Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enseldrir Malaevoldû

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Enseldrir Malaevoldû   Ven 29 Juin - 0:33

Prénom : Enseldrir - Nom : Malaevoldû
Age : 235 cycles
Race : Elfe - Sexe : Ner
Taille : 1m70 - Poids : 70kg
Yeux : sombres et mordorés - Cheveux : Bruns
Classe : Rodeur
Alignement : Neutre-Bon

Apparence:
Ses vêtements sont dans les tons bruns et verts et sont portés près du corps pour ne pas gêner ses mouvements dans la forêt.
Sa peau porte les marques des intempéries et de la vie rude au contact des éléments. Son visage reste souvent austère, mais sans aller jusqu'a être jugé comme beau, il est tout au moins séduisant lorsqu'il s'éclaircit d'un sourire franc.
Ses cheveux descendent au niveau de sa nuque. Sa musculature développée le fait quelquefois passer pour un humain, ce qui a le don de l'agacer.

Aime:
La nature, pour son effet rassurant et apaisant.il y est d'ailleurs très à l'aise. Il respecte les Druides -à priori-
Il a un intérêt marqué pour les armes de belle facture principalement les épées et les arcs. De même, il a une attirance notable et un profond respect pour les organisations militaires, d'où qu'elles soient.
Il aime l'aventure, les rencontres, et se montre bon vivant lorsqu'il est entouré d'amis.

Deteste:
Les Orques: ces brutes malfaisantes ne respectent rien... Ils sont même reconnus pour détruire les trésors de la Nature, et ça, c'est totalement inadmissible!
Il ne reste jamais longtemps dans une ville car il y a trop de monde et on étouffe.

Autres:
Il se méfie de la magie, au point de considérer les Mages comme des inconscients (la disparition des Elfes versés dans les arcanes y est pour quelque chose).
Les Elfes sont des êtres bien supérieurs aux autres, mais les humains sont souvent amusants... bien qu'encombrants, quelquefois.

Ses parents:
Löeren est sa mère. Une nis originaire de la ville de Ranewen, capitale des terres elfiques qui l'ont vu naître.
C’est une Hautelame de pure souche. Cueilleuse, elle participe aux récoltes et à la conservation des fruits issus de la grande forêt. Elle sait quand et où les récolter ce qui est important car jamais un elfe ne force la nature à lui donner plus qu’elle ne le souhaite.
Elle a 651 cycles. Sa taille est de 1,56m pour un poids de 41kg. Une peau claire et un visage délicat au regard chaud couleur noisette hyaline et couronnés d'une chevelure brune aux reflets ambrés.

Elle vénère: La Déesse Mère Gaïaniel
Elle porte: Une robe simple échancrée sur les cotés ce qui lui permet de gravir les arbres avec une dextérité infinie.
Les insignes d’une prêtresse de Gaïaniel
Un collier fait d’œil du tigre (pierre polie). Œuvre de son fils qu’elle garde cachée mais dont elle laisse souvent la chaleur l’envahir lorsqu’elle l’expose aux rayons d’anar.
Elle aime: Le Domaine et ses merveilles. Les signes tarabiscotés de la langue de l’elfe antique dont elle a transmis la passion à son fils. L’automne et la récolte des bienfaits de La Déesse Mère. Les fêtes données aux Valar.
Elle déteste: Les armes et la chasse.

Etrandil est son père, né à Camthalion. Ses ancêtres sont issus du clan Hautelames et de celui des Brumes.
C’est un maître des moulins. Il n’a pas son pareil pour produire les farines, huiles ou autres extraits des fruits de la forêt que les cueilleurs collectent.
Il a 496 cycles. Sa taille est de 1,60m pour un poids de 47kg. Le charisme de sa personnalité se reflète dans la couleurs gris-bleu de ses yeux, mis en valeur par le mate de sa peau et le noir de ses cheveux.

Lui aussi vénère la Déesse Mère Gaïaniel
Il porte: Une tenue pratique et élégante. Deux ou trois ustensiles portés à la ceinture et utiles aux tâches du quotidien: Une lame, un maillet au manche complexe et une sorte de coin en bois poli par l’usage.
Il aime le raffinement de son métier. Tirer l’ultime goute d’huile d’une maigre récolte. La musique d’Orodreth et les tambours de Camthalion. La neige épaisse et mole qui recouvre tout et isole chaque maison.
Il déteste: L’armée, l’extérieur et les autres races (Orques et humains en particulier).


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Ven 29 Juin - 15:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir Malaevoldû   Ven 29 Juin - 1:40

CHRONIQUES:
Chapitre 1
- Elduniel Révèle Ma Voie (11 janvier 1550)

Après avoir longtemps parcouru notre magnifique forêt, m'être confronté aux éléments, de l'envoûtante douceur de l'aube ensoleillée aux bourrasques cinglantes des tempêtes automnales, avoir fusionné avec l'équilibre subtil entre la sauvagerie de la chasse sanglante, et la prévenance de la biche pour le faon, il est temps pour moi de rompre cet envoûtement, de m'ouvrir au reste du monde, de prendre ma place dans notre société.

J'ai rencontré un bandit. Il s'est jeté sur moi, alors que je rêvassais encore à la suite de la rencontre d'Yvra, une nis membre de la Huevari.
Je n’étais pas préparé à ce combat. Mais l'instinct est le plus fort dans ces moments –grâce en soit rendue à Elduniel. Je garde un souvenir très confus de ce premier engagement. Le poignard que je considérais jusqu'alors comme un outil, c'est retrouvé dans ma main. Ecarlate.
Alors que le sang de mon ennemi s'infiltrait entre les racines des arbres, ma vision de notre forêt a radicalement changé. Sa fragilité m'est apparue, renversant le sens de ma vie et me révélant ma voie.

Depuis toujours, je suis attiré par la vie militaire et le prestige des Défenseurs de la Tauré. Les récits de l’ancienne alliance entre les humains et les Elfes m’ont toujours fasciné et je rêve d’intégrer la Macar Formenya, gardienne de nos frontières du Nord, car si un contact est à nouveau renoué, si une alliance est à nouveau nécessaire, c’est là bas que cela se déroulera.
C’est donc décidé : l’académie militaire sera le point d’entrée dans ma nouvelle voie.


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Ven 29 Juin - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir Malaevoldû   Ven 29 Juin - 1:46

CHRONIQUES:
Chapitre 2
- La Lisière De La Tauré (12 janvier 1550)

J’ai marché pendant des jours comme jamais avant… sans observer, sans goûter, sans ressentir. Les pensées s’entremêlaient dans mon esprit. J’avais mis fin à une vie. Non pas comme un chasseur, mais sans l’avoir réellement prémédité. Du moins c’est ce que je pensais…ou ce que m’efforçait de penser ?
Cette question me tarauda pendant longtemps. Les souvenirs du combat étaient flous, sans consistance, l’imagination prenant trop souvent le pas sur la mémoire. Paradoxalement, ce sont des souvenirs lointains de mon enfance qui prenaient le dessus. Les paroles souvent entendues lorsque alors, encore Hina, il m’arrivait de faire preuve de trop d’enthousiasme au passage des défenseurs de l’Eldalië me revinrent : « Ils sont impurs » « Ils ont répandu le sang » … Ainsi que le sentiment d’injustice qui m’étreignait alors, les yeux baignés de larmes « mais c’est pour nous défendre.. ».

Justice…, injustice…, ce sont des notions dont la relativité m’est apparue lors de mes errances au sein de la Tauré : Justice : est-ce juste quand le faon tombe sous les assauts de la meute de loups ? Est-ce juste lorsque les louveteaux affamés s’égarent de folie et meurent loin de leur terrier ? Galmaniel serait-elle injuste ? Non ! Bien sûr que non ! Hérésie que de le croire et illogisme… La loi : telle est le résultat de toutes mes observations lors de mes errances. Seule, la loi de Galmaniel décide de ce qui est juste et seule, Galmaniel en est juge… Qui suis-je pour en juger ? L’équilibre entre la proie est le prédateur est si ténu que la survie de chaque espèce dépend de l’autre. Qui peut mieux juger de l’habilité de la biche à cacher son faon que le loup ? Qui peut mieux juger du talent du chasseur que la proie ?
Quel étrange Quende : commencer sa vie par l’appel de Galmaniel ! Mais ce n’était pas cela, ce n’était pas un fin, mais une étape.
Maintenant, les mains encore couverte du sang de ma victime, il me restait à trouver un sens à tout ceci : Comment intégrer cela dans un schéma d’ensemble ?

C’est à ce moment que, face à moi s’étendit une étendue désertique, au-delà de la lisière de la Tauré. Cette terre de désolation, qui s’étendait au-delà de l’horizon, Je fis quelques pas et pour la première fois de mon existence, j’étais sortit de la Tauré. Partout où s’étendait le regard, il n’y avait que des pierres et de la terre desséchée…
La voilà, la raison, le sens, la voie d’Elduniel : je devais prendre parti, me décider à agir et protéger le domaine afin qu’il ne devienne pas… ça!

Submergé par les émotions, je regagnais rapidement le Domaine, des larmes coulant sur mon visage.


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Ven 29 Juin - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir Malaevoldû   Ven 29 Juin - 1:52

CHRONIQUES:
Chapitre 3
- La Mort (13 janvier 1553)

La chaude lumière de l'aurore laissait présager une belle journée. Je me dirigeais vers Camthalion afin de m'équiper correctement avant d'intégrer l'académie militaire. Une odeur étrange très ténue flottait dans l'air et pris toute sa signification quand soudainement, un sifflement précéda un choc violent au niveau de mon flanc droit. J'en eus le souffle coupé et la douleur qui suivit fût insoutenable. Je me laissais tomber sur mes genoux tandis que je sentais sous mes doigts d'empennage d'un carreau d'arbalète du diamètre d'un barreau de chaise. Jetant rapidement un regard dans la direction du tirer, je vis un humain, lourdement armé et protégé d'une armure impressionnante. Il semblait aguerri par les combats et avait déjà rechargé son arme. L'instinct de survie repris le dessus, d'un bond, je gagnais les premiers fourrés et sous leur couverture je détallai aussi vite que je le pouvais.

Je semais rapidement mon agresseur. Soit il n'était pas familier de l'environnement forestier, soit il n'avait pas essayé de me pourchasser. Quand je me senti suffisamment en sécurité, J'entrepris l'extraction du carreau. La pointe était en ogive, manifestement pour mieux traverser les armures. Et elle avait profondément pénétré sous mon bras droit à hauteur des cotes flottantes. Je parvins à l'extraire sans trop de difficulté mais je manquais alors de défaillir. Je le jetais de toutes mes forces, il tomba à quatre pas…

La brulure était tellement intense que j'aurais juré qu'une barre de fer chauffé au rouge était plongée dans ma blessure. Je regardais plus attentivement le carreau : un dépôt noirâtre se trouvait sur toute la partie avant. Du poison ! Une bouffée de panique m'envahit alors. Je versais une partie de l'eau de ma gourde sur la blessure, geste dérisoire. Il me fallait quérir du secours et tout de suite. Le poison semblait très virulent. D'une plume tremblante, j'écris une missive à Yvra afin de lui demander conseil. Ma Piom, consciente de l'urgence de la situation eût le plus grand mal du monde à attendre la fin de l'écriture du message avant de partir à la vitesse de l'éclair.

Rapidement, le poison gagnait de plus en plus, l'éclat violacé de la chair autour de la plaie ne laissait rien présager de très bon. La soif ne fût pas longue à venir, et ayant utilisé toute l'eau de ma gourde à essayer vainement de limiter l'action du poison, je gagnais le bord d'un petit ruisseau. La fraîcheur de son eau me fit du bien, mais ne calma pas ma soif.

La Piom revenait avec un message d'Yvra, elle semblait inquiète et je me dis que je ne devais pas être beau à voir… Hélas, le contenu du message ne comportait aucune solution quand à mon état.

Un de mes derniers souvenir fût le froid qui me gagnait peu à peu. Un froid particulier, très différent de ce que les bourrasques de l'hiver peuvent nous faire ressentir. Avec le froid la lassitude qui remplaça la douleur, j'avais repris ma route en titubant. Je ne n'ai aucun souvenir de la créature qui me bondit dessus. Les derniers souvenirs de ma première existence furent les piaillements de ma Piom et les quelques mots balbutiés mécaniquement – probablement avec un demi-sourire - au prédateur : Non! Je ne suis pas bon à manger...poison...


Dernière édition par Enseldrir Malaevoldû le Ven 29 Juin - 15:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enseldrir Malaevoldû
Oracle
Oracle
avatar

Nombre de messages : 151
Race : Elfe
Classe : Rodeur
Alignement : neutre Bon la plupart du temps
Date d'inscription : 27/06/2012

Feuille de personnage
PV:
32/32  (32/32)
PM:
22/22  (22/22)
XP:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Enseldrir Malaevoldû   Ven 29 Juin - 2:00

CHRONIQUES:
Chapitre 4
- Découverte De La Macari Formenya (date...!?!)

... (EN CONSTRUCTION!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enseldrir Malaevoldû   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enseldrir Malaevoldû
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Le début de l'aventure (RP) :: Arrivée sur l'île-
Sauter vers: