Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 14 - Combat avec les Drows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Chapitre 14 - Combat avec les Drows   Dim 16 Mar - 9:08

(Orionnos)
Le lendemain matin, après une courte nuit, Orionnos s'éveilla, adossé à un stalagmite. Après quelques étirements, il décida d'aller réveiller les deux Elfes, car il était tant de quitter la compagnie de leurs hôtes pour celle de l'inconnu.

Arrivé à l'abri, qu'avaient prêtés les Halfelins aux deux demoiselles, Valkhyria et Leia, dormaient toujours. Elles n'avaient pas cette habitude du temps, que lui avait acquérit lors de ses longs séjours dans les mines.

Sans un mot, Orionnos s'accroupi auprès d'elles et les secoua doucement jusqu'à ce qu'elles fassent signe de vie.

Pendant qu'elles s'éveillaient, Orionnos prépara ses affaires, remit son gantelet, inspecta son marteau et se planta devant l'abri, attendant les deux Elfes pour le départ.

Quelques minutes après, tous trois quittèrent le petit village encore endormi, pour se diriger vers un étroit tunnel descendant. Orionnos souriait comme à son habitude, le marteau posé sur l'épaule droite. Il ouvrait la marche vers le passage que lui avait indiqué l'aïeul du village.

Après une heure de marche dans ce tunnel, où Leia et Valkhyria avaient souvent dû passer courbée, et Orionnos accrochait les parois, ils débouchèrent sur un cul de sac.

Là, les deux Elfes s'étonnèrent et regardèrent le Nain avec incompréhension et un peu de colère. Quel temps de perdu devaient-elles se dire?

Orionnos éclata alors de rire, il leur avait dit que ce serait amusant, et ils y étaient arrivés. Là au pied d'une colonne, s'ouvrait un trou assez grand pour y faire descendre le Nain, mais chose encore plus surprenante, c'est que cela donnait sur une pente complètement lisse.

Là devant Valkhyria et Leia, horrifiées, se présentait un toboggan. Orionnos riait toujours, surtout en voyant la tête des deux Elfes. Mais le temps n'était plus à la rigolade, il fallait descendre. Après quelques explications, armes tenues des deux mains vers l'avant, sacs à l'arrière pour amortir tout choc dans le dos, position assise légèrement inclinée vers l'arrière, et enfin le seul moyen de freiner, Orionnos s'assit au bord, montrant tout ce qu'il fallait à Leia et Valkhyria. Puis d'un coup de rein, il bascula vers l'avant, et se mit à glisser. Il était parti, dans un rire joyeux, cela lui rappelait son enfance et les courses qu'il faisait sur les toboggans de sa cité.

Valkhyria et Leia se retrouvèrent donc là, avec pour seul bruit le rire d'Orionnos, qui s'éloignait. Se regardant, elles n'eurent pas d'autre choix que de le suivre.

(Leia)
Leia était encore à moitié endormie malgré cette heure de marche et pas encore vraiment remise de ce rêve dans lequel elle avait pu apercevoir le doux visage de Nalsh qui la regardait et lui parlait avec tendresse. Elle sursauta en entendant le rire d'Orionnos qui raisonnait contre les parois du tunnel.

Là, devant eux se tenait une sorte de toboggan, c'était donc ça qui lui provoquait cette grande euphorie. Orionnos tout enjôlé s'y laissa descendre.

C'était maintenant au tour de Leia. Elle avait toujours détesté toutes sensations de la sorte mais il le fallait bien. Toutefois réticente, elle se positionna sur le bord du fameux toboggan, sac à l'arrière sur les conseils d'Orionnos. Ce n'était vraiment pas des plus confortables. Elle sentait les battements de son coeur s'accélérer et battre la chamade. À présent, elle fut prise de vertiges qui lui faisaient tourner la tête. Cette position la rendait instable et déséquilibrée. Elle était emparée d'un symptôme vertigineux ce qui la crispait d'avantage et l'empêchait de se lâcher ou même de se glisser. Il fallait agir au plus vite, la libérer de ce mal qui la tétanisait. Valkhyria la voyant de la sorte voulu abréger ce supplice. D'un geste elle bascula ses mains à l'avant et les positionna sur l'arrière des épaules de Leia et brusquement la poussa. Leia glissa alors le long du toboggan. Elle parti dans une folle course qui lui donnait l'impression de ne plus sentir son corps. On pouvait l'entendre hurler avec puissance ce qui venait s'écraser le long des parois du toboggan en formant une résonance.

S'en était fini, ce parcours lui avait semblé interminable mais elle était à présent aux côtés d'Orionnos debout sur ses deux jambes saine et sauf. Elle était reconnaissante de ce que venait de faire Valkhyria, sans elle cela lui aurait était insurmontable

(Valchyria)
*C'était bien de lui que de se gausser en de telles situations!* pensa Valkhyria, qui elle ne s'amusait pas du tout...

Tandis qu'Orionnos disparaissait dans le trou, elle vit les belles joues roses de Leia se vider de leur sang pour faire place à une pâleur froide. La jeune elfe se mit en position, mais il n'y avait pas besoin d'avoir des dons de télépathie pour comprendre qu'elle n'avait aucune intention de s'y jeter et, en regardant elle-même vers le bas de la cavité, elle la comprenait tout à fait.
Elle savait qu'elle allait regretter pour le reste de ses jours ce qu'elle allait faire à son amie, mais elle n'avait pas le choix, il fallait avancer!

Pardonnes-moi Leia

Sur ces mots, elle la saisit par les épaules et la poussa avant qu'elle puisse réagir puis, après avoir attendu quelques secondes, se laissa glisser à son tour. Elle sentit aussitôt les entrailles lui monter à la gorge et ne put s'empêcher elle même de hurler dans la vaine et absurde tentative de soulager la pression qui augmentait parallèlement à la vitesse. Elle arriva haletante devant un nain toujours aussi allègre qui semblait ne pas en avoir eu assez... et la pauvre Leia qui en était encore toute décoiffée et qui était donc passée du rose au blanc, pour virer enfin au rouge intense... Elle ne pu résister une minute de plus et se laissa emparer par un fou rire nerveux qui fut aussitôt suivi par de chaudes larmes de défoulement.
Une fois plus calme... du moins en apparence, Valkhyria réclama alors gentiment son arc et son carquois à Leia avant que celle-ci ne s'éloigne emboîtant le pas derrière Orionnos et prit finalement le temps d'observer les alentours.

La grande caverne centrale que nous a indiqué Nalsh!

L'antre était gigantesque et faiblement éclairé par de grosses colonnes naturelles, lesquelles diffusaient depuis leur base un feu perpétuel aux couleurs bleutées d'évidente origine magique.
Un grand nombre de constructions s'élevaient hautes et fines, formées de tours élancées, de stalagmites et de nombreuses rampes d'escaliers. Les balcons étaient en grande partie ornés de splendides chef-d'oeuvres de ferronneries dorées. Encore une fois elle ne put que s'émerveiller devant l'élégance d'une architecture si complexe et soignée.
La forme d'un arachnide taillé dans de l'adamantite embrassait le toit d'une structure qui servait probablement au recueillement religieux des Drows. Au loin, elle vit ses deux compagnons atteindre le centre de la caverne où s'érigeait l'édifice principal qui dominait de par sa grandeur tout le reste. A chaques cotés de son entrée, deux colossales sculptures de pierre représentant une fois de plus de gigantesques araignées, semblaient y monter la garde. Il devait avoir une importance vitale pour les Drows...

Le vaste espace qui la séparait à présent de ses amis ne lui plaisait guère. Elle décida donc de les rejoindre, mais se figea sur place, brusquement alertée d'un proche danger par un formidable frisson qui parcourut violemment toute sa colonne vertébrale pour se répandre autour de sa nuque.
Que se passait-il, elle sentait quelque chose de terriblement maléfiques autours d'eux... Voyant Leia s'agiter autant qu'elle, elle n'avait plus de doutes à propos de ses sensations.
Arc tendu à la main, elle se mit à scruter minutieusement les parages, faisant suivre à son regard, la direction de sa flèche.
A l'improviste, les deux statues prirent vie sous ses yeux, faisant trembler le sol sous les pieds de Leia et Orionnos tandis qu'en fasse d'eux, trois Drows positionnés en demi cercle leur bloquaient toute possibilité d'échappatoire.

Malédiction! lança t’elle.

Ils étaient hors de sa portée, elle ne pouvait absolument rien faire... Puis elle vit en hauteur, non loin d'elle, une matrone en transe. C'était donc elle qui contrôlait les statue! Elle devait absolument la distraire et la rejoindre pour laisser une chance à ses compagnons de s'en sortir.
Le sifflement de sa flèche se perdit en sa direction, mais celle-ci se brisa tel du cristal contre l'armure de son adversaire.
Elle laissa tombé au sol son arc et dégainant ses deux dagues, se précipita, gravissant deux à deux les marches qui la séparaient de l'être immonde, hurlant de tous ces poumons tandis qu'elle se jeta sur cette dernière.

(Nirannor)
Nirannor venait de sentir furtivement les lèvres de la Sybiane. Mais était-ce un rêve ou la réalité ? Puis, plus rien, la douce chaleur de sa peau semblait s'évaporer comme un rêve. Il sentit comme une odeur de souffre, il décida malgré le danger de sortir sa gemme. Et quelle ne fut pas sa surprise de voir Effraïm voler avant d'atterrir sur les épaules de Nimu, lui qui pensait que l'oiseau se cachait dans le sac de son amie. Nimu ne paraissait plus être la même, la pale lumière qui jaillissait des cailloux éclairait son visage. Ses traits étaient redevenus normaux laissant entrevoir un sourire fugace. Ses yeux rieurs brillaient de mille feux et d'un geste calme, Nimu mis un mouchoir sur la gemme. Puis, se rapprochant de Nirannor lui souffla quelques mots de remerciement.

L'humain ne comprenait pas le sens de ces mots. Qu'avait-il fait pour avoir sa reconnaissance ? Troublé, il décida d'agir plutôt que de penser.
Je crois qu'il est temps que nous quittions ce couloir, trop de choses étrange s'y déroulent et cela ne me plait guère.

Les deux amis se dirigèrent vers la sortie de ce long tunnel. Lorsqu’ils se trouvèrent enfin proche de la sortie, ils entendirent de grands cris. Devant eux, une immense cavité s'ouvrait à leur vision laissant une impression de grandeur et de beauté. Puis attiré par quelques bruits d'armes, ils virent à plus d'une centaines de pas, quelques individus combattre. Surpris, Nirannor ne réagit pas de suite. Puis, son coeur se mit à battre, ses mains tremblaient et son visage devint blême. Il reconnaissait là, devant lui, ses compagnons : Orionnos, Leia et sa douce Valkhyria.
Ils étaient là, vivants mais pour combien de temps ? Leurs ennemis paraissaient plus forts, mieux armés et connaissaient les lieux. Il fallait les aider. Nirannor sorti son épée, la lame brillait de tout son éclat. D'une voix forte, il cria à Nimu

Vite, allons les aider, que Voë me donne sa force !!

D'un bond, il s'élança vers le combat, ne voyant plus rien autour de lui que ses ennemis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: Chapitre 14 - Combat avec les Drows   Dim 16 Mar - 9:09

(Leia)
Leia, dans une grande stupéfaction, fît un bond prodigieux en arrière. Elle porta sa main à son fourreau et en sortit rapidement sa dague. On pouvait voir sur son visage un sentiment de colère qui la fît gronder comme un chat sauvage prêt à sortir de ses gonds. Cette courte lame tenue avec fermeté dans sa main, délicatement ornée d’argent, était de facture bien trop légère pour leur présenter une quelconque menace.

Elle maudissait ces Drows qui s’excitaient autour d’elle, leurs moqueries fusant de bouche en bouche. L’un d’entre eux se figea devant elle et laissa éclater un énorme rire guttural qui raisonna dans toute la caverne. Leia pointa alors sa dague et recula avec dextérité d’un pas. Le Drow la regarda fixement de ses yeux clairs et s’avança sur elle, elle recula pour la seconde fois encore d’un pas, butant malheureusement, contre un rebord à terre et s’effondra en gémissant.

Elle ne pouvait se relever, son adversaire était au dessus d’elle, mais elle n’avait pas dit son dernier mot et résisterait encore avec fierté, faisant appel à toutes ses forces et toute sa volonté. Elle ne voulait pas le laisser s’approcher encore plus, elle continua donc à faire virevolter sa dague afin de le tenir à distance. Ses gestes compulsifs finirent par lui donner la satisfaction de déchirer le veston de son adversaire, traçant une fine rigole de sang à la hauteur même de son ventre.

Elle profita de l’étonnement du Drow qui à présent ne riait plus, pour se remettre rapidement sur pieds et reprendre une position moins vulnérable. Encerclées comme ils étaient, Leia ne se faisait aucune illusion quant à leur sort!


(Orionnos)
Leia se retrouvait, après sa remise sur pieds, dans le dos d'Orionnos, en sens inverse.

Devant lui, se dressaient les deux araignées de Pierre, et derrière lui, par les ricanements produits, devaient se trouver des Drows.

Dal, écoute Leia, si Ek ne Doked pas ce qu'Ek y a devant Or, ne Dok pas. Nu, Ek t'occupes de ce qu'il y a devant toi. Bar là tout de suite, Or Git Gronit de la place, alors baisse toi.

Sur ces paroles, Orionnos commença à enchaîner des mots, que malgré leur proximité, Leia ne comprit pas.

Thurisaz Ehwaz Dagaz, Thurisaz Ehwaz Dagaz, Thurisaz Ehwaz Dagaz

Au dernier mot, Orionnos laissa tomber la tête de son marteau à terre. Du point d'impact, une oscillation se répandit, telle l'ondulation provoquée par une goutte d'eau sur la surface d'un lac lisse.

Doucement mais sûrement, ces petites vagues de terre s'intensifièrent pour atteindre une trentaine de centimètre de haut.

Cela provoqua la surprise chez les Drows qui eurent bien du mal à rester debout sauf un qui chuta en arrière. Pour leur part, les deux araignées vacillèrent, et durent stopper leur avance sur nos compagnons.

Puis Orionnos releva son marteau, le tendit vers le dôme et cria.

Rhun Zon

Alors jaillit du marteau, une boule de lumière, qui monta et se stabilisa à treize mètres du sol. Elle ressemblait à une miniature du soleil. Ainsi, tous ses compagnons pourraient voir mais en plus cela gênerait un peu les Drows.

Nu Ek t'occupes des Elgi-Dum, Un Ek ne te retourne jamais.

Sur ce, Orionnos se lança marteau au poing et bouclier ouvert, sur les deux araignées, dans la ferme intention, si ce n'était de les détruire, d'au moins les stopper.


(Nimu)
Enfin ils avaient retrouvés leurs amis, mais dans quelle situation. Leurs compagnons livraient un combat acharné contre des ennemis qui l’étaient tout autant. Nirannor qui avait sorti son arme avec une extrême rapidité s'apprêtait déjà à courir dans la direction de sa douce quand il fut sèchement bloqué par la main de Nimu qui enserrait son poignet. La jeune Sybiane s’était élancée à sa poursuite le voyant partir tête baissée afin d’apporter, pensa t’elle, son aide à Valkhyria.
Non, Nirannor attends! Lui dit-elle d'un ton doux mais ferme. Tu dois écouter la voix de la raison et non celle de ton coeur. Je me rends bien compte de tout ce qu’elle représente à tes yeux et que tu veux la protéger mais nous devons apporter notre aide à Leia et Orionnos si on veut réussi à la sauver.

En prononçant ces mots Nimu attira l’attention de Nirannor sur Leia qui était aux prises avec des Drows et Orionnos qui jouait de son marteau contre des araignées de pierre géantes.

Si par malheur ils se faisaient tuer nous n’aurions plus aucunes chances de sauver Valkhyria et Alkril serait perdu. Chacunes de nos vies dépend de celle des autres.

Mais l’heure n’était plus à la discussion et il était temps de passer à l’action. Nimu adressa alors quelques paroles à Effraïm qui s’envola à toute vitesse en direction de l’un des Drows et se mit à l’attaquer violemment à coup de bec et de griffes.


(Valchyria)
La matrone ne semblait pas vouloir réagir à l'assaut de Valkhyria, continuant à se concentrer sur la méditation.
Quand la jeune elfe se retrouva pratiquement sur elle, cette dernière tourna la tête avec calme et une immense froideur, puis la frappa violemment au visage du revers de sa main droite. Le coup fut si puissant qu'il ne pouvait être de nature purement physique. Elle fut ainsi projetée de dos contre la paroi de pierre se trouvant à l'arrière de son adversaire. Le choc fut tel qu'il l'obligea à vider ses poumon de tout son air.
Au loin, elle ne pouvait plus voir ses amis cachés derrière l'édifice centrale, mais elle pouvait toujours assister à l'avancée des deux araignées sur eux tellement elles étaient hautes. Que faire?

Elle regarda autour d'elle et vit plusieurs gros morceaux de roche au sol. Elle savait l'utilisation de ses dagues inutile à l'attaque dans cette situation. Elle les rangea donc à sa ceinture, saisit une pierre parmi les plus grosses et s'élança vilement, mais cette fois efficacement de nouveau contre la Drow.
Sur ce coup, la matrone se retourna vers elle, une petite rigole de sang glissant le long se son visage, et découvrant ses dents en une grimace de haine et cruauté qui n'avaient de pareil chez ses congénères de sexe masculin.
Valkhyria regarda de nouveau en direction de ses compagnons et constata avec une courte joie que les araignées semblaient à présent faire du sur place.
Puis reportant son attention sur la Drow, elle vit cette dernière dégainer un long cimeterre et lever son bras prête à frapper.
Valkhyria eut juste le temps de s'abaisser et de se réarmer de ses dagues, tandis que la lame fendit les airs au dessus de sa tête pour glisser bruyamment contre la roche. Quand l'elfe redressa ton torse, le bras de la Drow s'abaissait une deuxième fois vers elle, le cimeterre venant lui frôler le bras, mais sans la toucher.
Elle se dégagea de l'assaut faisant quelques pas vers l'arrière, reprenant ainsi son équilibre.
La troisième volée ne se fit pas attendre et cette fois, la lame vint se bloquée contre ses deux dagues croisées.
Elle se rendit compte que la force des femelles Drows était considérablement dominante. Malgré sa résistance, elle sentit les muscles de ses bras qui commençaient à s'embraser pour l'effort, tandis que la lame du cimeterre se rapprochait de plus en plus de sa gorge. Elle fit glisser à l'arrière un pied pour tenter d'augmenter son endurance et reprendre un petit avantage, mais elle sentit avec effroi qu'elle se trouvait sur le bord extrême du passage.
Le froid de la lame était désormais en contact avec la peau fine de son coup. Elle ferma les yeux, s'excusant mentalement avec ses amis pour avoir échoué, tandis qu'une légère brûlure suivit d'un fastidieux picotement lui annonça le début de la fin!

Soudain, elle sentit tout le poids disparaître sans raison apparente, ce qui lui fit perdre totalement l'équilibre. Elle glissa ainsi vers le bas se rattrapant de justesse avec ses doigts aux rebords de la colonnade après avoir perdu ses armes dans le vide.
Elle tenta en vain de trouver une entaille pour y pointer un pied et se hisser vers le haut.
Elle entendait le son d'épées se croiser, mais ne pouvait absolument voir ce qui se passait...
Ses doigts commençaient à virer au blanc, tandis qu'elle sentait le feu parcourir chaque cellule de ses bras et de ses épaule. Elle fut sur le point de se rendre et de lâcher prise quand soudain, une main à la poigne énergique se referma autour de son poignet


(Nirannor)
Alors que Nirannor s'élançait tête baissée vers ses amis, il entendit les quelques mots criés par son amie Nimu. Le combat faisait rage et de voir ses compagnons si mal en point ne ravissait pas Nirannor. Malgré son envie d'aider sa douce, il se devait d'affronter les Drows en prise avec Orionnos et Leia avant de pouvoir atteindre la zone où combattait Valkhyria.

Il couru aussi vite qu'il put et épée en avant s'abattit sur ses ennemis comme un oiseau de proie. Le sang gicla, éclaboussant les quelques stalagmites à leurs côtés. En même temps qu'il luttait face aux Drows, il pouvait voir, non loin, Valkhyria en prise avec la matrone. Le combat tournait à l'avantage de l'elfe noir. Soudain, le cimeterre de la matrone se leva et Nirannor devina ce qu'il allait se produire. Valkhyria au bord du vide ne pouvait se reculer sans tomber.

Fou de rage, Nirannor se précipita vers sa douce. D'un coup d'épée il envoya un Drow qui se trouvait sur son passage rejoindre le monde des morts. Le cimeterre avait atteint sa cible la projetant vers le bas. Nirannor sauta et d'un bond se trouva au niveau de sa douce. La matrone subjuguée par le saut de l'humain recula de quelques mètres. Valkhyria, grâce à un réflexe de survie s'accrocha à la paroi mais ne pouvait tenir très longtemps.

Nirannor n'eut quelques très courts instants pour agir. Il décida d'attraper Valkhyria quitte à risquer une attaque de la matrone. D'une main ferme il attrapa le poignet de sa douce alors qu'elle commençait à chuter. D'un geste rapide, il la remonta sur le tertre et la déposa au sol. La matrone pensant que l'humain allait l'attaquer marqua une courte pause salutaire à ses ennemis. Nirannor se retourna ensuite près à affronter la Drow.

Valkhyria, blessée, se retrouvait allongée sur le sol. Nirannor était là, debout à ses côté, attendant une attaque de la matrone.

(Valchyria)
L'effort qu'elle dû faire pour s'accrocher avait revendiqué la totalité de ses forces, tant et si bien que quelques secondes avant d'être rattrapée, sa tête se fit lourde, ses tempes battantes et sa vue nébuleuse. Ouvrant les yeux, à ce moment elle avait du mal à focaliser ses pensées et ne comprit pas ce qu'elle faisait allongée à terre alors qu'elle se souvenait parfaitement d'avoir glissé vers le néant... puis les images se bousculèrent l'une derrière l'autre, déferlant de plus en plus rapidement et distinctes...

Elle tourna enfin le regard vers la figure qui se tenait debout auprès d'elle, pour s'assurer que tout ceci ne fut pas qu'un mauvais tour joué par ses sens et elle le vit! Nirannor était là, debout à ses cotés, les muscles tirés et prêt à bondir comme un félin, le visage blême de fureur.

*Le visage d'un ange vindicatif* pensa t'elle le coeur gros d'amour et de soulagement...

Elle fit glisser faiblement, d'une main caressante, un bras autour de sa jambe la plus proche pour lui indiquer qu'elle était bien avec lui, de nouveau lucide.
Puis elle porta sa main dans le creux de son cou sentant une chaleur tiède et moite, prenant conscience avec un certain effroi qu'elle saignait copieusement!

Mais elle n'eut le temps de trop s'attarder sur sa blessure. La matrone reprit sa charge et cette fois elle pointa droit sur Nirannor. Ce dernier, bien plus fort et expérimenté que la jeune elfe, lui offrit une fière opposition, mettant la Drow en difficulté, mais sans réussir néanmoins à prendre totalement le dessus!
Il était impossible de vaincre la magie avec l'unique force d'une lame! Valkhyria le savait bien, Nirannor devait sûrement déjà s'en douter.
Elle se tourna donc en direction de Nimu qui se trouvait assez distante et, se faisant forte de la présence de Nirannor, cria de tout ses poumons pour implorer son aide de druide.

Entre temps, les corps des deux combattants s'entrelaçaient en une danse périlleuse et mortelle qui réclamait la vie d'une victime.
Valkhyria, désarmée, ne put qu'assister faible comme elle se sentait. Elle n'avait aucun problème à donner sa propre vie pour son ange, mais ne pouvait absolument pas accepter le contraire.
Nirannor repoussa pour la énième fois une attaque de la Drow qui se retrouvait maintenant de dos au précipice.

Valkhyria savait exactement ce quelle devait faire, et avant que son bien aimé ne puisse comprendre ce qui allait se passer, elle recueillit ses dernière forces et en un ultime élan se jeta de tout son poids contre la Drow, pour disparaître dans le vide, sous les yeux horrifiés de Nirannor, emportant dans sa chute la maudite matrone

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: Chapitre 14 - Combat avec les Drows   Dim 16 Mar - 9:10

(Orionnos)
Orionnos avait chargé les deux statues, mais quelle folie. Il réussit à éviter tant bien que mal plusieurs attaques des deux araignées mais là il se retrouvait acculé, dos à un mur.

Se préparant au pire, Orionnos baissa son bouclier, il lui fallait être plus libre de ses mouvements. D'un coup, l'une des araignée attaqua, elle abaissa lourdement un deux ses pattes sur Orionnos. Celui se propulsa sur la gauche, mais déjà, l'autre araignée porta la même attaque, et obligea Orionnos a exécuté une roulade à sa réception, ce qui l'amena juste en face de la gueule de cette dernière.

Il se remit sur pieds aussitôt, mais pas assez rapidement. L'araignée le frappa de peine fouet sur son coté gauche, et Orionnos se retrouva éjecté tel un boulet de canon. Après une envolée de cinq cents mètres, il percuta un mur d'habitation, qu'il traversa dans un bruit de fracas de pierre, pour aller s'écraser contre le mur suivant.

Là, plus rien ne se passa, plus rien ne bougea dans la demeure, à part la chute d'une pierre du premier mur, pas un bruit ne vint de l'intérieur.

Les secondes se transformèrent en minutes, et les araignées reprirent alors leur marche bruyante en direction de Leia.


(Nimu)
Effraïm lacérait le visage de son adversaire et lui avait déjà crevé un oeil avec ses puissantes serres. Nimu se précipitait dans leur direction quand un cri de supplication atteignit son oreille. Elle se retourna d'un coup et vit avec effroi Valkhyria se jeter dans le vide entraînant la Matrone dans sa chute.

Le coeur de Nimu battait de plus en plus fort et elle senti la colère l'envahir. Tout avait commencé à cause de cette piqûre au doigt et si cette tache n'était pas apparue, peut-être que rien de tout cela ne serait arrivé et son bien-aimé serait à ses côtés. Ses amis étaient en danger et elle se sentait coupable.

La rage qu'elle ressentait à cet instant lui donna une énergie d'une extrême puissance. La Sybiane laissa tomber sa dague à ses pieds, ferma ses yeux et se mit à se concentrer comme jamais. Le vent se mit alors à se lever dans cet endroit ou nul courant d'air n'aurait normalement pu naître et se mit à tourbillonner devant Nimu emportant sable et pierres sur son passage. Le tourbillon se fit de plus en plus rapide et Nimu ouvrit alors d'un coup les yeux, leva les bras et dirigea la tornade contre les deux araignées qui menaçaient Leia, les envoyant heurter puissamment la paroi de la caverne. Les arachnides de pierre n'étaient qu'étourdies mais au moins Leia était sauve.

Nimu était très essoufflée et avait dépensé énormément d'énergie mais son coeur battait toujours aussi fort et sa rage n'avait pas disparue. Elle ramassa sa dague tout en essayant de reprendre son souffle.


(Leia)
De son regard, Leia remercia Nimu de l’avoir écartée du danger qui l’attendait face à ces deux araignées. Elle ne l’avait jamais vu dans une telle rage et se rendit alors compte de la puissance qu’elle émanait.

Après ce geste de sympathie, elle tourna le regard vers sa droite et aperçue le Drow s’élançant rapidement en sa direction. Leia n'eut pas le temps de se protéger, le Drow lui assigna alors un coup de poing en plein visage, qui lui fit tourner la tête d’un côté et l’a fit reculer de quelques pas, mais elle s’efforça tant bien que mal de rester sur pieds. Ce coup donné par le Drow, n’était pas totalement en la défaveur de Leia. Elle avait besoin de telles provocations pour exciter en elle la rage et enfin aboutir à son apogée. Ce qui ne se fit pas attendre, un sentiment violent la pénétra, un dégoût des plus profond envers son adversaire, mêlé à la haine l’envahit, la hargne lui parcoura tout le corps, le Drow la regardait là, perplexe. D’un geste vif elle leva la main dans laquelle elle tenait toujours fermement sa dague, la serra fortement, frappa de toutes ses forces avec acharnement en direction du Drow. La lame de sa dague vint se loger en plein cœur de celui-ci. Elle ressortit la lame de la dague couverte de sang et refrappa aussitôt de plus belle et ceci à plusieurs reprises.

C’est alors qu’elle regarda à son tour le Drow fixement, sa tête oscillait de gauche à droite, son sang se mit à couler le long de la dague venant se coller à la moiteur de la main de Leia, il avança doucement les bras vers elle comme pour essayer de s'en emparer, mais c’est alors qu’il se mit à vaciller d’un côté de l’autre et vint s’écraser sur le sol.


(Nirannor)
Tout s'était précipité d'un coup. Valkhyria s'était sacrifiée, se jetant dans le vide entraînant la matrone avec elle, Nimu avait lancé un sort catapultant les deux araignées sur les parois de la caverne, protégeant ainsi l'elfe Leia, tandis qu'auparavant le nain visitait les demeures des elfes noirs d'un façon originale. Leia, sauvée in extremis en profita pour réduire à néant les intentions d'un mâle Drow se trouvant face à elle. Même le hibou, qui jusque là n'était d'une aucune utilité, s'acharnait à crever les yeux des ennemis qu'il rencontrait.

Nirannor se penchât vers le vide, les deux corps tombaient inexorablement. Il se sentait impuissant et le regard hagard se tournât vers Nimu. La Sybiane semblait fatiguée mais l'humain la sollicita de nouveau.

Nimu!! Nimu !! Fais quelque chose, nous ne pouvons...

Soudain, un elfe noir sortit d'on ne sait où se précipita sur Nirannor. Il eut juste le temps d'éviter la première attaque de son ennemi. Fou de rage, Nirannor d'un coup d'épée décapita son adversaire. Le corps ne tomba pas de suite, errant quelques mètres dans la caverne. Nirannor maculé de sang regardait fièrement la tête de l'elfe noir

(Valchyria)
Les pensées de Valkhyria étaient toutes orientées à l'égard de Nirannor dont elle entendait le désespoir alors qu'il implorait inutilement l'aide de leur compagne Nimu, trop occupée avec les deux araignées pour l'assister.
La jeune elfe se cramponnait fermement à la matrone pour s'assurer qu'elle aurait partagé le même sort qu'elle, si cette dernière décidait de ne pas utiliser sa magie pour se sauver la vie!
Elle n'avait jamais craint la mort auparavant, mais la redoutais terriblement à présent, depuis sa rencontre avec l'humain qui fut capable d'apprivoiser son coeur avec la tendresse et la générosité dont il était capable.
Asha et Voé auraient-ils donc eu pitié de la pureté de leurs sentiments?
Elle ne dut attendre longtemps pour le savoir. L'instinct de survie de la matrone, sur lequel elle comptait tant, prit le dessus. Quelques dizaines de centimètres avant de toucher terre, elle commença à léviter pour s'y poser délicatement, se débarrassant entre temps de Valkhyria d'un grand coup de revers qui l'éjecta contre une colonnade. Elle glissa le long de celle-ci pour ensuite terminer sa course au sol, exténuée.
Elle releva faiblement la tête, et esquissa un léger sourire de victoire à son égard, sachant désormais la matrone trop fatiguée après une telle dépense d'énergie pour continuer ses manipulations ésotériques.
Elle savait qu'elle aurait mieux fait de ne pas tenter le diable de ses yeux, mais la haine envers la Drow lui empècha de se nier cette satisfaction. Celle-ci, plus enragée que jamais et sachant que Valkhyria était maintenant totalement à sa merci, prit son temps pour s'en approcher et s'arrêta près d'elle, pregoûtant le plaisir de sa vengeance.

(Nimu)
Serrant sa dague de toutes ses forces Nimu se précipita vers le gouffre pour rejoindre son ami qui lui demandait son aide mais sa course fût stoppée par l’attaque inattendue d’un Drow qui se jeta avec une extrême sauvagerie sur Nirannor qui s’en débarrassa d’un seul coup d’épée. Le regard que posait à ce moment l’Humain sur la tête fraîchement décapitée de son ennemi fit froid dans le dos de la jeune Sybiane.

Nimu s’approcha du gouffre et regarda à son tour dans le vide et s’aperçut que Valkhyria était toujours vivante mais pour combien de temps? La Matrone aussi avait survécu à la chute et se dirigeait maintenant lentement sur l’Elfe pour lui porter le coup de grâce. La Sybiane se tourna alors vers Nirannor.
Valkhyria est toujours vivante mais cours un grave danger ! Lui dit-elle affolée. Il faut absolument que tu trouves un moyen de la rejoindre ou elle est perdue. Pendant ce temps je vais essayer de détourner l’attention de la Matrone qui elle aussi a survécu.

A peine avait-elle eu fini sa phrase qu’elle tendit la main en direction d’Effraïm de laquelle s’échappa une bourrasque de vent qui atteignit l’oiseau de plein fouet. L’animal sembla prendre de la puissance et de l’envergure et après un regard en direction de la Sybiane, il donna quelques coups d’ailes puis piqua rapidement dans le gouffre droit sur la Matrone qui fit un bon en arrière de surprise. Effraïm s’agrippa à ses cheveux et envoya de puissants coups de becs au visage de la Drow qui continuait à reculer tout en se débattant comme une furie pour se libérer de l’emprise du volatil.

La jeune Sybiane observait la scène de haut quand tout d'un coup son attention fût attirée par un bruit de pierres qui roulaient sur le sol. Elle dirigea son regard en direction du son qui provenait d'un amas de rocher. Elle se souvint alors avec effroi de l'attaque des araignées sur Orionnos qui s'était retrouvé enseveli sous ces pierres, tombées de la paroi sous le choc de l'impacte.

Elle couru à toute vitesse et commença à essayer de dégager les pierres pour libérer son ami mais les rochers étaient de bonnes tailles et la seule force de ses bras ne suffirait pas. Alors elle rassembla les dernières forces qui lui restaient et ferma ses yeux. Cette fois encore le vent se leva et se mit à tourbillonner. Cependant, Nimu était épuisée et les forces commençaient à lui manquer. Les bras tremblant, elle dirigea tant bien que mal le tourbillon sur le plus gros des rocher qui commença à bouger faiblement. Refusant de s'avouer vaincue, elle donna tout ce qui lui restait d'énergie et intensifia la vitesse et la force du vent et réussi à faire rouler le rocher sur le côté, découvrant ainsi le corps du nain.

A bout de force, elle se dirigea vers Orionnos qui reprenait lentement ses esprits. Arrivée à sa hauteur, elle se laissa tomber à ses côtés et lui demanda son aide avant de perdre connaissance.


(Nirannor)
Nimu se concentra pour envoyer vers le hibou toute son énergie mentale afin de le transformer en un redoutable rapace. Effraïm dans un pique vertigineux vint attaqué la matrone, mais ne pouvait à lui tout seul tuer cette dernière. Nirannor descendit l'escalier aussi vite qu'il put espérant que l'oiseau tiendrait assez longtemps. Le hibou le surprenait, il arrivait à contenir l'avancer de l'elfe noir.
Pendant ce temps, Nimu dans un ultime effort libéra le nain Orionnos prisonnier des rochers. Nirannor épée au point était parvenu au niveau de sa douce, elle était encore vivante mais sans connaissance. La matrone freinée par le hibou, n'était pas aussi fraîche qu'elle n'en paraissait au début du combat. Dans sa chute, elle avait laissée beaucoup d'énergie et était maintenant à la merci d'une arme. L'humain reprit un peu son souffle et s'avança sereinement vers son ennemi toujours en prise avec l'oiseau. Elle ne pouvait utiliser sa magie et Nirannor savait qu'il fallait en profiter. D'un geste souple et rapide, il envoya son arme en direction du bas ventre, éventrant son ennemi. Le sang se mit à couler abondamment et la matrone grièvement blessée s'écroula au sol. Nirannor s'adressa à Effraïm sans savoir si celui-ci allait le comprendre.

Va, mon ami, je te dois des excuses, sans ton intervention, ma douce serait morte. Il est temps pour moi de mettre fin à la vie de cette sorcière !!

L'oiseau semblait comprendre et alla en direction de Nimu, sans doute sentait-il que la Sybiane avait besoin de lui. Nirannor regarda dans les yeux de son ennemi avant de l'envoyer vers un autre monde. Ses yeux demandaient de l'y expédier rapidement, Nirannor ne se fit pas prier plus longtemps. Son épée vint fendre le visage de la matrone, à moitié décapité et dans un dernier réflexe elle se mit à trembler de tout son corps. Puis son corps s'écroula sur le sol dans une mare de sang.
Puis Nirannor se précipita vers sa douce essayant de la ranimer avec quelques potions qu'il avait sur lui. Quelques instants plus tard, Valkhyria ouvrit les yeux. Encore faible, elle ne savait plus où elle se trouvait et ne reconnaissait encore son compagnon. Il la sera dans ses bras, porta un doux baiser sur ses lèvres et lui murmura quelques mots à l'oreille.

Mon amour enfin je te retrouve. Je ne te quitterai plus, sois tranquille maintenant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: Chapitre 14 - Combat avec les Drows   Dim 16 Mar - 9:11

(Orionnos)
Orionnos revint à lui, sous l'effet d'un souffle d'air. Le Nain recommença à bouger pour vérifier qu'il n'avait rien de cassé, et cela allait. Il avait bien un peu mal à la tête mais pas plus qu'un lendemain de fête.

Il s'aperçu alors que Nimu était allongée sur son côté, inconsciente. Elle avait dû s'épuiser en dégageant le rocher, mais ce que se demanda Orionnos, c'est comment elle avait pu y arriver.

S'approchant d'elle, il la prit dans ses bras, et alla la déposer plus en sécurité. C'est par le trou dans le mur, provoqué par son arrivé qu'Orionnos s'aperçu que les deux araignées étaient toujours debout et qu'elles se dirigeaient dangereusement vers Leia, qui essayait de se débarrasser des Drows restants.

Sans plus prêter attention à Nimu, qui respirait, Orionnos sortit de la bâtisse, marteau au poing. Sans prendre aucun instant de réflexion, il rechargea les deux araignées, avec l'intention cette fois de les concasser en brique pour refaire le mur détruit.

Khazuk ! Khazuk ! Khazuk !

Mais cette fois, Orionnos s'y prit autrement. Au lieu de faire face, il alla se positionner sous une des araignées et avec une fureur renouvelée, il frappa une patte qui sous le choc du marteau et la décharge d'énergie, explosa jusqu'à la jointure.

Voyant que cela fonctionnait, il courut jusqu'à une patte, et fit de même, renouvellant pour les autres. Le résultat fut fort concluant mais rapidement dangereux pour le Nain.

Car en la privant de deux pattes, l'araignée commença à s'écrouler sur elle même, avec Orionnos dessous. Dans une course effrénée, et un plongeon fort peu gracieux, Orionnos arriva à ne pas rester dessous mais mieux encore, il se retrouvait sous l'autre.

Mais cette dernière était arrivée à hauteur de Leia qui, absorbée par son attaque sur les Drows, ne l'avait pas vu arrivée. L'araignée sans attendre, projeta sa tête et ses chélicères sur la pauvre Elfe.

Mais elle fut stoppée, ou tout du moins déviée par un puissant coup de marteau du Nain, ce qui eu pour conséquence de faire passer la tête au dessus de l'Elfe et d'aller se terminer sur un Drows blessé, non loin des pieds de Leia.

Celle-ci dans un mouvement de surprise, se projeta si bien en arrière, qu'elle percuta Orionnos, et s'affaissa à ses pieds.

C'Arm pas le moment de me vénérer, haha. Dokit Ek cette Elgraz las bas, Ek y a Nimu dedans, Elgramit. Or, j'en fini avec Um.

Et sans plus attendre de réponse, Orionnos bondit par dessus L'Elfe et balança un grand coup dans la tête encore baissée de l'araignée, la faisant basculer sur le dos.

Le Nain prit une course d'élan et se jeta sur son ventre, et commença son concassage. Puis voyant qu'il serait encore là demain, il grava à grand coup de marteau des Runes.

Quand il finit d'écrire, il frappa avec force la dernière Rune qui se mit à briller, suivi des autres. Et dans un vacarme gigantesque, l'araignée explosa en projetant mille morceaux de toute part.

Finalement, après que la poussière soit un peu retombée, Orionnos sorti des décombres et se dirigea vers l'araignée encore en vie.


(Valchyria)
Valkhyria sentit le goût amer d'un breuvage lui agresser les papilles et se répandre chaleureusement de sa bouche le long de son corps, envahissant chacun de ses muscles.
Ses membres lourds et inertes tels ceux d'une poupée brisée semblèrent faiblement se réanimer.
Mi-consciente et incapable de percer les brumes qui voilaient ses yeux, elle pouvait tout de même percevoir l'ombre d'une silhouette envahir l'espace de son aura.
Une peur froide s'empara d'elle dès que son nez fut frappé d'une forte odeur de sang trop proche pour ne pas s'en inquiéter. Des yeux rouges, un cimeterre, le vide! Les premières images firent surface dans son esprit la faisant sursauter.
Puis une suave chaleur enveloppa son buste pour en ceindre fortement jusqu'à son dos.
La tête à présent vautrée dans le creux de son cou, elle reconnut de suite le parfum de sa peau.
Le poids d'une caresse de velours lui couvrit les lèvres avec délicatesse tandis qu'il lui fit chanter le coeur avec la douceur de ses mots.
Ses doigts trop engourdis et frustrée de ne pouvoir encore bouger, elle ne put même pas se contenter de se cramponner à lui. Trop lasse et éprouvée, elle se laissa ainsi bercer, certaine et soulagée de ne plus courir aucun danger.


(Leia)
Leia bien trop occupée à observer les Drows, n’avait pas remarqué qu’une araignée se dirigeait en sa direction. Elle vit passer soudainement la tête de celle-ci qui percuta le corps du Drow blessé et observa Orionnos bondir au dessus d’elle, il assigna un grand coup de marteau à l’araignée. Heureusement qu’il ne se trouvait pas loin de celle-ci, car Leia déjà bien occupée avec les deux Drows n’aurait pu répondre à une attaque supplémentaire.

Elle resta malgré tout, concentrée sur le premier Drow fortement blessé avachit sur le sol qui essayait de se relever tant bien que mal. Néanmoins, elle continua à se positionner sur ses gardes. Non loin d’elle se tenait sur sa lignée droite un second Drow.

Leia, toujours dans son acharnement et sa hargne décida de continuer où elle s’était arrêtée, et de terminer le premier Drow. Elle remarqua qu’elle avait déjà bien entamée le travail avec ses coups de dague, le Drow était dans un piteux état. Ses yeux étaient maintenant révulsés et il tremblait énormément. Il continuait tout de même à essayer de se relever et dans un acte de dernière force, il réussit ainsi sur ceux à quoi il s’acharnait depuis un moment et se releva fébrilement. Leia le laissa faire, elle voulait terminer bravement sans pouvoir l’achever à terre. Il fallait tout de même qu’elle reste sur ses gardes, le deuxième n’était pas loin mais Orionnos pourrait éventuellement à tout moment la couvrir.

Elle s’avança vers le Drow qui vacillait toujours devant elle. Il était à présent sans le moindre soupçon de force. Elle le regarda fixement, avec dans ses yeux toujours cette colère, serra fortement de ses deux mains sa dague encore tâchée de sang séché, poussa un cri comme pour se donner encore du courage et leva sauvagement les bras devant le poitrail de celui-ci et vint lui assigner un ultime coup de dague qu’elle amena vers le bas lui dessinant une grande ouverture verticale en pleine poitrine.

Ce coup lui était fatidique. Le Drow retomba lourdement au sol. Il en était fini de lui mais ce n’était pas vraiment le cas pour Leia, elle vit le second Drow dans un élan bondir sur elle.
Leia, prise par le poids de celui-ci tomba à terre.


(Nimu)
Tout était noir et silencieux. Nimu avait l'impression de flotter dans les abîmes et ne sentait même plus son corps. Un agréable engourdissement s'était emparé d'elle, lui apportant une certaine quiétude qu'elle n'avait ressentie qu'auprès de son bien-aimé.

Puis la sensation d'un souffle d'air sur son visage la ramena petit à petit à la réalité. Les sons d'une bataille se faisaient de plus en plus perceptible tandis que les paupières de Nimu commençaient à s'ouvrir. Alors qu'il y avait quelques instant elle ne ressentait plus aucune sensation, des douleurs lancinantes se propagèrent d'un coup partout dans ses muscles.

Une larme coula le long de la joue de la Sybiane lorsqu'elle essaya de se redresser. La douleur était insupportable mais elle devait passer au dessus si elle voulait rejoindre ses compagnons.* Y avait-il des blessés ? Nirannor avait-il réussi à rejoindre Valkhyria? Etait-elle toujours envie ?* Nimu ne pouvait donner aucune réponse à ses questions et l'inquiétude pris le pas sur la douleur.

Elle réussi à se lever et aperçu Effraïm posé non loin de là. C'était donc toi ! Le vent que j'ai ressenti c'était toi ! Lui dit elle avec beaucoup de gratitude dans la voix. L'oiseau la regarda d'un air complice puis il prit son envol pour se poser sur l'épaule de Nimu qui le remercia d'une douce caresse.

Lorsqu'elle sorti de son abri, elle vit Orionnos s'attaquer à la dernière araignée de pierre encore debout alors que Leia était aux prises avec le dernier Drow encore en vie. La jeune Sybiane voulu sortir sa dague de son fourreau pour apporter son aide à l'Elfe mais elle s'aperçut bien vite qu'elle ne l'avait plus.

Elle regarda alors autour d'elle et ne trouva rien qui aurait pu lui servir d'arme à part les pierres qui jonchaient le sol. Nimu s'empara de l'une d'elles et la lança de toute ses force sur le Drow qui la reçu en pleine tête. L'Elfe noir s'arrêta soudain de bouger, du sang se mit à couler de son front et il s'écroula sur Leia qui le dégagea rapidement avec un air de dégoût.


(Nirannor)
Le combat diminua d'un seul coup d'intensité, restait encore Orionnos à vaincre une araignée bien mal en point. Valkhyria se retrouvait dans les bras de son amour mais souffrait terriblement de ses blessures. Nirannor lui avait donné une potion préparée avec soins par Nimu et espérait bien que cela lui redonnerait quelques forces. La belle réussissait à ouvrir les yeux dans un terrible effort mais ne put que sourire à son compagnon. Nirannor la prit délicatement et se leva.

Mes amis, je ne peux continuer les recherches avec vous, Valkhyria est trop faible pour cela. Je vais l'amener à l'extérieur de cet endroit sordide pour qu'elle puisse récupérer de ces lourdes blessures. Nimu, prends la carte, elle te conduira sur la salle des prisonniers, je ne pense pas que les gardes soient trop nombreux, ils seraient déjà sur nous avec tout le bruit que nous avons fait. Allez mes amis, courage et bonne chance.

Nirannor repartit vers la sortie, sa douce dans les bras. Il sentait sa respiration sur ces épaules, elle s'était de nouveau évanouie


(Leia)
Leia se trouvait à présent sous le poids du Drow. Elle essayait en vain de se dégager de cette charge, mais ses efforts restaient sans appel. Là où elle se trouvait, celle-ci ne pouvait juste voir que ce qui se passait autour d’elle. Orionnos était toujours en combat contre l’araignée de pierre.

C’est alors qu’elle aperçut Nimu sortir d’un abri. La jeune Sybiane regarda en direction de Leia. Celle-ci comprit alors qu’elle cherchait un moyen de lui venir en aide. Soudain, elle observa Nimu qui se penchait et ramassa une pierre. Elle se doutait à quoi elle allait bien pouvoir lui servir.

Nimu la lança alors de toutes ses forces en direction du Drow. Elle vint percuter la tête de celui-ci. Il ne bougeait plus et retomba de tout son poids sur Leia. Nimu l’avait blessé au niveau du front, c’était là pour elle une occasion. Leia pleine de dégoût, en profita pour se dégager de celui-ci.

Il fallait maintenant faire vite, profiter de l’état de l’elfe noir pour l’achever. D’un geste brusque, Leia pointa sa dague au dessus du Drow étendu sur le sol, la serra fermement et de toutes ses forces vint assigner un ultime coup en plein cœur de celui-ci. Elle ôta la dague couverte de sang et renouvela la frappe à plusieurs reprises. Il poussa alors un hurlement qui s’eteignit peu à peu sous les multiples coups de dague de Leia. Il était maintenant mort.

Après cette péripétie, Leia, se dirigea vers Nimu, les yeux noyés de larmes, la remercia de ce qu’elle avait fait, et de son regard, lui montra toute sa gratitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 14 - Combat avec les Drows   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 14 - Combat avec les Drows
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat avec boucliers de duels judiciaires
» Un combat avec un loup brun aux yeux oranges
» Griffes de combat et sorcier skaven
» Altercation avec un monstre marin
» Création d'Aptitude / Style de combat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Autour du jeu (HRP) :: L'origine de ce forum-
Sauter vers: