Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enseldrir & Eámanë - Chapitre 3: A la découverte de Brumeciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 187
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 3: A la découverte de Brumeciel   Jeu 12 Juil - 22:00

De retour au campement, l'archère se dirigea vers le refuge avec l'intention de réveiller la nis et sentit un petit morse lui serrer le cœur lorsqu'elle nota les fruits secs et les quelques portions de lembas posées sur un bout de toile près de son entrée.

Alors qu'elle les faisait disparaitre dans sa besace, la prêtresse fit son apparition tout en s'étirant et surprit la Keldarienne de par la maitrise presque totale qu'elle avait de la langue des atani. Ceci ne fit que confirmer la conviction initiale de l'archère au sujet de la nis ayant utilisé l'elfe antique pour l'évincer de ses conversations avec Enseldrir. Il était grand temps de s'habituer à ce genre de comportement de la part des représentants de la race première en sa présence, se dit-elle. Ce ne serait sûrement pas la première et dernière fois qu'elle aurait à endurer cette forme d'exclusion.

Nimwen l'invita à la devancer vers Holodreth tout en lui donnant les indications sur l'itinéraire à suivre, ce qui convint parfaitement à ses désirs d'isolation. Quant au fait de ne jamais être très loin derrière, l'érudite aurait eu quelques petites surprises de ce cotés-là.

Ainsi Valkhyria descendit du promontoire après avoir acquiescé silencieusement son accord et se mit en route d'un pas soutenu. Elle ne fit aucune halte, voulant rester le plus longtemps possible en tête-à-tête avec sa solitude et se reput frugalement le long du chemin. Elle ne s'arrêta qu'aux premières lueurs pourpres d'Anar annonçant sa mise en repos imminente.

Calmthalion ne devait plus être très loin de sa position et bien qu'elle s'était éloignée de la zone frontalière, il n'aurait pas été prudent d'allumer un foyer vu la mise en alerte sur la présence de Gnolls en ses alentours. Ne pouvant compter que sur elle-même pour récupérer les heures de sommeil jusque-là perdues, elle grimpa le long du tronc le plus proche après avoir effacé les traces laissées derrière elle et profita du rapprochement des arbres pour s'y déplacer avec prudence à la recherche d'un emplacement pouvant l'accueillir pour sa première vraie nuit elfique. Au passage, elle coupa de sa dague quelques lianes assez longues avec lesquelles elle se serait garrottée au rameau choisi, de façon à éviter la possibilité de chute durant son repos, qui s'avérera souvent agité depuis quelque temps.

Isil semblait impatiente de rayonner de sa splendeur en toute sa rotondité, au dépit de l'astre du jour qui n'avait pas encore terminé sa course vers l'horizon.
L'archère allongea le bras vers sa besace qu'elle avait pendu à portée de main, pour y récupérer son livre de langue elfique et profiter ainsi de la clarté d'une si belle lune pour se préparer à l'entrevue imminente avec la Grande Prêtresse d'Humildiel. Cela lui aurait aussi permis de se distraire et de dominer les images du visage au regard d'ébène qui continuait à surgir et à se façonner dès qu'elle relâchait les bribes de son esprit.

Les verbes étant son point faible, elle en choisit quelques-uns parmi les plus courants pour en étudier le présent, le futur et le passé simple. Verbes tels que faire, pouvoir, penser, croire, devoir...
Arrivée sur ce dernier, elle referma le livre en soupirant et s'installa pour la nuit tout en méditant sur l'appel au "devoir" auquel le neuna n'eut d'autre choix que d'y répondre.

Sa mère lui avait souvent dit qu'on ne se rendait jamais compte de l'importance réelle des choses tant qu'elles étaient proches ou en notre possession. L'énorme vide qui lui broyait le torse et les entrailles faisait écho à cette perle de sagesse. Ce que la demi elfe n'arrivait pas à concevoir, c'était la rapidité avec laquelle elle s'habitua à l'omniprésence du macar. Elle laissa grandir silencieusement son attachement à lui jusqu'au moment où la providence en brisa le mutisme pour le transformer en un vulnérable sentiment naissant, simplement en l'éloignant.

Le somme tarda à venir bien évidemment, alors qu'une dizaine de questions se chevauchèrent l'une derrière l'autre dans sa tête. Enseldrir était-il arrivé auprès de ces torons? Se confronta-t-il déjà aux nuisibles? Était-il peut-être de garde en ce moment même, s'acharnant sur la remise en état de son équipement? Un léger sourire se dessina sur ses lèvres à cette réminiscence.
Puis d'autres encore. Aurait-il fait usage de la gemme dont elle lui fit don? Et enfin, lui accorderait-il une dernière pensée, telle qu'elle le faisait, avant de sombrer vers le songe onirique? Elle ferma les yeux et se délecta à la chaleur de l'infime possibilité qu'il en fut ainsi.

Le lendemain, son avancée qui la mena à contourner entièrement Calmthalion par l'Est fut couronnée par le vol majestueux de son protégé au plumage doré. Il n'attendait que l'apparition de son brassard autour du bras de l'archère pour venir s'y poser. Elle ne le contenta qu'en fin de soirée après s'être débarrassée définitivement du bandage qui recouvrait ses plaies, désormais en pleine voie de guérison.
Le rapace lui offrit ainsi l'occasion de reprendre ses papotages unilatéraux, lui dévoilant ses petits secrets féminins qu'il aurait ensuite emmené avec lui sur les crêtes venteuses.

Au sud de la ville, Valkhyria découvrit l'existence d'un lac dont l'un des fleuves affluents longeait parallèlement la route vers Holodreth. Elle en suivi le cours pendant deux jour après avoir abandonné le sentier, profitant chaque soir de ses eaux fraîches pour se bichonner le corps et la chevelure.
Ne se souvenant que trop bien du geste sinueux qu'Enseldrir lui adressa pour lui indiquer l'existence de serpents aquatiques lors de leur première soirée passée au bord du ruisseau, elle prit soin de recueillir une bonne poignée de cailloux qu'elle jeta en succession en les éparpillant un peu par-ci par-là, pour faire fuir les éventuels reptiles présents avant d'y mettre les pieds. Puis elle se sécha à la chaleur des flammes d'un feu de camp avant de se trouver un nouvel emplacement en hauteur pour passer la nuit.

Ce ne fut que vers la fin du cinquième jour que Nimwen réussit enfin à la dénicher.
Son apparaissance fit soupirer la demi elfe de résignation, bien sachant qu'elle n'aurait pas pu lui échapper une deuxième fois désormais.
Aurait-elle informé Enseldrir par missive de cette bravade?
Probablement, elle ne pouvait le savoir. Seul le temps et la prêtresse elle-même l'en aurait informé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Enseldrir & Eámanë - Chapitre 3: A la découverte de Brumeciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Contes et Légendes :: Venus d'ailleurs...-
Sauter vers: