Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 11c - Inquiètudes au campement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Chapitre 11c - Inquiètudes au campement   Sam 15 Mar - 20:57

(Nicobess)
Nirannor était parti avec Nimu pour rejoindre leurs amis qui étaient partis à la recherche d'Alkril. Elle se retrouvait seule avec Altor au camp de Zibora, même si cela lui faisait plaisir de prendre soin d'Altor, Nicobess aurait bien aimée être de la partie.

Elle se leva précautionneusement en faisant attention à ne pas faire mal à Altor, et se mit à marcher de long en large autour du feu. Elle avait besoin de se dépenser. Attendre était un vrai supplice. *Oh Altor, pourquoi, tu ne reviens pas à toi ? *

Finalement, elle alla chercher des couvertures, elle en déposa une à côté d'Altor et avec beaucoup de douceur elle la plaça sous Altor, une fois celui-ci bien installé, elle prit les deux coins de la couverture et le tira à l'abri d'une des tentes. Elle put ainsi le placer au milieu des coussins de soie. Voilà tu seras mieux ici, à l'abri du vent et du soleil. pensa t-elle.

*Que faire pour qu'il aille mieux?*

(Altor)
Altor sentit le dilemme qui envahissait Nicobess et il fut heureux qu'elle ait décidé de rester près de lui.
Lorsqu'elle le tira à l'ombre, il essaya à nouveau d'ouvrir les yeux. Au début, tout était flou puis il commença à distinguer la forme d'un visage puis, enfin, il pu de nouveau voir ces yeux merveilleux qui l'avaient accroché dès leur première rencontre.

Mon amour, comme ça fait du bien de pouvoir te regarder. Je suis heureux que tu n’aies rien.
J'ai très soif... est-ce qu'on a encore de l'eau ?

Au fait... aucune tentation ne saurait venir faire de l'ombre au bonheur que tu me fais de m'accorder ton amour.



(Nicobess)
Quel bonheur d'entendre Altor parler, même si sa voix était très faible. Elle approcha une gourde des lèvres d'Altor et commença à verser délicatement de l'eau dans sa gorge. Elle devait être relativement fraîche dans ces outres spéciale pour les pays chauds. En entendant les paroles d'Altor au sujet de son amour et des tentations, elle eut chaud au coeur. Elle remercia Asha de lui avoir fait rencontrer une telle personne dès son arrivée à Ilbana.

Elle s'approcha d'Altor, et lui déposa un baiser à la commissure des lèvres, tout en lui caressant la joue.

Est-ce que tu te sens mieux? Dis-moi si tu as mal quelque part? Si tout va bien, dis-le moi, je souhaiterais te laisser quelques minutes pour demander quelque chose à Zibora le bédouin. Je te promets de revenir le plus vite possible. Je t'aime.

(Altor)
Jamais Altor n'avait trouvé de l'eau aussi bonne...

Ne t'en fait pas, ça va aller. Je ne sais pas ce que tu m'as fait ou donner mais ça été efficace.
J'ai juste le souvenir d'avoir senti un liquide se répandre dans mon estomac puis avoir eu l'impression qu'il se diffusait dans tout mon corps...
Je pense que tout va aller pour le mieux, j'ai juste besoin d'un peu de temps et de repos.
Fait ce que tu dois faire.
Si tu pouvais juste me ramener à manger et à boire lorsque tu reviendras...
Merci d'être rester.


(Nicobess)
Nicobess était soulagée, Altor allait mieux, ses phrases étaient de plus en plus longues, que c'était doux d'entendre sa voix. Nicobess se leva sortit de la tente dans laquelle était allongé Altor et alla retrouver Zibora.

Zibora, je vous remercie de votre hospitalité, mon ami commence à se sentir mieux et nous pourrons certainement bientôt repartir et aller à la recherche de nos amis. Cependant, je voudrais faire un petit cadeau à Altor, puis-je demander à vos esclaves de me prêter des vêtements un peu plus féminins que ceux que je porte en ce moment?, et puis j'aurais besoin également de nourriture.

Zibora eut un large sourire. Mais bien sûr, vous pouvez leur demander ce que vous voulez, et puis pour la nourriture, je vais vous donner du raisin et des fraises, ce sont des fruits bien juteux qui sont très bons par les chaleurs actuelles.

Nicobess prit la nourriture et remercia Zibora, puis elle se dirigea vers la tente des esclaves, elle discuta quelques instants avec elles, et elle se laissa faire. Elles s'activèrent autour d'elle et bientôt elle fut prête et sortit de la tente pour retourner dans celle d'Altor.

Le changement était spectaculaire, Nicobess portait maintenant un pantalon bouffant en mousseline dont le bas était serré autour de ses chevilles, elle portait également des sandales à talon haut qui la faisait paraître nettement plus grande. Au niveau de son torse, elle portait juste un soutien-gorge pailleté, avec dessous un volant de mousseline transparente qui recouvrait son torse mais qui laissait voir beaucoup de peau. Ses cheveux roux avaient été détachées et voletaient autour de sa tête, elle avait conservé la pierre qui reposait sur son front.

Elle entra ainsi doucement dans la tente où reposait Altor, il tourna la tête et son expression changea. Nicobess posa le plateau de fruit sur les coussins à côté d'Altor puis se recula un peu, elle se mit ensuite à danser en tourbillonnant sur elle-même, en faisant virevolter les volants ainsi que ses longs cheveux, elle avait un grand sourire et regardait Altor amoureusement. Elle sortit un foulard de nul part et joua avec tout en continuant à danser et à onduler des hanches. Elle se rapprocha tout doucement d'Altor et à l'aide de son foulard elle lui caressa le visage, puis elle s'assit et prit un grain de raisin, qu'elle mit dans la bouche d'Altor, elle en prit un second, qu'elle mit dans sa bouche, elle l'écrasa avec la langue contre son palais, puis elle embrassa Altor, laissant couler le jus du raisin au travers de ses lèvres.

C'est juste pour toi, mon amour, je t'aime.


(Nalsh)
Nalsh était dans le camp, il le trouva aussi désert que lors de la première fois qu'il était venu. L’elfe hésita quelque instant puis il s'assit quelque instant près de l'une des tentes, il savait qu'il devait se dépêcher d'aller voir Nicobess et Altor pour expliquer la situation, mais pour l'instant il avait vraiment besoin de cs remettre les idées en place.

L'elfe ce remémora tout les moments importants qu'il avait vécu. Il revit sa fuite de son clan, ses errances dans les différents villages en cherchant un moyen de vivre. Ensuite il se remémora son échec dans le dédale de Percevent. Il n'avait rien fait d'important, Nalsh se leva, il avait prit sa décision, à partir de maintenant il savait ce qu'il devait faire. Il devait tout faire pour aider et retrouver Alkril, oui en faisant cela il se prouverait à lui même qu'il était capable de changer et de ne plus être cet elfe trouillard, cupide et incapable.

Il y a quelqu'un? cria t'il, Nicobess, Altor ou êtes vous? Nalsh se trouvait maintenant au centre du camp. Un homme s'avança vers lui, l'elfe appris le nom de cette personne. Bonjour euh...Ziboura, sauriez vous ou sont mes amis ? j'ai des nouvelles a leur donner.

(Altor)
Lorsque Nicobess revint, Altor n'en cru pas ses yeux... Il ne l'avait jamais vu qu'en tenu de baroudeuse et là...Waouh !
Certes il avait admiré sa beauté dès leur première rencontre mais cette tenue... Subjugué par les déhanchements de sa compagne, Altor oublia complètement la douleur et admira fébrilement la danse. Lorsqu'elle approcha pour lui donner un peu à manger, il fut là encore très surpris par la méthode mais ravi.

Merci ma chérie, je t'aime aussi. Tu es magnifique et je n'ai jamais mangé de raisin aussi bon.

Alors qu'il partageait encore un peu de succulents fruits avec Nicobess, Altor entendit une voix qu'il connaissait les appeler. Il reconnu Nalsh en l'entendant discuter avec Zibora.
A regret mais pensant malgré tout à ses compagnons partis à la recherche de l'un des leur :

Nicky, tu devrais peut-être allez le voir et le ramener ici.


Dernière édition par Nirannor le Sam 15 Mar - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: Chapitre 11c - Inquiètudes au campement   Sam 15 Mar - 20:58

(Nicobess)
Nicobess était aux anges, elle aurait voulu que cela ne termine jamais, mais une voix la ramena à la réalité. C'était Nalsh qui parlait avec Zibora. Et Altor l'avait également entendue.

Nicky, tu devrais peut-être allez le voir et le ramener ici. avait dit Altor

Oui, tu as raison, il vaut mieux que j'aille le chercher, il a peut-être des nouvelles de nos amis.

Elle se détacha à regret d'Altor, mais ils auraient certainement d'autres occasions et Altor serait certainement plus en forme.

Je vais passer par derrière pour aller me changer, à tout de suite.

Nicobess retourna dans la tente, où elle avait laissé ses habits, elle les enfila et laissa à regret les autres vêtements qui avaient un certain intérêt mais n'était pas du tout adapté pour l'aventure. Elle sortit de la tente vers le centre du camp, et courut vers Nalsh, elle l'enlaça, heureuse de le revoir.

Oh, Nalsh, que je suis contente de te revoir, viens suis-moi, Altor est par là dans la tente, il est blessé mais commence à aller mieux. Tu vas nous raconter ce qui t'est arrivé. Elle le précéda vers la tente, puis s'assit à coté d'Altor. Allez, Nalsh raconte-nous. Tu as vu nos amis?

(Nalsh)
Nalsh suivit Nicobess dans la tente ou Altor se reposait. Elle s'asseya à coté de l'elfe et demanda à notre jeune héros de tout raconter.
Le paladin de Voë s'assis a son tour et s'éclaircit la voix.

Je vais commencer à partir moment où je suis entré ici même. Nalsh bougea quelque peu pour cs mettre un peu plus a l'aise. Quand je suis arrivé il n'y avait personne, j'ai donc entrepri de fouiller les tentes a la recherche d'une quelconque personne. Je suis entré dans une tente et je crois bien que c'était celle-ci enfin peut importe. L'elfe reprit son souffle. Je suis donc entré et la première chose que j'ai vue c'est plusieurs jeunes femmes, ainsi qu'un homme attachés. Ils étaient bâillonnés et ils n'arrêtaient pas de bouger comme pour me prévenir de quelque chose. Nalsh ce frotta la tête, et la j'ai senti des mains agripper mes bras et les tirer vers l'arrière. J'était fatigué et je n'ai donc pas résisté, le visage de Nalsh devint grave, puis il se parla à lui même,* de toute manière je ne suis pas sûr que j'aurais pu faire quelque chose. *

L'elfe continua son récit comme si de rien n'était, les Drows mon posés plusieurs questions et une fois qu'ils ont eu leurs réponses ils m'ont assommés de plusieurs coups, il se frotta a nouveau la tête et pris une légère pause, il fuyait ses deux amis du regard, il était submergés par la honte, la honte de n'avoir pas agit.

Quand je me suis réveillé j’étais saucissonné à une sorte de poteau fait d'ossements humains et autres. Un peu plus tard des guerriers sont partis vers le camp, ensuite les Drows on commencés à discuter, Nalsh reprit une nouvelle fois son souffle, il regarda Altor et continua son récit plus rapidement comme si il voulait se débarrasser d'un mauvais souvenir. Pourtant ce n'était pas pour lui mais plus pour Altor, celui-ci avait était blessé par les Drows qui avait quittés la caverne et Nalsh ne savait pas trop comment son ami allait réagir. Les Drows se sont donc mis à discuter, je ne comprenait pas tout car leur langage et un peu différent du notre, mais j'ai quand même compri les Drows, quand ils expliquaient leurs plans. Tous ce qu'ils voulaient c'étaient vous attirer dans leurs grottes, ils on donc envoyé leur trois guerriers les plus faibles, Nalsh fuyait le regard d’Altor, ceux-ci accompagnés par le meilleur guerrier de la tribu qui avait pour mission de capturer l'un des nôtres pour vous amener a la grotte et c'est Alkril qu'il ont choisi.
Mais bizarrement leurs plans a changé une fois qu'Alkril fut capturé, et qu'un messager eut parlé à celle qui semblait être la meneuse du groupe. Je n'ai pas pus entendre ce qu'il lui disait, mais après cela ils se sont séparés en deux groupes. Le premier groupe devaient emmener Alkril dans leur cité souterraine, celle-ci se trouve d'ailleurs près du mont Runar, il va être sacrifié pour l'anniversaire de la mort de leur ancienne reine, ainsi qu'un membre de chaque espèce humanoïde et de trois elfes, un pour chaque coup que leur reine a reçu. Le deuxième groupe quand a lui
, Nalsh chercha ses mots, le deuxième groupe devait nous exterminer. J'ai encore pas mal de choses à expliquer mais je pense que je devrais garder cela pour plus tard quand nous seront tous réunis. Les autres se sont mis en tête de tuer le groupe qui doit nous abattre. J'ai peur qu'il ne leurs arrivent malheurs, la meneuse fait partie du groupe d'élimination.

Nalsh reprit calmement son souffle et regarda ses amis tour a tour, comme pour essayer de capter leurs pensées. Désolé mon récit est quelque peu confus. Dit il finalement. Je vais quand même vous dire comment j'ai pu me libérer. En fait c'est l'un des elfes noirs qui ma aidé à m'échapper. Je ne me rappel plus si j'ai expliqué aux autres la raison de son geste, le Drow qui ma sauvé appartient a un groupe d'elfes noirs qui essaient de revenir a nos traditions. Mais pour l'instant ils n'arrivent pas tous a rester longtemps sous la lumière, et certains on encore des aversions pour notre peuple, même si ils essaient d'y remédier, ces elfes noirs ont été endoctrinés depuis leurs plus jeunes âges, un peu comme nous à leurs égards. Bref le Drow qui m' a aidé la juste fait pour se prouver à lui-même qu'il avait réussi à changer sa nature. J'ai eu de la chance. Alors que faisons nous?


(Altor)
Altor écouta le récit de Nalsh... Il se sentait stupide d'avoir plongé tête baissée dans un piège aussi grossier sans réfléchir. A la fin du récit, il prit la parole pour répondre à la dernière question de son ami et pour exprimer se qu'il ressentait depuis un moment déjà.

Hélas, on ne peut pas faire grande chose pour eux pour l'instant. Même en leur expliquant qu'ils vont droit dans un piège, ils n'abandonneront pas Alkril.
Je suis encore trop faible pour tenter de les rejoindre... et même si on les rattrapait, je serais un poids pour le groupe.
Pourtant, je pense qu'il y a pour nous une façon de les aider : Valchyria et Leïa ! Ce sont des elfes, on peut communiquer avec elles par la pensée. Nous allons pouvoir ainsi les prévenir du piège.
Je pense même qu'au cours des combats, nous avons le moyen de percevoir leurs ennemis mieux qu'elles. Lorsqu'elles seront concentrées sur une cible, nous pourrons, nous, percevoir les dangers qui viendraient d'autres Drows autour. Cela pourrait être décisif.
Je vais vous confier cette tâche à tous les deux, je ne suis pas sûr d'être en état d'assurer une telle liaison assez longtemps.
De mon côté, je vais tenter autre chose en espérant que cela fonctionne. Je vous en reparlerais plus tard si je réussis.
Pour l'instant, vous devez les prévenir.


Altor embrassa alors Nicky et lui demanda de l'aider à se lever.

Je dois allez dans la tente d'à côté... surtout ne venez pas me chercher, attendez que je revienne.

Altor se dirigea alors vers une tente voisine, ne s'arrêtant qu'un cours instant près de Zibora pour lui parler et lui glisser quelque chose dans la main

(Nicobess)
Altor allait mieux, il était encore faible, mais il pouvait se tenir debout et se déplacer. Nicobess était grandement soulagée après la peur qu'elle avait ressentie quand elle avait cru le perdre.

Bon alors, nous allons essayer d'entrée en contact avec valkhyria ou avec Leia. Nalsh, donne-moi la main pour que nous puissions mettre en commun nos forces psychiques. Concentre-toi, et pense à Valkhyria, nous allons d'abord essayer avec elle, je sais qu'elle est réceptive.

Nicobess prit la main de Nalsh dans la sienne, puis elle ferma les yeux et se concentra à la recherche de l'esprit de Valkhyria. Elle se voyait avancer vers la montagne et passer au travers d'une grotte, la présence de Valkhyria était plus forte, mais elle ne l'avait pas encore captée. Soudain elle ressentit un certain affolement, Valkhyria était en danger et son esprit était trop tendu pour être réceptif. Nicobess continua cependant à frôler l'esprit de Valkhyria en la suivant pas à pas, elle savait que dès que la sérénité serait revenue, Valkhyria le sentirait et lui répondrait, il fallait juste ne pas perdre la connexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
 
Chapitre 11c - Inquiètudes au campement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Autour du jeu (HRP) :: L'origine de ce forum-
Sauter vers: