Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:09

Le nêr remit la missive entre les mains de sa Piomelle. Il la laissa faire ses passes magiques sur la missive, espérant que le ridicule de ses tentatives de pseudo-magie détende un peu l’humaine.
Il redevint sérieux lorsque Valkhyria posa sa dernière question :

Je l’ignore, Valkhyria. Si les déclarations que vous venez de faire ont un intérêt stratégique pour mon Peuple, les Dirigeants aviseront. Outre le fait que tout ceci ne constitue par le cœur de mon action, la situation diplomatique et les intrigues entre les Royaumes sont complexes.

Il m’est donc bien difficile de vous répondre. J’en suis désolé, croyez-le bien.

En attendant, contemplez le spectacle de la Taurë  sous les premiers rayons d’Anar, lorsque les ouvertures de la canopée les font danser à travers la brume matinale et qu’ils viennent couvrir les sous-bois dans le scintillement des gouttes de rosée.


Il resta un instant silencieux, Malicia continuant ses psalmodies ésotériques sans aucun sens. Puis détala à toute vitesse. En attendant la réponse, Enseldrir essaya de détendre l’humaine :

Valkhyria, j’ignore si toutes les humaines sont comme vous mais je vous trouve... surprenante.

Vous êtes capable de faire face à une meute de loups déterminés à défendre leur territoire mais vous manifestez beaucoup de crainte à la simple idée de voir surgir un serpent.
À un moment vous semblez submergée par l’émotion et en un instant, vous faites des révélations destinées au Seleg Sael.

Vous me paraissez intelligente et pleine de ressources et cependant, vous pénétrez et vous vous égarez au sein de la Taurë, certainement un des endroit les plus dangereux pour vous sur Idéo.
Voici bien des contrastes.

Dites-moi s’il vous plait ce qui vous a poussé à entrer en territoire elfique?


L’elfe se détendit et attendit la réponse en regardant Valkhyria d’un air ouvert à la discussion. Il ignorait si les termes utilisés vexeraient l’humaine, il était certain qu’une nis n’aurai pas apprécié l’un ou l’autre passage. Mais les humains n’avaient pas le même comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:18

La jeune femme ne put déterminer si c’était l’expression mi-déconcertée, mi-amusée du Neuna qui l’affecta le plus où si c’était l’entrain théâtrale avec laquelle sa piomelle s’y prenait, mais elle dut se mordre les lèvres pour contenir l’hilarité qu’elle sentait monté rapidement, ne voulant blesser les sentiments de la petite.
Les yeux encore pétillants de jubilation s’assombrirent sous l’effet de l’expansion de ses pupilles lorsqu’ Enseldrir prit parole pour admettre qu’il n’avait absolument aucune idée quand aux répercutions qui s’en seraient suivies.

L’archère se répétait qu’elle avait agit en toute foi et que cela ne pouvait possiblement pas nuire à la population Kheyldarienne, si ce ne fut qu’à ses caisses peut être… ou encore à ses prises de pouvoir, ne connaissant la nature ultime de la mission qui l’attendait... ...peut-être.

*Ce qui n’est pas peu grave, ne penses-tu pas ?* s’entremettait sa maudite conscience, qui fut belle et bien celle qui pourtant la poussa dans un premier temps à s’exposer.

Ce fut la voix suave du nêr l’invitant à contempler le tableau féérique offert par la Taurë qui la tira de ses pensées destructives.

Le visage de l’humaine passa avec une rapidité déconcertante d’une expression réservée à une autre d’émerveillement. Trop rapide pour ne pas être génuine.
La lumière naissante du soleil faisait resplendir de reflets dorés et frétiller les surfaces sur laquelle elle se posait, dissipant petit à petit la fine bruine et faisant disparaitre la rosée harmonieusement enchevêtrée aux mousses.
C’est ainsi que pour la première fois, elle assimila réellement ce qu’ Enseldrir avait pourtant tenter de lui expliquer en d’autres termes. *Protéger la Forêt contre les intrus non pas parce qu’Elle leur appartenait mais parce qu’eux appartenaient à Elle.*

Comment ne pas se sentir part d’une telle merveille, lorsque celle-ci offrait de sa végétation, le berceau, la protection et le nutriment de toute vie lui étant propre.

Jamais je n’ai vu de paysage plus grandiose en Kheyldarie. se laissa-t-elle échapper en Ithorien, inconsciente de parler à haute voix.

Puis l’elfe la surprit une fois de plus, la gratifiant de paroles que nulle ouïe humaine aurait put rêver entendre de la bouche d'un elfe, toute trace d’arrogance oubliée. Aurait-il décidé de lui accorder un niveau plus proche du sien, bien qu’extrêmement lointain?

Le premier instant de stupeur fit place à une gêne croissante, certaine qu’il l’aurait vite remise parmi ses inférieurs lorsqu’il aurait appris de quelle façon godiche elle se mit dans la situation actuelle!

Moi d’éclairage dans tunnel entre Kheyldarie et terres anciennes à l’est de Gardebois. Découverte grande caverne, nid des Slaads, créatures presque sacrées en Kheyldarie. Petits Slaads en mortel danger sous l’assaut de dangereux Krevens. Longue bataille de résistance Kheyldarienne pour protéger la progéniture slaad.

...Ensuite catastrophe!


Tout en relatant son expérience, elle dessina au sol se qu’il reconnut être la longue et majestueuse chaine montagneuse adossée à Gardebois.
Sa voix céda un instant avant de continuer le récit.

Tremblements de tout coté, poussière étouffante, compagnons blessés impossible de bouger, ensevelis vivants.

Sa main trembla se souvenant des cris désespérés qui s’estompèrent rapidement sous le poids grandissant des décombres.
Puis d’un geste brusque elle fit disparaitre la montagne entière, la remplaçant d’une multitude de petites croix, sous un long tapis de pierres. Elle posa ensuite sa paume ouverte contre son torse.

La chance avec Valkhyria et quelques Kheyldariens, mais aussi avec certains nuisibles dangereux. Fit-elle hargneusement.

Nuisibles profiter de la terreur humaine pour chasser! Moi tenter de prendre refuge à Gardebois, mais Golem suivre moi. Et moi entrer sans savoir dans Taurë. Forêt elfique si vaste, Valkhyria si terrorisée, perdu le Nord malgré la mousse.

conclut-elle se souvenant à présent à tête froide quelle était la boussole la plus honnête en territoire sylvestre quand les étoiles étaient cachées par les branchages.

Le reste, l’elfe ne le connaissait que trop bien… Elle avait été contrainte à l’immobilité par la Tauré et les loups ne suivirent que leur instinct primordial.


Dernière édition par Eámanë Enialis le Jeu 2 Aoû - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:27

Ainsi, malgré l’hostilité de l’environnement à son égard, l’humaine appréciait la vue magnifique que la Taurë leur offrait. Elle laissa échapper quelques paroles dans sa langue. Le ton était celui de l’émerveillement. Le nêr en fût heureux. Il remercia en prière Galmaniel pour la beauté de sa création.

Il écouta très attentivement l’explication de Valkhyria, hochant la tête pour l’encourager dans son effort pour parler l’elfique.
Son cœur se serra à l’énoncé de la catastrophe qui avait pulvérisé la montagne.
Il se souvenait d’avoir ressenti une énergie tellurique gigantesque quelques semaines auparavant. Voir tomber ainsi des frères d’armes est certainement horrible. Entendre les cris des blessés sans pouvoir les secourir…
Le nêr comprit les épreuves qu’avait traversées Valkhyria.
Il écouta la suite en continuant de l’encourager.

Au fur et à mesure, il abandonna l’hypothèse qui le préoccupait depuis quelques temps. Les révélations soudaines de Valkhyria avaient éveillées sa méfiance.
Les luttes internes au Royaume de Kheyldar pouvaient conduire un camp à utiliser Valkhyria pour infiltrer des informations qui nuirait à un autre camp au travers des réactions du Peuple Elfe. Elle ne chercha pas à justifier son changement d’humeur, ce qui infirmait son hypothèse. Et son explication quand à son entrée en territoire elfique était pleine de sincérité.

À la fin de l’exposé, il s’accroupit fit face à Valkhyria et posa doucement sa main droite sur l’épaule droite de l’humaine. Il serra légèrement et regarda l’humaine dans les yeux en disant :

Je suis désolé pour tes frères tombés… et pour toi, Valkhyria. Je sais ce que c’est que de perdre des sœurs et des frères d’armes au combat.

C’est le moment que choisit une piomelle à la robe rouge vif pour faire son entrée. Elle tendit une missive à Enseldrir puis disparut en une trainée écarlate une fois son pli remis.

C’est la réponse du Seleg Sael.

Il décacheta la missive et lu la réponse d’une voix posée.


Citation :
Aiya,

Je garderai l'identité de votre source secrète, vous pourrez compter sur ma plus grande discrétion.
Faites part de mes remerciements à cette étrangère, ayant pleinement conscience des risques encourrus pour de telles informations, qui seront immédiatement transmises à qui de droit.

Que la Louve puisse veiller sur vous.
Mes respects,

Dolcelebrin Falienor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:37

Compassion et compréhension. Il en avait à vendre à plus d’un Kheyldarien! Quelle grossière erreur de jugement avait-elle fait auparavant…

Et moi être sincère désolée aussi pour souffle volé aux créatures de la Taurë.

lui fit elle écho réellement navrée, ne brisant pas le contact visuel qu’il avait établit avec elle en s’accroupissant à sa hauteur.

L’intimité du moment fut subitement interrompue par l’arrivée d’une piomelle aussi efficace que rapide!

L’archère reconnut immédiatement le sceau de cire qui en assurait l’intégrité et reporta son regard à la fois interrogatif et préoccupé sur le visage de l’elfe. Elle détendit progressivement ses lèvres au fil de sa lecture, puis ferma les yeux, le temps de laisser les battements de son cœur cesser de battre la chamade et les muscles se relâcher de leur tension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:39

Enseldrir soupira après la lecture de la missive.

Au nom du Celeg Sael, je vous remercie pour vos informations.
Valkhyria, les Macari ne vont plus tarder à présent. Nous reprendrons notre route dès qu’ils seront revenus de leur patrouille.

La ration que je vous ai proposé ce matin est toujours disponible. Je ne sais pas quels sont les besoins nutritifs de votre organisme mais la route est encore longue jusqu’à la frontière.


Il se baissa vers le dernier dessin de l’humaine. Il posa sa main afin de l’effacer pour ne pas laisser de traces inutiles et marqua un temps d’arrêt.

Shadaliel, accueille les âmes des victimes de cette catastrophe.

Il effaça ensuite doucement les petites croix, symboles humains des victimes.
Les Macari ne furent pas longs et ils reprirent leur route vers le nord selon la formation préétablie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:43

Le nêr venait de lever sa prière auprès d’un de ses Dieux pour plaider l'entrée des âmes Kheyldariennes vers leur lieu de repos eternel.
Compassion, compréhension et tolérance… L’elfe ne le savait probablement pas, mais il remontait rapidement les petits échelons invisibles d’une longue échelle imaginaire dont la belle se servait pour évaluer les mérites et vertus des quelques individus auquel elle permit de les gravir.
Hormis sa piomelle, qui autre n’était que le miroir de sa maîtresse en version réduite, ils étaient au nombre de trois à avoir connu cet honneur.
- Kelyan: l'irremplaçable ami d'enfance et confident avec lequel elle grandit et qui l'initia aux armes blanches.
- Nirannor: compagnon de lame, gardien incontesté de son secret et son patient mentor au sein de l'ordre des Lames de la Foi.
- Enseldrir, dernier survenu qu'elle ne savait encore comment classifier.

*Cœur de Lembas!* pensa t’elle en elfique, souriant à cette nouvelle analogie qui lui bondit à l’esprit à l’évocation de son nom. *Enseldrir Cœur de Lembas*, capable de nourrir l’âme et de renforcer l’endurance de celle ou celui qui aurait su l’écouter. Oui, cela lui collait à la perfection!

Au souvenir du délice qu'elle éprouva la première fois qu’elle prit une bouchée de ce pain, elle sentit son appétit lui revenir malgré tous les évènements et les émotions.

Hanta Enseldrir, Valkhyria accepter volontiers ration.

Cette fois elle fit disparaitre petit à petit le long du trajet tous les fruits secs que l’elfe lui donna prenant son temps pour savourer les différentes saveurs qui vinrent lui flatter le palais et la langue de leur texture des fois si exotique. Le tout sans bien sure se faire manquer le Lembas qu’elle laissa pour clôturer ce mets frugale et pour lequel elle développa un penchant tout particulier.
Elle en garda la moitié pour plus tard.
Quand elle en eut fini d'en grignoter, elle porta son attention à la végétation et aux plantes rigoureuses qui l’entouraient regrettant de ne pas avoir la possibilité de mieux les connaitre. Non loin, attentive et silencieuse, la piomelle suivait sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:45

Enseldrir fût ravi de voir que Valkhyria quittait son air sombre pour laisser un sourire éclairer son beau visage. Sans la présence du Macar en surveillance derrière-eux, rien ne faisait penser qu’on raccompagnait une prisonnière à la frontière.

Le chemin vers le nord se faisait en silence mais Enseldrir ne manquait aucune occasion de faire découvrir à l’humaine certaines merveilles de la Grande Forêt. Plantes, oiseaux colorés, et prédateurs efficaces dont le descriptif était murmuré à l’oreille de l’humaine. Un groupe de cerfs passa à peu de distance, des faons de deux à trois mois les accompagnaient. Détectant une odeur non-familière, ils finirent par déguerpir en faisant trembler le sol et dans un fracas de brindilles.

La faune craignait peu les elfes. Enseldrir explique que les elfes chassaient rarement la faune qui faisait partie de l’équilibre millénaire de la Taurë.
Quelquefois, d’autres espèces venaient perturber cet équilibre en occupant une niche écologique qui la mettait en concurrence avec les espèces locales. La chasse était alors inévitable. La règle était de tuer efficacement, en limitant les souffrances. Dans tous les cas, la chasse faisait partie d’une nécessité et non d’un plaisir. La viande étant souvent séchée selon des méthodes éprouvées ce qui permettait sa conservation.
De nombreux rituels entouraient l’ensemble de ces actions et Valkhyria découvrit que la religion était intégrée dans le quotidien des elfes.

Malgré son air détendu, le nêr était à l’affut et de nombreuses fois, ils semblèrent contourner des zones en suivant d’infimes indices que l’éclaireur laissait derrière lui.

Dès leur départ, Enseldrir avait senti une présence fugace autour d’eux. Des mouvements perçus du coin de l’œil mais qui jamais ne se fixaient sur la rétine. L’ensemble était tellement rapide et léger qu’il soupçonna fortement la présence d’une Piomelle.
Il n’en dit rien à Valkhyria, laissant ce petit-jeu se poursuivre, un rien amusé.

Ils firent une courte halte pendant laquelle le Neuna consulta son livre magique l'air soucieux et où il coucha lui-même quelques écrits.

Valkhyria, quelle est la perception que votre peuple a de nous ? Existe-t-il encore des souvenirs des anciennes alliances, du temps du Royaume d’Ilthorya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:50

La jeune archère n’avait jamais connu de journée plus belle depuis la fatidique soirée qui brisa son adolescence.
Elle n’avait pas résisté plus d’une demi heure avant de se débarrasser de son accoutrement pour pouvoir profiter pleinement de la sensation de liberté que la Taurë lui offrit. Certes, cette dernière continuait farouchement à se défendre de son intrusion et Enseldrir ne put prévenir complètement le problème des racines paralysantes, mais Valkhyria avait instinctivement compris de ne pas faire résistance quand cela arrivait. Elle se limitait à grimacer quand elle sentait la pointes des épines lui piquer la peau et se relaxait en attente qu’ Enseldrir ne l’en libère. Il se révéla une escorte parfaite et de compagnie fort agréable, ce qui différait singulièrement avec les créances allochtones dont ont lui bourra la tête. Bien qu’au début…

La belle gratifia le nêr de Ohhhh! et de Ahhh! à chaque effort qu’il fit pour l’instruire sur la flore et la faune de la forêt elfique. Et encore, se tapit en de courtes pauses d’émerveillement ou s’attendrit à la vue de simples faons. Le plus surprenant restant son langage corporel qui refléta visuellement et avec le même élan, ses émotions de stupeur, de surprise, de gaieté ou de plaisir. Si profond fut son bien être qu’elle ne se rendit jamais compte d’avoir laisser l’elfe s’approcher tant et si proche plus d’une fois sans aucun reflex inconditionné de recul de sa part.

De son côté, la piomelle avait déjà bien des soucis à se faufiler furtivement entre la végétation pour perdre son temps à en admirer les panoramas. Et puis ce n’était pas de tout repos non plus que de s’ingénier à lui donner occasionnellement des signes de vie sans se faire attraper par un des deux gardes vigilants!

Quand ils prirent enfin un moment de repos, l’archère ne put ignorer la préoccupation du nêr. Mais ce n’était pas sa place de lui demander quoi que ce soit sur des sujets qui ne la regardaient surement pas… Malgré les apparences, elle se devait de ne pas oublier d’être captive, en terre étrangère et hostile à la race qu’elle représentait.

Elle se retrouva assez embarrassée de sa question qui était pour eux deux extrêmement délicate. Une équivoque par manque ou par mauvaise utilisation de terminologie pouvait se révéler dangereuse. Son peuple avait une vision négative des elfes, mais comment le lui avouer sans l’offenser! De plus, elle ne savait plus vraiment à quoi s’en tenir après avoir fait la connaissance d’Enseldrir! Elle se jeta donc à l’eau comme elle le put, préférant le mettre tout d’abord en garde quand à ses compétences narratrices.

Pensées Kheyldariennes des elfes, sujet délicat. Sujet difficile en langage elfe pour Valkhyria…
Anciens kheyldariens raconter beaucoup de légendes dans les temps. Légendes que parents raconter encore hui aux enfants. Kheyldariens croirent elfes arrogants et méprisants.


Puis elle ajouta en croisant son regard au sien:

Mais légende peut-être mauvaise…

Si l’elfe pensait qu’elle allait s’en arrêter là, il était parti pour recevoir une autre surprise!
S’aidant de nouveau du plat du sol, elle dessina les symboles de leurs respectifs royaumes côtes à côtes avant de reprendre de plus belle sur un ton frustré et coléreux :

Mais comment connaitre vérité si kheyldariens hypocrites renfermés ici dans les légendes, fit-elle en pointant son propre symbole.

et elfes arrogants enfermés ici dans leurs terres. pointant celui de l’elfe et traçant d’un geste rapide un trait vertical entre les deux pour en souligner la séparation.

Communication impossible! acheva t’elle clairement contrariée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:52

Enseldrir eût l’air attristé à la réponse de Valkhyria, mais pas surprit. Il dit à l’humaine.

La question m’intéressait personnellement, je voulais avoir une image directe de ce qui est. La cité de Gardebois cherchait le rapprochement à travers son alliance avec mon peuple. Nos anciens alliés sont à présent dans les rangs du Royaume de Kheyldar. Pour un temps, ils se souviendront de cette alliance.

Puis revenant au dessin de Valkhyria :

Que les elfes paraissent arrogants aux yeux des humains n’est pas nouveau. Il en a toujours été ainsi. Mais le monde change autour le la Taurë.

Il est certain que l’intérêt d’établir une communication avec le Royaume de Kheyldar est plus que limité pour le Peuple Elfe aujourd’hui. Mais lorsque le besoin s’en fera sentir, la menace sera peut-être déjà sur nous.

D’ici quelques temps, même l’ancienne alliance de mon peuple avec Gardebois sera tombée dans l’oubli dans ton Royaume.
Mon peuple compte des individus qui se souviennent des anciennes alliances. Mais leurs anciens contacts auront disparus car se sont des êtres…


il s’interrompit alors regardant Valkhyria son regard emplit de tristesse. Puis il détourna le regard en disant

…éphémères.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:55

Après un premier instant de défaite, car apparemment il se sentait vexé, elle s’énerva car il ne l’avait pas écouté! Ainsi elle reprit entre les dents:

Moi prier toi regarder moi!

Puis sur un ton plus doux :

Moi tenter d’expliquer à toi! Moi pas juger, mais toi trop arrogant pour entendre. Si toi pas écouter, toi pas comprendre! Si toi pas comprendre, communication impossible.

- Légende - dire elfe arrogant et méprisant. Mais Valkhyria rencontrer Ensildrir et valkhyria penser que légende mauvaise! Mais toi arrogant et toi pas entendre Valkhyria!
Elfe arrogant égal elfe sourd, Kheyldarien hypocrite égal kheyldarien aveugle! Sourd et aveugle, communication impossible.

Mais moi aujourd’hui ici dans Taurë, moi ouvrir les yeux et voir. Pourquoi Enseldrir istima pas ouvrir ses oreilles et écouter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 12:59

Le nêr s’attendait à une réaction outrée de l’humaine au qualificatif d’éphémère. Ou au malaise et à la pitié qu’il ressentait pour l’existence si courte des humains.
La première réaction de colère typiquement humaine ne l’étonna donc pas. Allait-elle encore essayer de le mordre ?

Il regarda à nouveau l’humaine.
Elle semblait énervée, il s’apprêta donc à affronter une colère noire. Il se retint de prendre un air calme, un sourcil d’indignation relevé comme un elfe bien élevé aurait du le faire. Cette attitude aurait probablement jeté de l’huile sur le feu car elle aurait été jugée comme hautaine par l’humaine. Ne sachant trop quelle attitude prendre, il conserva son regard triste.

Au fur et à mesure de l’exposé, le naturel revint au galop. Le sourcil relevé était plus de l’étonnement.
Il fit une petite moue.

Au moins, je ne suis pas méprisant. Hanta.

Puis s’adressa à elle avec plus de douceur. Se rapprochant légèrement et utilisant les charmes des prononciations elfiques comme un filtre d’apaisement.

Je ne suis pas sourd, j’entends ce que tu dis. J’essaye de te montrer les merveilles de la Taurë de t’expliquer la vie de mon peuple. J’aime que tu apprécies cela. J’aime te les faire découvrir.
Il fit en même temps un large geste vers les arbres de sa main droite ouverte paume vers le haut.

Mais l’arrogance des elfes est une chose que les humains ont toujours vu en mon peuple. Tu ne sais même plus toi-même si je le suis ou pas.

A tes yeux, je le serais toujours par mes expressions, par mes réactions, par ma nature. Je ne peux pas changer pendant le temps d’une reconduite à la frontière et aussi curieuse et intelligente que tu sois, je ne pense pas que tu auras le temps de comprendre ce qui fait qu’un elfe est un elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 13:05

Du sarcasme!!
La belle écarquilla deux grands yeux ronds avant de les plisser de façon dangereusement meurtrière. Attitude qui s’estompa assez abruptement sous le léger sentiment d’appréhension qui s’empara d’elle quand Enseldrir se fit plus proche. Elle retint son souffle, incapable de discerner le plus petit indice dans l’expression de son visage pouvant lui indiquer la tournure qu’allait prendre cette conversation qu’elle regrettait déjà.

Fut-ce le choix méticuleux de ses mots? Le velours feutré de son intense regard? Ou le satin caressant de sa voix mielleuse et enchanteresse à mettre fin à son bavardage quand il en eut fini? Elle n'aurait put le déterminer, ses sens en tumulte dans la tentative d'analyser les sensations qui se chevauchaient un peu trop rapidement même pour une impulsive d’humaine comme elle!

En une fraction infinitésimale de temps, le nêr vit se peindre sur les traits aristocratiques de la jeune femme, une incroyable palette de physionomies faciales allant de la stupeur, passant par l’irritation, l’anxiété, le trouble, l’acceptation, l’incertitude, l’assimilation, le contentement et la résignation, en une succession surprenante qu’il n’aurait jamais pu croire aussi variée avant d’en arriver à ce qu’il convoitait: la confusion.

La belle, abasourdie et visiblement déconcertée par la logicité de ses propos qui démantelèrent une à une les briques fragiles de son assurance, se leva brûle-pourpoint, à cours d’arguments.

Enseldrir avoir raison, Valkhyria ne plus comprendre. Valkhyria aveugle!

Puis elle tourna les talons, signalant qu’elle voulait reprendre la marche, tout en reconnaissant en elfique à elle-même d'une voix chargée d'amertume:

Uma, légende stupide et mauvaise. Ai, Kheyldariens stupides et hypocrites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 13:07

La versatilité des émotions de l'humaine était déstabilisante pour le jeune nêr.
Autrefois, alors qu'il était en formation de Macar, sa Cano avait noté l’importance de la parole : « les mots sont une arme. ». Mais à chaque fois qu’il tentait une discussion avec l’humaine, il lui semblait qu’il était bien loin de la maîtrise de cet art. Soit il blessait son interlocutrice, soit il l’assommait complètement.
Enseldrir Istima avait dit Valkhyria. Imaginait-elle à quel point il en était loin ?

Il serra les dents de frustration. Et s’adressa à ses Macari d’un ton plus sec qu’il ne l’aurait souhaité:

En route.

Et voilà : encore un manque de maîtrise… et devant ses troupes de surcroît !

L’humaine avait beaucoup de chose à intégrer.
Lui-même avait à tirer des leçons de ses échecs.
Il n’entama donc plus la discussion. Ils reprirent leur progression difficile vers le nord.
L’éclaireur, lui, passait souvent par les arbres comme ils avaient l’habitude de le faire lors de leurs patrouilles.

La température plus élevée de la journée rendait les odeurs de la Taurë plus présentes. Les essences des arbres, les fragrances des bosquets fleuris, l’odeur de certains animaux. Le ciel, visible par endroit, devenait nuageux. L’averse viendra probablement ce soir, pensa Enseldrir.

Tout en avançant, il fit une série de signes destinés à l’éclaireur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 13:08

La route se fit en silence cette fois et bien que Valkhyria continuait de temps à autres à se laisser surprendre de la beauté des lieux, le sourire qui effleurait des fois ses lèvres ne montait plus illuminer son regard.

Le garde étant resté à l’arrière pour fermer le cortège s’insinuait périodiquement entre les baliveaux. Sans s’en rendre compte, il frôla l’emplacement de la piommette qui, se laissant gagner par l’affolement, ne put contrôler son instinct de déguerpir. Elle s’exposa une fois de plus, mais un peu de trop cette fois, faisant frémir l’espace d’une milliseconde un fourré adjacent le mettant en alerte. L’archère blêmit bien consciente de ce qui venait de se passer et se rongeait l’âme, s’efforçant de trouver une solution immédiate pour sauvegarder sa petite protégée.
Quand elle vit l’elfe allonger la main pour déplacer le feuillage et pouvoir ainsi inspecter le buisson, elle se laissa échapper un petit cri par reflex qui gela le garde sur place, attirant l’attention de tous les présents sur elle, lui donnant involontairement le coup de génie qu'elle cherchait!
Elle agita le bras une ou deux fois pointant à quelques pas un peu plus loin et s’exclamant en elfique :

Là, là!

Puis bondit vers le garde, s’éloignant de la zone indiquée en mimant une expression apeurée et continuant à s’agiter tout en se plaçant entre lui et le fourré. A son plus grand soulagement, le garde se laissa convaincre de son agitation et se déplaça suivant la direction indiquée, cherchant bien sûr en vain.
La jeune archère continua à l’exhorter à la recherche de la même manière mais en Ilthoryen ou du moins c’est ce qu’il crut, car bien qu’elle regardait l’elfe, le message ne fut pas pour ses oreilles!

Va, va!

La piomelle ne se le fit pas répéter une troisième fois et disparut profitant de la figure de sa maitresse lui couvrant la fuite.

Quand le garde se retourna à nouveau vers elle le regard durci, elle leva les paumes vers le ciel haussant les épaules d’un faux air d’innocence prétendant qu’elle ne comprenait pas où la mystérieuse créature pouvait bien être à cette heure-ci. Puis elle tira un bref soupir de soulagement quand le macar se retourna et reprit ses fonctions en marmonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 13:16

Le nêr était encore plongé dans ses pensées. Les évènements s’entrechoquaient dans sa tête et sa ligne de réflexion qui était si structurée d’habitude changeait constamment entre la situation tactique du moment décrite par son livre magique et l’attitude de Valkhyria. Il se maudit intérieurement et utilisa sa respiration pour se concentrer sur son devoir. La concentration revînt et il établit des plans liés à la défense de la frontière comme son devoir lui imposait.

C’est alors que Valkhyria cria.
La double-lame du Neuna fût dégainée dans ses mains en un éclair. Il scruta attentivement les fourrés désignés par l’humaine.
Les gesticulations de Valkhyria activèrent sa méfiance; il ne reconnaissait pas là la combativité dont elle avait fait preuve face aux loups. Si il y avait eu un réel danger, elle aurait demandé une arme pour l’affronter plutôt que de le pointer du doigt. Le regard du nêr revinrent donc vers leur ‘captive’.

À nouveau, il aperçût le déplacement éclair typique à un Piomelle. Ce mouvement étant localisé directement derrière Valkhyria, il en déduit immédiatement la vraie raison de son agitation.
Il sourit légèrement, rejoignit le garde qui marmonnait et lui dit en haussant les épaules:

Un serpent… probablement.

Il rengaina sa double-lame.

Un vent frais commença à se lever, annonçant une pluie d’orage.
Il dit à Valkhyria:

Si l’alerte est terminée, nous devrions nous remettre en route, la pluie arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 14:26

Cette fois, Zéphira y était vraiment passée très prêt! L’archère espérait en une majeure discrétion de sa part, car elle n’aurait put répéter une seconde fois ce manège sous le nez des elfes!
Il fallait absolument qu'elle puisse se débarrasser pendant quelques minutes de ses accompagnateurs de manière à récupérer les informations et les missives que la Piomelle trainait avec elle depuis son arrivée dans la Taurë. La petite aurait pu retourner en Kheyldarie et y rester sans danger jusqu’à son retour.

Ainsi elle profita de ses besoins physiologiques pour demander à Enseldrir de bien vouloir lui accorder un peu d’espace possiblement sans la présence inopportune des ses gardes. La partie la plus expressive de son visage elfique, le sourcil gauche, se leva immédiatement de manière suspicieuse. Plutôt que de justifier une telle requête elle commença par lui donner les raisons pour lesquelles il pouvait être assuré qu’elle n’aurait pas fuit : la forêt des elfes trop dangereuse, le manque d’arme, et aussi...
Il accepta et sans discussion aucune, ce qui étonna quelque peu la belle. Mais trop pressée de connaitre enfin ce qui se passait au sein de sa communauté, elle survola et après l’avoir remercié hâtivement, se volatilisa dans le garni des sous bois.

Une fois répondu à l’appel de la nature, elle fit une petite course rapide pour mettre un peu de distance entre elle et les nêri, connaissant ce que l’ont racontait de leur ouïe fine. Sa piomelle se rua de dessous les broussailles vers sa maitresse et vint se jeter à sa cheville qu’elle enserra fortement. Valkhyria s’accroupit, un genou à terre, pour la couvrir de sa main en un signe d’affection profonde. La pauvre avait du s’effrayer plus qu’elle ne l’avait imaginé. Après quelques paroles de réconfort, elle passa, dans la langue de ces ancêtres, aux choses plus sérieuses.

Alors, quelles sont les rapports sur la situation engendrée par l’écroulement?


Zéphira a écrit:
La petite, qui ne savait comment lui annoncer ce qu’elle avait à lui dire, préféra se munir des missives qui, à la grande surprise de Valkhyria, pesait plus que jamais, ce qui n’était pas bon signe. N’ayant que trop peu de temps, elle les fit disparaitre dans sa besace et décida qu’elle aurait profité d’un instant plus propice dans la soirée pour les lire. La piomelle voulu néanmoins la préparer psychologiquement, bien qu’elle douta fortement que cela ne puisse se faire. Pas cette fois du moins…

Tu… Tu trouveras quelques nouvelles cartes. L’ébranlement des montagnes n’a pas uniquement touché la partie Nord du Royaume. Cela a enclenché une inondation venant du Nord-Est à ce que j’ai entendu, mais je n’en sais pas beaucoup plus. mentit-elle pour la première fois de sa vie de piom, ne trouvant le courage de lui dire la vérité tant elle lui aurait été crue.

Il y a aussi… heu… les premiers rapports sur les victimes. Mais ne t’inquiètes pas, Nirannor est sauf à ce qu’il parait. Sir Corran aussi, d’ailleurs c’est lui qui l’a récemment croisé dans la zone désertique à l’ouest de… Heu… de Dalriel. fit-elle en déglutissant, cette fois franchement dérangée pour des raisons qu’elle ne semblait pas vouloir révéler.

Ok, d’accord

fit la belle ne voulant insister.

Maintenant, rends-moi mon livre d'Ilthoryen, rentre à Gardebois et …

Zéphira a écrit:
NON! Non, non et non! Je ne te laisserai pas seule avec… avec -cœur de glace- et ces deux cerbères! fit-elle vivement en tapant le pied capricieusement pour renforcer ses positions, faisant lever le temps d’un battement d’aile, les yeux de Valkhyria au ciel.
Malgré l’envie de glousser aux paroles de Zéphira, l’archère se contrôla bien que difficilement et reprit sur un ton des plus doux pour affaiblir les résistances de sa petite amie, qu’elle savait être presqu’aussi têtue qu’elle.

Ecoutes-moi bien Zéphira, c’est important. J’ai absolument besoin de toi en ce moment pour une tâche qui est des plus importantes. J’aimerai que tu ailles à l’Auberge prêt de la Forge de Gardebois voir si le légat Skave y réside toujours à ce jour. Dit lui que…

Elle ne pouvait absolument pas admettre de s’être perdue au fin fond de la Taurë, l’homme ne lui plaisait pas. Elle se souvint de leur furtif croisement dans les hautes montagnes enneigées et la première impression fut celle d’un homme cynique et maniaque. Elle aurait vite fait d’être dispensée de son rang... La solution lui paraissait cruelle, mais elle n’en voyait pas d’autres.

Dis-lui que tu ne m’as pas encore retrouvée depuis l’effondrement du tunnel et de me mettre en liste parmi les dispersés, cela me laissera le temps de faire retour sur nos terres. Si jamais Nirannor se met en contact avec toi…, la version devra rester la même. Je ne peux prendre de risques. Soit convaincante, je t’en supplie.

*Convaincante? Si seulement sa maitresse savait!* pensa son amie haute trois pommes… Mais elle se limita à acquiescer en lui remettant le livre magique que Valkhyria fit disparaitre dans la doublure de sa besace prévue à cet effet. Elle se serra encore une fois à l'archère et s’éclipsa.

Le vent qui, en un premier temps caressait frivolement, les cimes verdoyantes, se renforçait progressivement. Il s’engouffrait sauvagement entre les arbres, faisant fuir la faune vers les refuges dont chaque animal avait le secret.

Plop!... Plop..., plip, plop…!

Comme l’avait prévu le Neuna, les premières gouttes d’eau firent tambouriner le feuillage, il était temps de rebrousser chemin très rapidement pour ne pas éveiller les soupçons des elfes.


Dernière édition par Eámanë Enialis le Jeu 2 Aoû - 16:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 14:50

Enseldrir n’avait décelé aucune trace de prédateur dans les environs, il n’y avait pas de danger immédiat pour Valkhyria, Il l’autorisa donc à s’éloigner un peu. Il se retint de lui dire de se méfier des serpents.

Le nêr attendait avec le Macar de l’arrière-garde. Il avait posé son sac et compulsait son livre magique depuis quelques instants. C’est alors qu’il décela la course rapide de Valkyria.

Il utilisa le code gestuel des Macari pour informer son camarade et se glissa souplement et silencieusement dans les branches des arbres suivant un chemin arboricole. Il était rompu aux techniques de progression discrète, techniques qu’il utilisait quotidiennement.

Il découvrit Valkhyria discutant avec un petit être: une Piomelle !
Il fit immédiatement le rapprochement avec la vision insaisissable qu’il avait plusieurs fois expérimenté.
Le binôme discutait doucement. Malgré son ouïe fine, Enseldrir ne pût comprendre qu’un seul mot parmi le langage humain utilisé : ‘cœur de glace’ car il avait été prononcé en elfique.
Nul doute : elles parlaient de lui. La piomelle tapait du pied sur le sol.
La discussion continua ainsi. Le nêr à l’affût resta sur sa faim. Rien n’était clair dans les propos échangés.
La Piomelle finit par disparaître après avoir étreint sa maîtresse.
Le vent se leva, secouant les branches. Enseldrir en profita pour revenir au point de départ, forme mouvant au milieu d’autres.

Lorsque Valkhyria retourna auprès du Macar resté en arrière, Enseldrir n’était pas là.
Il sortit quelques secondes plus tard en réajustant son ceinturon. Et dis :

La pause étant faite: il serait de bon ton de se dépêcher, un abri n’est pas loin.

La pluie tombait maintenant en grosses gouttes et le vacarme que son impact avec la forêt produisait était assourdissant par rapport au calme habituel.

Le ruissellement de l’eau à travers la couverture de la Taurë mit un peu de temps à les toucher. Mais en un rien de temps, les voyageurs furent aussi détrempés que le sol.

Valkhyria à l’abri de sa cape ne pouvait pas échapper aux fougères et aux buissons qui, non contents de ralentir sa progression, imprégnaient d’eau son pantalon au dessus de ses bottes.

Enseldrir n’avait rien à redouter de ce coté là : lui et l’autre macar étaient trempés comme des soupes.
Le jeune nêr se dit qu’au moins, il n’aurait pas de chemise à sécher ; il n’en portait plus depuis que Valkhyria lui avait réquisitionné. L’armure Elfique qui le protégeait était tellement confortable que la pièce de vêtement qu’il manquait n’était pas indispensable.
Il entonna un chant aux Valar, les remerciant de leurs bienfait et saluant l’arrivée de la pluie, si nécessaire à la Taurë.

Au bout d’un instant, Enseldrir indiqua du doigt la base d’un arbre tout aussi gigantesque que ses voisins :

Nous y sommes.

Dit-il. Valkhyria ne vit rien qui ressembla à un abri.
En s’approchant, elle distingua une construction savamment camouflée à travers les racines aérienne. Lorsqu’ils entrèrent le 2ème Macar attentait, assit à une table, un fagot de flèches devant lui. Le soldat, un léger sourire aux lèvres était parfaitement sec et dégustait un nectar elfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 14:51

La jeune femme s’arrêta quelques secondes avant de quitter les sous-bois pour reprendre son souffle et avoir un air plus posé, malgré la transpiration. Quand elle en ressortit, elle s’alarma ne voyant pas Enseldrir dans les parages. Son sang se glaça d’effroi dans ses veines et elle se retourna illico pour en guetter le retour et découvrir la direction d’où il parviendrait. Elle sentit la couleur quitter ses joues en le voyant sortir par les mêmes fourrés empruntés. Puis son regard suivit les mouvements implicites de la main du nêr sur sa ceinture, ce qui eut l’effet immédiat de la faire pivoter vivement sur ses talons pour lui donner le dos et lui cacher son visage qui, rougissant, se faisait traitre et bavard.

Ceci dit, elle n’était pas entièrement convaincue et ne put s’empêcher de se demander si par hasard elle ne s’était pas dangereusement dévoilée. Une éventualité trop envisageable pour ne pas en tenir compte. Elle contrôla machinalement et d’une main mal assurée la fermeture de sa besace et la sangla plus étroitement à son épaule, voulant serrer à elle plus intimement son précieux contenu. Geste aussi inutile qu’infructueux si l’elfe l’avait démasqué. Puis elle ferma les yeux en fatidique attente.

Ce ne fut qu’au son de sa voix conseillant le départ qu’elle expira enfin prenant conscience que ses poumons manquèrent d’air pendant de longues et interminables secondes.

Ils furent surprit par la pluie battante et durent hurler pour communiquer par-dessus le tapage tant celui-ci se fit abasourdissant.

La jeune archère s’était revêtis de son armure légère de cuir, dont la fermeture était assurée sur le devant par deux long lacets entrecroisés du bas vers le haut et de sa cape dont le tissu prit de la lourdeur sous le poids de l’eau qu’elle absorba. Le vent ne semblait pas vouloir non plus leur donner de répit. Valkhyria avançait avec un peu de peine en se tirant continuellement la capuche par-dessus la tête. Mais quelques rafales eurent raison d’elle plus d’une fois ce qui la poussa à désister et laisser que ses cheveux tressés ne se découvrent et s’imprègnent. Pour tout résultat, l’eau vint ruisseler de ses mèches le long de son visage, pénétrant par le col de sa cape qui devint vite obsolète. La dense végétation qu’ils traversèrent se fourra entre ses pans, se chargeant du reste!
Ce ne fut qu’une fois entièrement trempée qu’elle abandonna toute résistance physique contre les éléments et se laissa envouter, comme il aurait été plus constructif de faire dès le début, par les sensations d’apaisement et de régénération offertes par cette force exorbitante de la nature.

C’est alors qu’elle discerna par-dessus la pluie tonitruante le chant entonné de la voix d’Enseldrir qui se révéla être douce et mélodieuse. Encore une fois, elle ne put que constater que ce qui en Kheyldarie serait surement passé pour une fâcheuse tournure des choses, n’était en réalité qu’une confirmation supplémentaire de la parfaite harmonie qui régnait au sein de la Taurë, quelle que soit la situation.

L’elfe annonça enfin leur arrivée, ce qui déconcerta la belle alors que cherchant du regard, elle ne vit que de la végétation se succéder à de la végétation supplémentaire. Quelle ne fut l’émerveillement qui se dessina sur son visage quand elle vit Enseldrir dévoiler sur le côté d’un tronc cyclopéen, l’entrée d’une construction naturelle parfaitement intégrée à son environnement et savamment discernée aux regards indiscrets des intrus derrière un rideau de lianes et feuillage. Elle était formée de grosses racines aériennes s’entremêlant autour de la structure principale.

Pénétrant en son intérieur qui ne devait dépasser les dix ou douze pas de largeur de tout coté, elle écarta les mèches rebelles collées à la peau de son visage pour mieux observer l’ameublement réduit, mais d’une finesse et d’un charme sans paire. Elle passa une main pour caresser le dos d’un banc. Tout était rigoureusement de bois majestueusement sculpté, robuste au touché et léger à la vue.

Mais le ruissellement de ses vêtements sur le plancher ramena la belle à la réalité. Malgré la chaleur tempérée de la pièce, trempée jusqu’à l’os, elle se sentit traverser par de longs frissons lui parcourant le dos du cou aux reins, la faisant imperceptiblement claquer des dents et dont seules les lèvres tremblantes en trahissaient la présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 14:54

Dès l’entrée dans le refuge, les Macari prirent leurs habitudes : ils suspendirent une partie de leur équipement à des crochets fixés dans les cloisons.
Ce refuge était un des rares encore en activité. Il permettait un repos à l’abri, surtout en hiver, et était destiné au réapprovisionnement des troupes à la frontière. Une petite lampe à huile diffusait une lueur ténue juste suffisante pour des yeux humains.

S’adressant à Valkhyria :

Nous allons vous installer une zone d’intimité.

Avec l’aide du Macar resté sec, Enseldrir tendit une cloison de coton. La superposition de deux draps permettait un passage plus aisé en son centre. La ‘chambre privative’ ainsi délimitée faisait la largeur de la pièce sur trois pas et demi. Deux tabourets et un hamac y furent installés.

Enseldrir prit deux chemises. Et un pantalon dans un coffre qui contenait différents vêtements de rechange. Il confia une panoplie complète à Valkhyria:

Tenez: changez-vous si vous le souhaitez. Les vêtements sont propriété de la Macari, je vous prierais donc de les restituer à l’issue de votre séjour.

Puis, se débarrassa de son armure avec dextérité, il enfila lui-même une chemise. L’armure prit place sur des crochets au mur.

Les autres Macari installèrent deux hamacs dans la ‘partie commune’. Puis ils allumèrent un petit foyer dans un fourneau minuscule. Un récipient contenant de l’eau fût mis à chauffer.

Pendant que Valkhyria se changeait. Enseldrir fit un point rapide avec ses troupes à voix basse :

Voici les écrits qui nous concernent dans le livre magique. Il indiqua les derniers passages.
Nul doute que nos Torni prendront les dispositions qu’il convient. En attendant, nous prendrons nous même un peu plus de ravitaillement ici avant de partir.

J’ai contacté un autre groupe de la Macari à l’Ouest, ils sont avertis de la situation.
Concernant cette nuit : Je prendrais la première garde. Pour les gardes suivantes, vos instructions sont de ne pas quitter la prisonnière et de veiller à sa sécurité. Si vous devez vous rendre à l’extérieur, laissez-lui un peu d’intimité mais restez vigilants.


Le Macar qui faisait office d’éclaireur ajouta l’air déconcerté :

Neuna, il serait peut-être plus prudent de masquer la prisonnière aux alentours d’une de nos caches, mon expérience montre qu’on n’est jamais trop prudent avec les atani.

Enseldrir ne pût que se maudire de faillir à cette règle basique. La pluie était tellement forte lors de leur arrivée qu’il y avait peu de chance que Valkhyria puisse se repérer. Mais le fait qu’il puisse négliger une autre règle de base commençait à bien faire ! Enseldrir ne pût cacher un air contrit en répondant :

Oui, tu as raison… je… m’assurerai de cela. Bonne remarque.
…Maintenant, si tu nous faisais un peu profiter de ce nectar?


Enseldrir se leva et prit trois verres sur une étagère. La vaisselle était en simple céramique, mais la finesse et les décors peints trahissaient leur origine elfique.
Il s’adressa aux draps tendus:

Valkhyria, lorsque vous vous serez changée, nous vous invitons à notre table.

Un autre Macar sortait des feuilles pliées soigneusement en petits paquets d’un autre coffre et se mit aux fourneaux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 15:01

La jeune archère remercia le Neuna pour les vêtements et pour la zone qu’il lui avait réservé, et derrière laquelle elle disparut en un clin d’œil. Elle attendit les quelques secondes nécessaires à ce que ses yeux s’habituent au peu de lumière que les draps laissaient passé de la faible lueur externe diffusée par la lampe à huile. Les ombres des deux tabourets commençaient à se découper plus nettement contre la cloison de la pièce.

Elle se débarrassa de suite de sa besace, de sa cape et de ses bottes, et s’approcha de l’un d’entre eux pour y poser sac et manteau, faisant glisser ses chausses dessous. Un léger trainement de bois contre le sol et un Ouch! retentit dans la pièce suivi de quelques imprécations en ancien Ithorien alors qu’elle s’appuya d’une main contre la parois et de l’autre elle se massa le pied pour faire passer la douleur lancinante d’un nerf fragile offensé. D’une chose elle était certaine. L’ameublement était bien plus solide et lourd qu’il ne le paraissait !

Elle fit suivre son chemisier et son pantalon trempés sur le second tabouret, détressa les cheveux qu’elle remit en forme en y passant les doigts et s’empara de l’ancienne chemise trouée de l’elfe pour se tamponner délicatement la peau et absorber le restant d'humidité.
Elle profita de son état de nudité pour contrôler les plaies de sa jambe désormais en voie de disparition et pour étendre sur son corps du beurre végétal extrait de l’arbre dit ‘de vie’, qui poussait dans la lisière bordant les déserts de la Kheyldarie. Elle en fit de même pour les pointes de ses cheveux qui jouirent de soyeux éclats de luminances et de doux reflets sous l’effet onctueux de cette crème. Une petite vanité toute féminine qui lui avait été niée la nuit de son bain !
Elle enfila ensuite les vêtements que lui avait remis le nêr et savoura le contact d’une étoffe si douce au toucher que sa peau se délecta de cette caresse inattendue. Il faisait bon de se retrouver de nouveau tirée au sec et enfin à l’abri pour un soir !

Les elfes murmuraient entre eux sans qu’elle puisse comprendre quoi que ce soit. Elle attendit donc qu’ils terminent avant de sortir de son secteur privilégié. Elle assuma que c’était le moment de le faire quand elle entendit l’un d’entre eux se lever et tourner dans la pièce et la voix d’Enseldrir s’adresser à elle.

Elle sortit avec ses vêtements sur les bras qu’elle vint placer sur des crochets libres espérant que la chaleur intérieur de l‘habitat les sèche rapidement et se sentant un peu mal à l’aise de rester les mains dans les mains tandis que les elfes s’affairaient pour le repas, elle offrit son aide.

Valkhyria pouvoir aider?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 15:02

Enseldrir n’eût pas le cœur de refuser une proposition aussi spontanée, il farfouilla dans un coffre et dans un tintement de vaisselle, sortit quatre assiettes de céramique dont les décors s’harmonisaient avec ceux des verres et un même nombre de cuillères en bois. Il tendit le tout à l’humaine qui positionna l’ensemble avec soin.

Le repas fût promptement servi. Les rations de campagnes elfes étaient enrichies d’un potage aux légumes et aux herbes dont l’éclaireur macar avait le secret.

A la fin de la collation, Enseldrir se leva, mit sa double-lame et sa gourde en bandoulière et ramassa les assiettes et les verres.

Torni, c’est à mon tour de faire la vaisselle. J’ai de la chance : il y en a peu !

Il ouvrit la porte de l’abri, la pluie s’était un peu calmée. Il s’adressa à Valkhyria :

Si l’offre d’aide tient toujours, je ne la refuserai pas.

Intriguée, Valkhyria mit ses bottes rapidement et suivit.

Dehors, le crépuscule arrivait. D’énormes gouttes tombaient ci et là, résidus de l’averse. Les nuages étaient encore bien chargés, il risquait de pleuvoir à nouveau.

Enseldrir referma la porte derrière l’humaine. Il se dirigea sur le côté du refuge et posa les couverts sur une pierre et la gourde au sol. Il s’adressa à sa piomelle :

Malicia, tu veux bien nous laisser un moment, je dois m’entretenir avec Valkhyria.


Malicia a écrit:
La piomelle leva un regard suspicieux sur Enseldrir.

C’est ça, … oui, de toute façon, j’ai besoins de composants pour … un truc magique...

Elle s’éloigna en marmonnant :

Malicia vient ici, dépêche-toi, porte-ça… Et moi, quand-est-ce que j’ai le temps de faire ce pour quoi je suis vraiment douée… jamais… ben voilà…blablabla...
Le nêr se tourna vers Valkhyria. Il avait passé la journée obsédé par le terme qu'il avait prononcé le matin même : 'éphémère'. Comment avait-il pu dire cela !

Valkhyria, je… j’ai utilisé un mot horrible… que je n’aurais jamais voulu vous dire.
Je suis réellement confus d’avoir été aussi maladroit. Les humains sont fascinants pour moi et je suis…

J’ai longtemps prié Humildiel afin qu’il me guide pour vous expliquer que je n’aurais jamais voulu que vous l’entendiez par ma voix. Mais je crois que prier ne m’a pas aidé à formuler des phrases dont la tournure puisse me satisfaire.


Il secoua la tête puis dit simplement le regard sincère.

Je suis désolé Valkhyria, sincèrement désolé.


Malicia a écrit:
Entre-temps, Malicia qui avait repéré depuis un moment le manège de la Piomelle de Valkhyria profita de la pause et du fait que son maître était occupé à discuter pour tirer la situation au clair.
Elle rechercha Zéphira et finit par la trouver en train d’observer le refuge. Elle contourna discrètement sa position avant de surgir derrière elle :

Pourquoi tu te caches ? Mon géant à moi, il va pas te manger!

Zéphira eût un sursaut de piom: ultrarapide.
Malicia fit une petite moue de contentement puis plissa les yeux d'un air mystérieux.

Ha ! Tu es surprise, hein? Grace à mon sort de vision ultime, rien ne m'échappe!

Puis, son visage s'éclaira et elle tendit la main dans laquelle se trouvait un morceau de lembas:

Tu veux une croûte de lembas? Mon géant il en a plein.

Reprenant son air mystérieux :

C'est du pain magique!


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Jeu 2 Aoû - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 16:42

La jeune femme, qui n’avait jamais développé le gout pour les viandes, se régala une fois de plus avec la soupe aux saveurs printanières qu’on lui mit en assiette et acquiesça avec plaisir lorsqu’Enseldrir lui proposa de lui remplir une deuxième fois le verre du doux nectar à base de fruits. Nectar qui, de par sa teneur en sucre, vint rejoindre une position en cime de liste parmi les choses préférées, au même niveau du Lembas.

Elle ne s’était nullement attendue ensuite à ce que l’elfe l’invite à le suivre hors du refuge, convaincue qu’elle aurait été en quelque sorte recluse dans sa ‘zone d’intimité’ jusqu’au prochain départ.
Bien qu’intriguée dans un premier temps, elle commença par se tortiller nerveusement les mains lorsque le nêr demanda à sa piomelle de lui accorder du temps en tête à tête avec elle.

*Par Kheyldar ! Soupçonnerait-il de quelque chose ?* se demanda la jeune femme sous le fardeau de ses propres craintes.

Sa piomelle était loin désormais, mais sa besace était restée à l’intérieur du refuge, hors de sa vue.
L’avait-il donc attirée dehors pour permettre à l’un de ses subordonnés de fouiller entre ses affaires ?

*Ok, calmes-toi.* s’ordonna t’elle, *ils ne connaissent pas l’Ithorien.*

Oui..., mais Zéphira avait dit aussi qu’il y avait une carte parmi les missives et la maitrise de la langue de ses ancêtres n’était aucunement nécessaire pour la lire…
Intérieurement au bord de l’affolement, elle s’apprêtait à tourner les talons pour regagner le refuge quand l'elfe prit parole.

C'est en prenant conscience qu’Enseldrir faisait allusion à ce qui s’était passé dans la matinée qu'elle se sentit d’abord soulagée, puis surprise. Un elfe ? Confus et maladroit !?!

Bon, il est vrai qu’il y avait été un peu fort et qu’elle s’était sentie un chi chouya blessée. Mais après brève réflexion, elle n’avait pu lui donner tort. C'est d'ailleurs ce qui l'avait inéluctablement blessé le plus. Ne dit on pas que la vérité fait souvent mal...
Bref, elle aurait pu surement en contester la forme et le manque de tact, mais en aucun cas le mot choisi tant elle se rendit compte de sa véridicité, certes un peu crue, mais pas pour autant moins honnête…

L’embarras prit place chez l’archère quand il lui présenta ses excuses! Elle ne s'attendait pas à tant, pas de la part d’un elfe du moins et cela fit réfléchir la belle sur le poids qui avait dû longuement l’accabler depuis les heures matutinales pour le pousser à en arriver là.

Tout en secouant à son tour la tête négativement, la jeune femme leva la main et frôla rapidement du bout de ses doigts les lèvres du nêr comme pour vouloir en retenir les derniers mots insensés prononcés.

Pourquoi Enseldrir Istima demander pardon pour avoir parlé la vérité ? Valkhyria comprendre. Vie de Valkhyria être aux yeux d’Enseldrir ce que vie de papillon être aux yeux de Valkhyria. Vie d’Enseldrir, de Valkhrya ou de papillon ne jamais changer. Seule… perception de chacun de la vie changer.

fit-elle sereinement en soutenant le regard du nêr, incertaine d'être parvenue à exprimer son point de vue de telle sorte à soulager ses esprits.

Puis elle lui sourit tout en baissant les yeux pour briser le contact visuel.
Elle ramassa les couverts qu’il avait préalablement posé et s'empara de la gourde, qu’elle lui tendit en l’invitant silencieusement de son regard de jade à ouvrir. Elle attendit ensuite qu'il verse l’eau pour qu’elle puisse passer à leur nettoyage.


Zéphira a écrit:
Non loin de là, le nez fourré dans les buissons, Zéphira observait sévèrement toute cette mise en scène pour elle intolérable.

Pas touche à ma maitresse toi le… toi le… toi la grande perche de glace elfique ! Grrr…

se défoula t’elle les poings serrés.

Elle écarquilla deux gros yeux ronds de stupéfaction quand elle vit l’archère allonger sa main vers le visage de l’elfe. Elle refusa catégoriquement de vouloir être témoin de la suite et se mit à faire les cent pas à la recherche d’une solution pour reporter son amie à la raison! Le nêr était peut-être de glace de son coté, mais sa maitresse ne semblait se rendre compte du sien, de jouer involontairement avec le feu.

C’est à cet instant qu’apparut une piomelle élégante aux traits raffinés qui la fit sursauter ! Après un premier moment de surprise et de désarrois pour avoir été dénichée si facilement sans s'être doutée de la présence de l'Allutrus, elle accepta, non sans réserves, le morceau de Lembas que celle-ci lui proposa.

Un pain magique, hein? demanda-t’elle à son étrange interlocutrice.

Elle leva le morceau à la hauteur de ses yeux pour mieux l'inspecter après l'avoir secoué dans les airs deux ou trois fois de façon suspicieuse, ne sachant à quelle genre de magie s’attendre.
Puis elle le brisa en deux parties, tendant une moitié à sa collègue en attendant que celle-ci mange sa part avant de porter aux lèvres sa propre bouchée.

Une fois le Lembas disparu, elle attendit patiemment de "sentir" les résultats de la magie... Attendit... et attendit encore un peu, tout en fronçant un sourcil d'inquiétude.


Dernière édition par Eámanë Enialis le Jeu 2 Aoû - 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 16:54

Enseldrir écarquilla les yeux de surprise au geste de Valkyria. Son cœur se mit à battre plus fort sans qu’il ne puisse rien y faire.

Lorsque l’humaine commença son explication, il fut une fois de plus décontenancé. De son point de vue à lui, il était tabou de prononcer le mot ‘éphémère’ devant un humain! Il ne pût retenir un élan de tristesse lorsque Valkhyria fit état de sa courte longévité.
La perception de chacun: oui, Valkhyria avait raison! Si Elduniel n’avait pas rappelé Enseldrir par deux fois, il aurait eût une vie bien courte pour un elfe et il aurait rejoint le royaume de Shadaliel.
Il eût le cœur soulagé d’un grand poids dès que l’humaine sourit. Il remercia mentalement Humildiel; Faire appel au Très Sage n’était jamais vain! Il sourit à son tour en prenant la gourde des mains de la jeune femme.

Hanta Valkhyria... dit-il d’un ton un peu trop solennel pour que ce soit simplement pour la remercier de lui tendre l’objet.

En versant l’eau il lui avoua :

Tu sais, lorsque je t’ai proposé de m’aider, c’était un prétexte. Si mes macari apprennent que tu fais la vaisselle à ma place, alors ça ne comptera pas et je serais bon pour la faire la prochaine fois… et pour tout le groupe !

Valkhyria élargit son sourire à cette idée. Il eût un rire faussement gêné:

Mais, je suis très sérieux ! fit-il en versant un peu d’eau sur les bottes de l’humaine avec un rire chamailleur.


Malicia a écrit:
Pendant ce temps, Malicia observait d’un air narquois la revue de détail de Zéphira sur le morceau de Lembas.
Elle engloutit la demi-part que lui tendit en retour l’Alcamandrelle et tout en savourant déclara :

MMM tu chens cha, ch’est la bénédichion de Galmaniel. Ch’est pas donné à tout le monde de goûter à cha ! Miom ! Gloup !
Mais si tu en veux encore, il faudra attendre le prochain repas. C’est pas bien de voler de la nourriture et en plus…


D’un air de conspiratrice :

Ils emballent tout dans des feuilles pour voir quand j’en prends!
Je sais pas bien refermer les paquets!


Regardant par-dessus l’épaule de Zéphira :

Ha! ça rigole… Mon géant, il rigole pas souvent ces temps-ci. Il a des responsabilités tu sais! Je me demande bien ce qu’ils ont dans la tête les géants de se donner des responsabilités comme ça!
Et toi : tu lui fais la gueule à ta géante?


N’attendant pas la réponse, la piomelle lança.

Il rentre! Je file! à plus.

Zouf ! à la place de Malicia, un nuage de miettes de Lembas se tint en suspension un instant avant de céder à l’attraction idéanne.
Revenus dans le refuge, Valkhyria et Enseldrir purent déguster une tisane au miel, pendant que les deux macari prenaient place dans leurs hamacs. Enseldrir prit un air plus sombre en diluant une cuillère de miel dans sa tasse fumante:

Tu as parlé des ennemis des Slaads : comment étaient-ils physiquement?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eámanë Enialis
Marauder
Marauder
avatar

Nombre de messages : 186
Race : Demi-Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-bon
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
36/36  (36/36)
PM:
21/21  (21/21)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 17:25

Il n’en fallut pas plus à l’archère pour se laisser gagner par la gaieté.
La gourde contenait une ration liquide malheureusement bien trop limitée pour le genre de vengeance ludique qui lui vint à l’esprit. Ainsi elle se contenta de briser le filon d’eau de ses doigts pour en asperger légèrement le visage de l’elfe entre les rires, lui promettant que ce n’était que partie remise.

Quand l’allègre corvée fut terminée, la jeune femme suivit l'elfe à l'intérieur du refuge pour se préparer pour la nuit.


Zéphira a écrit:
Oh! Une piomelle obligée de chaparder son propre maitre pour un morceau de pain !?! Quelle ignominie! Pensa indignée Zéphira dans un élan de compassion pour sa congénère qu’elle trouvait, toute somme faite, très sympathique. Contrairement à son maitre, vers lequel elle se retourna d’un air de profond dédain. Qui espérait-il berner avec son sourire enjôleur d’elfe? Valkhyria sans doute, mais certainement pas elle!

Puis elle posa son regard aiguisé sur son amie pour en scruter avec soin la ligne de plus prêt.

Humm, elle ne semblait pourtant pas avoir perdu de ses courbes, déjà trop frêles à son gout. Quoi que… En regardant plus attentivement, les joues de la jeune femme paraissaient s’être creusées un poil. Le nêr espérait il peut-être la convertir en une de ces nis anorexiques trimbalant leurs tas d’os au travers de la Taurë?

Sur mon cadavre! finit-elle par décréter.

La prise de congé éclair de l’Allutrus sans lui avoir donné la possibilité de répondre, laissa un instant la piomelle figée sur place. Elle pondéra quelques secondes sur les prochaines manœuvres à planifier pour venir en aide à son amie et sa décision fut prise. Elle allait rester et sans plus se cacher aux yeux de l’humaine, avec ou contre sa volonté.

Elle se téléporta donc au fond du refuge, sur l’un des tabourets derrière le drap et attendit patiemment que sa maitresse prenne enfin congé de son geôlier.
La belle fronça ostensiblement les sourcils à l’évocation des Krevens. Son regard se fit dur et aux yeux de l'elfe, aussi méprisant que celui d’une nis altérée (ce qui, pour une humaine, n'était nullement négligeable)!

Krevens être monstres brutes et sanguinaires des montagnes, où kreven vivre et se cacher!

Elle se leva pour saisir sa besace et en sortit une missive vierge et un morceau d'étoffe de la longueur d'une plume enroulé sur lui-même. Elle revint s’assoir auprès de l’elfe et après avoir libéré le fusain de son tissu de protection, commença à dessiner un sketch de mouvements rapides et assurés tout en continuant à commenter verbalement ce qu’elle esquissait sur papier.

Kreven être créatures lâches! Toujours attaquer en groupe, souvent trois ou quatre contre un. Kreven attaquer par avidité et tuer par plaisir. Enseldrir pouvoir comparer un kreven avec orque. Kreven plus petit que orque, grandeur comme... heu... oui, comme toi et moi. fit-elle après avoir passé en revue complète le corps relaxé d'Enseldrir des pieds à la tête pour faire la comparaison.

Mais kreven beaucoup plus coriace que orque. Carrure de kreven très large et armure très épaisse.
Armure impénétrable pour flèches sauf entre points faibles comme ici, ici, ici et ici.
fit-elle en pointant les mailles à découvert sous l’aisselle, à la hauteur du cou près du bouclier qu’il brandissait, au coude et derrière le genou.

Tir plus intelligent et efficace pour archer, être crever poumon par sous bras quand Kreven brandir sa hache. Mort lente et douloureuse par hémorragie interne, comme Kreven mériter. finit-elle rageusement entre ses dents en serrant le poing sur le croquis qu’elle venait de terminer.  
http://a.imageshack.us/img843/5962/krevensketch1.jpg

Puis elle détourna le regard ailleurs, comme offensée de la vue de sa propre illustration. Elle mélangea au breuvage le miel fondu qui s’était accumulé sur le fond de sa tisane et s’empara de sa tasse à deux mains. Elle ferma les yeux le temps de laisser la chaleur pénétrer par les paumes et lénifier la tension qui était monté en elle au fil de ses paroles. Elle porta le récipient à ses lèvres quand la température de l’infusion le permit et la fit disparaitre à petites gorgées.

Elle aussi avait une multitude de questions à poser au nêr, mais elle se sentait actuellement trop lasse pour affronter les thèmes qui l’intéressaient. Ceci dit, elle se réjouit intérieurement pour le terrain neutre qu’ils semblaient enfin avoir trouvé pour discuter entre eux. Ils en oublièrent, bien que temporairement, jusqu'aux barrières raciales qui les séparaient si profondément.

Elle se leva de table après avoir posé sa tasse vide.

Valkhyria très fatiguée maintenant, prête pour dormir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   Jeu 2 Aoû - 17:31

La description de Valkhyria fit ressurgir de funestes souvenirs à Enseldrir: les Kreven étaient-ils les Namaturus, ces créatures surgies des profondeurs quelques cycles plus tôt au sein de la Taurë ? A la vue du croquis, le macar eut un flashback violent;

Citation :
Sous la charge des créatures, le front elfe flottait. Des dizaines de namaturus étaient tombés sous les flèches elfiques mais rien ne semblait pouvoir rompre l’assaut.

Enseldrir faisait face, avec quelques guerriers elfes, ils constituaient une ligne de défense permettant aux archers de faire retraite vers Calmthalion et de se réorganiser. La masse des adversaires était impressionnante, le sol tremblait sous leur pas. Leur groupe tint le premier choc, faisant gagner ainsi de précieuses secondes aux archers. Mais le nombre finit par les submerger.

Dans une ultime prière à la Sentinelle, Enseldrir se battit avec l’énergie du désespoir puis, tiré au sol par les namaturus blessés, son dernier souvenir fût l’image d’un gourdin à clous se précipitant vers son visage.

L’éveil au sein du temple d’Elduniel à Calmthalion fût difficile, le choc émotionnel avait été grand, les souvenirs mirent du temps à revenir. La Sentinelle avait décidé de son retour, il devait à nouveau suivre la voie qu’Elle avait tracé…
Perdu dans ses pensées, les sourcils froncés, le macar hochait la tête. Le souvenir de ses camarades tombés au combat était terriblement douloureux. Le sentiment de gâchis lui donnait la nausée. Il plia le croquis et le jeta dans les flammes du foyer. L’humaine semblait lasse, il décida d’en rester là sur le sujet.

Lorsque l’humaine se leva, il en fit de même. Lui confiant la lampe, il dit:

Repose-toi. Que la nuit te soit douce. Je vais prier Shadaliel de veiller sur ton sommeil.

Enseldrir installa les vêtements trempés près du foyer, y compris son pantalon qu’il avait conservé jusque là.
La lucarne de la porte fût entrouverte pour réguler la température de la pièce.

A la fin de son tour de garde, il éveilla le macar suivant, laissant dormir l’éclaireur. Le soldat à peine levé, Enseldrir prit lui-même place dans le hamac dans un soupir d’aise, ses mains enserrant sa double-lame dans son étui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enseldrir & Eámanë - Chapitre 1: Sur la frontière Nord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Contes et Légendes :: Venus d'ailleurs...-
Sauter vers: