner, l’esprit et le corps obnubilés par la chaleur douillette qu’Enseldrir transmettait déjà de son étreinte au travers de l’étoffe, pour l'aider à se sécher.

Dans quelques minutes...

Mais le temps volait cruellement vite lorsque l’on goutait au paradis.
Récupérées leurs affaires, ils reprirent le chemin aérien du bivouac.
Entre un souffle et l’autre l’archère ne put s’empêcher de poser de nouvelles questions pour en savoir plus sur le procès à venir.

Quelles sont les limites de la zone permise de mouvements et comprend-elle au moins une zone habitée?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   Mer 3 Juin - 23:37

La pudeur d'Eámanë était restée intacte malgré ses changements physiques. La plastique d'une Déesse entachée de la fragilité d'une nis ; tout pour rendre un nêr fou d'amour…
Lorsqu'elle était dans ses bras, plus rien lui importait, l'univers tout entier pouvait bien se consumer.

La route du retour était difficile, le souffle de l'ex macar se faisait plus pénible.  Entre deux bouffées d'air, il répondit à la belle :

Pas d'habitants… pas d'autres que les grognards.

Puis il dut faire une halte, fit mine d'attendre son aimée et reprit sa route.
La douleur à son coté était devenue difficilement soutenable. Le campement était proche.

Et il n'y a pas de jour de marché chez eux… 'sont ennuyeux.

Son rire finit en sifflement puis en toux inextinguible. Dans un effort supplémentaire, il plaisanta :

Je crois que ma descente de tout à l'heure était un peu trop rapide. Le bivouac est proche, j'y ai de quoi me soigner, ça ira bien.

Son sourire se voulait rassurant. Devant l'expression inquiète de la nis, il ajouta :

Je t'assure que ce n'était pas une chute ! Je suis descendu plus vite que prévu, voilà tout.


Un air hautain recouvrit son visage lorsqu'il ajouta sans ciller d'un ton aussi pédant que possible :

Il me tarde de trouver une étendue d'eau assez conséquente pour te prouver aussi à quel point je coule bien… en toute décontraction.
Encore quelques branches et nous y sommes.


L'espace était une chose extraordinaire, qu'on le parcoure dans un sens ou dans l'autre était bien différent. Enseldrir trébucha presque sur les derniers pas qui lui fallut pour arriver à un repli de l'écorce. A une main, il retira quelques plaques de mousse et extirpa une structure en bois couverte de tissus parsemés de fils d'or. D'un geste, il en ouvrit le rabat et saisit une fiole longiligne et transparente. Soulevant sa chemise, il en versa un petite partie sur son coté, massa son flanc et la couleur violacée de sa peau se résorba rapidement. Le nêr prit ensuite une gorgée du liquide ambré, il aspira de l'air entre ses dents, écarta la nis d'un bras ferme et se courba en deux, des craquements sinistres et quelques chuintements se firent entendre mais bientôt, l'ex neuna se releva d'un mouvement régulier et serein. L'air désabusé, il dit :

La magie des elfes reste puissante pour ceux qui ne la méritent plus.
Mais je ne pouvais envisager, ne serait-ce que quelques heures, sans pouvoir me sentir entièrement près de ma douce illusion.


La fiole à demi-vide regagna le réceptacle ; Et le réceptacle sa cache sous la mousse. En plus d'elle, il en restait une intacte et deux déjà consommées.


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Sam 6 Juin - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enseldrir & Eámanë - Chapitre 7: Le fardeau d'une caresse divine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Contes et Légendes :: Venus d'ailleurs...-
Sauter vers: