Au delà des mers

Des aventuriers venus du monde entier découvrent une île peuplée d'étranges créatures. Humains, Elfes, Orques et Nains se lient pour la coloniser.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 11b - Une tâche plus qu'étrange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Chapitre 11b - Une tâche plus qu'étrange   Sam 15 Mar - 20:36

(Nirannor)
Nirannor avait fait le plein de vivres et d'eau, autant qu'il ne put en porter tout en restant libre de ses mouvements. Il salua son ami Altor qui commençait à reprendre quelques forces, ses blessures le faisaient encore souffrir mais la présence de Nicobess le soulageait quelque peu. Puis, il fit ses adieux à l'elfe Nicobess.

Prends bien soin de ton compagnon, et quand il ira mieux, rejoignez-nous. Je te laisse une copie du parchemin que j'ai trouvé sur le Drow, c'est Zibora qui l'a faite, elle pourra peut-être te servir. Voilà, les adieux sont toujours difficiles à faire à des amis mais je suis sûr que nous allons nous revoir très prochainement et que nous prendrons le temps de mieux nous connaître.

Nirannor alla ensuite saluer Zibora pour le remercier de tout ce qu'il avait donné et fait et en le quittant, il lui fit un petit clin d'oeil

Cher ami, quand mes amis et moi-même reviendrons dans ton campement, j'espère que nous pourrons y déguster un de tes plats et goûter de ton merveilleux vin.

Puis, l'humain quitta les tentes en prenant la direction qu'avaient prise Valkhyria, Leia et Orionnos. Nimu l'accompagnait. L'un et l'autre marchaient d'un bon pas, ils n'étaient plus qu'un point à l'horizon quand Altor releva la tête pour les apercevoir. Le rythme imprimé par Nirannor était soutenu mais la Sybiane ne paraissait pas en souffrir tellement elle avait hâte de retrouver Alkril. Le soleil était haut dans le ciel mais l'envie d'aller de l'avant était plus forte que la chaleur. Nirannor se tourna vers Nimu et lui souffla quelques mots.

J'espère que nous allons bientôt rejoindre nos camarades. Pourvu qu'ils ne leur soient rien arrivés, je m'en voudrais toute ma vie de les avoir laissé partir si rapidement.


(Nimu)
Nimu ressenti au fond d'elle une énergie encore inconnue. La volonté de vouloir retrouver Alkril lui donnait des ailes. Nirannor lui aussi semblait avoir retrouver toute son énergie mais il était inquiet pour Orionnos, Valkhyria et Leia.

Ne t'en fais pas pour eux, en ce qui concerne Orionnos je me fais pas trop de soucis et Valkhyria et une très bonne combattante. Par contre Leia est un peu plus fragile mais je suis sûre qu'elle possède une force cachée qu'elle n'a pas encore dévoilé et en plus elle très futée et sais se tirer de mauvais pas, je lui fais confiance.
C'est vrai que Nimu avait rencontré des personnes formidables et qu'elle ferait tout pour elles, même donner sa vie si nécessaire.

Au bout de deux heures de marche Nimu stoppa soudain Nirannor. Elle avait aperçu une silouhaite au loin qui se dirigeait dans leur direction.
Tu vois comme moi ou est ce que le soleil et la chaleur me jouent des tours ?


(Nirannor)
Nimu avait vu quelque chose bouger à l'horizon mais le soleil était trop lumineux pour que Nirannor puisse distinguer quoi que ce soit. Par précaution, il prit son arme à la main et demanda à Nimu de se préparer au combat.

Non, Nimu, mes yeux sont trop éblouis pour voir ce que tu devines, prenons nos armes, on ne sait jamais sur qui nous pouvons tomber

Ils s'étaient arrêtés attendant là quelques instants. Puis, Nirannor distingua une silhouette. Celle-ci avançait rapidement vers eux et paraissait seule. Au fur et à mesure, l'humain se crispait sur son épée, une peur l'envahissait lui rappelant sa blessure. Puis Nirannor comprit que ce ne pouvait être un Drow, il ne se serai pas avancé à découvert en plein soleil à leur rencontre. Mais qui pouvait être cet homme ?

Nimu et Nirannor ne mirent pas bien longtemps à le savoir et ils purent reconnaître une silhouette familière s'avancer vers eux. Nirannor fut soulagé et il eut un grand sourire quand devant eux à quelques mètres, il put mettre un nom sur cette personne : L'elfe Nalsh.

Bonjour mon ami, heureux de te revoir, ah tu dois avoir beaucoup de chose à nous raconter. Nous avons toujours eu espoir de te revoir. Allez, asseyons-nous au pieds de ces quelques cactus et prenons quelques instants pour discuter et boire.

Nalsh était parti du groupe en éclaireur et depuis ce moment là, il avait disparu. Beaucoup de choses avaient du se passer et il devait avoir des renseignements très utiles à fournir pour Nimu et Nirannor


(Nalsh)
C'est un Nalsh fatigué qui se tenait devant Nimu et Nirannor. Nalsh les salua, il était heureux de les voir en vie. Il n'avait pas manifesté de joie particulière quand il avait rencontré le premier groupe, étant donné qu'il était totalement apeuré, exténué et désorienté. Il se promit de s'excuser de son manque d'enthousiasme auprès de Valkhyria, d'Orionnos et surtout de Leia une fois qu’il les reverraient. Là, il avait enfin retrouvé ses esprits mais pas ses forces, d’autant plus que la potion ne faisait plus effet. L’elfe souffrait et cela se voyait sur son visage.
Nalsh expliqua ses mésaventures. Après avoir dit a peut près la même chose qu'au premier groupe l'elfe leur demanda de bien faire attention a eux. Nalsh hésita à faire part de ses inquiétudes concernant Leia, Valkhyria et Orionnos. Il aurait dut aller avec eux il connaissait la grotte ainsi que les Drows.

Je m'inqu...., L'elfe hésita et ce ravisa. Faites attention a vous, les Drows sont vils et extrêmement intelligents et ils n’hésite pas a ce sacrifier et a sacrifier leurs compagnons. Les plus forts sont partis avec Alkril mais ceux qui restent n’en sont pas moins redoutables. Je crois qu’il n’en reste que sept. Mais mes sens peuvent m’avoir trompé je n’avait plus toutes ma tête. Nonnnnn…. Je ne leur en ai pas parlé …les golems ils y en a partout et ne bouge que quand l’ennemi est entré dans la grotte. Ils ne sont pas forts mais ils sont relié au Drows si l’un des golems se réveillent les autres en font autant et les Drows les plus proche sont prévenu de l’intrusion. Je m’inquiète pour nos amis. Nirannor tiens, Valkhyria ma donner ceci pour toi. Nalsh lui remit la lettre. Si…il faut je...viendrais avec vous. Nalsh essaya tant bien que mal de cacher sa fatigue et sa douleur. L’elfe avait encore un peu de potion du Drow peut être devait-il l’utiliser.


(Nimu)
Nimu était vraiment heureuse de retrouver Nalsh sains et sauf. Cependant les nouvelles qu'il leur donna étaient inquiétantes. Alkril était vivant mais il ne lui restait plus beaucoup de temps et ses camarades partis en avant courraient un grave danger.

Assis à l'ombre de cactus, les trois compères échangèrent eau et informations quand à un moment donné Nalsh tendit une lettre de Valchyria à Nirannor qui se mit à la lire sans se faire prier. Nimu en profita alors pour demander à Nalsh si il avait pu parler à Alkril, si il était blessé, pourquoi c'était lui qui avait été enlevé, ... . Elle ne laissait même pas le temps à l'elfe de répondre, elle avait trop de questions qui lui tournaient en tête depuis trop longtemps.

Tout d'un coup Nirannor se leva d'un bon ce qui mit fin à toute discutions. Il avait les yeux rivés sur sa lettre et semblait particulièrement inquiet.


(Nirannor)
Nirannor écoutait Nalsh avec attention. Celui-ci leur donnait des renseignements capitaux sur les Drows et leurs habitudes, cela leur servirait sûrement plus tard. Quand l'elfe lui tendit la lettre de Valkhyria, Nirannor s'empressa de l'ouvrir et la lire. Assis à l'ombre d'un cactus, il n'entendait plus la conversation entre les deux autres.

*Mon amour,
Si tu lis ce message, c'est que ta vie n'est plus en danger et j'en serai forte heureuse. Pour notre part, nous avons parcouru déjà quelques lieues vers l'Est, les montagnes ne sont plus très loin, nous espérons trouver au plus vite la caverne où habitent les Drows. Je ferai en sorte que vous puissiez nous retrouver facilement, j'ai quelques cailloux dans ma poche qui seront bien utiles.
Ta douce qui se languit de toi*

Nirannor se leva d'un seul coup, qu'avait-il lut pour avoir cette réaction ?

Nalsh, tu m'as bien dit que des elfes noirs étaient à ta poursuite...

Ne le laissant répondre, l'humain enchaîna

...Ah, Nimu, il faut se dépêcher de les rejoindre, Valkhyria fait tout pour que nous la retrouvions facilement, les Drows risquent d'être sur leurs traces. A trois leurs chances de s'en sortir sont infimes, nous devons les aider. Partons de suite

Nirannor repris son sac, puis s'en prendre le temps d'attendre Nimu prit la direction donnée par Nalsh, espérant rejoindre ses compagnons avant qu'il ne soit trop tard.


Dernière édition par Nirannor le Sam 15 Mar - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
Nirannor
Le tout puissant
Le tout puissant
avatar

Nombre de messages : 386
Race : Démon
Classe : Chevalier du Chaos
Alignement : Chaotique Mauvais
Date d'inscription : 07/05/2007

Feuille de personnage
PV:
666/666  (666/666)
PM:
666/666  (666/666)
XP:
666/666  (666/666)

MessageSujet: Re: Chapitre 11b - Une tâche plus qu'étrange   Sam 15 Mar - 20:37

(Nimu)
Nimu eu à peine le temps de rassembler ses affaires et d'indiquer la direction du campement à Nalsh pour qu'il puisse retrouver Nicobess et Altor, qu'elle courrait déjà derrière Nirannor. Elle s'en voulait d'ailleurs de le laisser d'un coup comme ça mais il était encore trop faible pour l'instant et avait besoin de soins.

Après quelques foulées, Nimu rattrapa Nirannor qui marchait d'un pas plus que décidé en direction de la montagne, le désert ne semblant n'avoir plus aucune emprise sur lui. La Sybiane, malgré sa grande endurance, ressentait quelques peines à suivre le rythme mais la détermination de Nirannor lui donna du courage et elle accéléra le pas pour rester à sa hauteur.

Nirannor remarqua alors le regard triste de Nimu et lui demanda si tout allait bien mais elle ne répondit rien. Elle était perdue dans ses pensées qui n'étaient tournés que vers un seul être. Nalsh n'avait pas eu le temps de répondre à ses questions concernant Alkril et son inquiétude grandissait d'heure en heure. Une larme coula le long de sa joue mais Nimu l'essuya tout de suite pour ne rien laisser paraître.

Tu es sûre que tout va bien ? Répéta Nirannor.
heu, oui, oui, ne t'en fais pas, c'est juste une saleté de grain de sable qui m'est rentré dans l'oeil.
Mais Nirannor ne sembla pas du tout satisfait de cette réponse. J'ai bien remarqué que ça n'allait pas très fort depuis qu'Alkril a disparût mais je te promets qu'on ferra tout pour le retrouver et le sauver. Tu as ma parole. Les mots de Nirannor remontèrent un peu son moral mais elle avait toujours cette boule au ventre qui la tiraillait.


(Nalsh)
Nalsh était la immobile, totalement abasourdi, Nirannor était plus mal en point que l'elfe, et pourtant il surmontait cela. Il est vrai que l'adage lui convenait parfaitement "l'amour donne des ailes". Notre jeune elfe regarda Nimu et Nirannor s'éloigner.

Nalsh resta un moment à se poser des questions. Qu'avait-il fait depuis le départ, rien, a part fuir et chercher de l'aide. L'elfe ne savait plus quoi faire, à présent il regardait l'outre que le Drow lui avait donné. Le jeune paladin était perdu dans ses pensées et ne cessait de fixer l'outre. Il enleva le bouchon et approcha le goulot lentement, celui ci toucha les lèvres de l'elfe. Puis soudain il abaissa l'outre et referma le bouchon. Ensuite Nalsh partit en direction du camp, arborant un visage déprimé.

Cela faisait déjà un moment que Nalsh marchait en direction du camp, il était tellement préoccupé qu'il ne remarqua même pas les tentes au loin. Au bout d'une marche d'une heure et demie notre elfe brun, cheveux mi long, yeux marron, visage triangulaire d'1 mètre 85 et d'une carrure typique des elfes, n'était plus qu'a quelques mètres des tentes. Nalsh changea son visage et arborait maintenant le même que d'habitude. Il entrait a présent dans le camp.


(Nirannor)
Nirannor répondit sèchement aux propos de Nimu et cela ne lui ressemblait guère. Etait-ce le danger qui guettait sa douce qu'il le mettait dans cet état ? Il se sentait un peu honteux vis à vis de son amie la Sybiane, elle était comme lui, très inquiète du sort de son compagnon et ne voulait le faire paraître. Elle ne souhaitait embêter l'humain et le tracasser encore plus qu'il ne fût.

Après quelques mètres, Nirannor lui sourit espérant retrouver le sourire sur son visage. Surtout il ne voulait pas qu'elle se décourage, la vie des autres dépendait peut-être d'eux et celle d'Alkril encore plus. Ils suivirent les indications de Nalsh pour tenter de retrouver Orionnos, Leia et Valkhyria avant que ceux-ci ne pénètrent dans une quelconque caverne. Nirannor avait toujours le parchemin et plus il y pensait, plus il était persuadé que le plan représentait le refuge des Drows.

Quelques lieues plus tard, Nirannor aperçut sur le sol quelques cailloux disposés d'une drôle de façon. Cela ne pouvait être naturel et cet alignement très précis devait être l'oeuvre d'une main d'homme. Il se retourna vers Nimu, qui à cause de l'allure forcée de l'humain, arrivait à suivre avec grande peine.

Nous devons être sur la bonne voie. Ces cailloux en sont la preuve, personne n'aurait pu les mettre là à part nos amis. Suivons-les et nous devrions bientôt les rejoindre, pourvu qu'il ne soit pas trop tard.

Nirannor s'arrêta quelques instants, prit sa gourde et la tendit à Nimu. Puis il prit dans une de ses poches quelques abricots séchés que lui avait donné Zebora.

Buvons et mangeons un peu pour reprendre quelques forces, nous devons encore marcher quelques temps avant de les apercevoir.

Après ces courts instants de répit, Nirannor repris sa marche de plus belle, oubliant la chaleur du soleil et la difficulté de progresser dans ce désert, il n'avait qu'un objectif, atteindre ses compagnons avant que les Drows ne tombent dessus.

(Nimu)
Le soleil se faisait de plus en plus oppressant et le sable rendait la progression difficile pour la sybianne qui suivait tant bien que mal son compagnon. Au bout d'un moment celui-ci s'arrêta devant un petit tas de cailloux qui avaient visiblement été mis là à leur intention.

Nirannor proposa de faire halte quelques instants et tendit sa gourde à Nimu qui l'accepta avec grand plaisir et s'installa à ses côtés. Mais la pause fût de courte durée et les deux amis reprirent rapidement leur route.

Nimu commençait à voir la montagne se dessiner derrière les dunes de sable, signe qu'ils approchaient de leur but. Mais maintenant le danger de rencontrer des ennemis était augmenté et ils se rendirent rapidement compte qu'ils étaient entrés dans le territoire des Drows.

Il nous faut être très prudent à présent dit Nimu. Nous risquons fort de faire de mauvaises rencontres alors mieux vaux avancer avec précaution et faire très attention à la moindre chose suspecte.
Nimu avait à peine terminé sa phrase qu'elle disparût d'un coup sous les yeux ébahi de Nirannor. La Sybiane n'avait pas remarqué le trou qui avait été creusé dans le sable. C'était un piège destiné à on ne sait quel animal dans le fond du quel des pics de bois avaient été disposés et que Nimu avait évité de justesse. Seule sa tunique avait été déchirée au niveau de son bras, laissant apparaître la maque bleue qui n'avait cessé de s'étendre.

Nirannor regarda Nimu étendue au fond du piège avec inquiétude. Nimu, tout va bien ? Tu n'as rien ? Elle se releva visiblement indemne et agrippa la main que lui tendait Nirannor pour l'aider à ressortir. Tu as eu de la chance de ne pas t'être blessée. Il était rassuré de voir qu'elle allait bien mais son regard changea tout d'un coup. Il venait de remarquer la tache qui entourait maintenant le bras de Nimu.

(Nirannor)
Heureux que Nimu n’ait rien dans sa chute au fond du trou, Nirannor reprit la direction des montagnes. Mais quelque chose le chagrinait. En relevant la Sybiane, il avait aperçut une tâche sur son bras. Qu’était-ce ? L’humain ne voulait pas embarrasser son amie de questions indélicates et préféra se concentrer sur ce qui était pour lui le plus urgent, retrouver les compagnons qui les précédaient.

Le binôme marchait toujours d’un bon rythme. Les montagnes s’approchaient et Nirannor fut impressionné par leur hauteur. A leurs cimes, la neige éternelle leur donnait un air de magnificence. La chaleur se faisait moins sentir et le vent du Nord venait rafraîchir les visages de Nimu et de Nirannor. Les indications que leur avait donnés Nalsh et les quelques cailloux laissés par Valkhyria leur permettaient de ne pas perdre de temps. Le sable disparaît maintenant laissant la place à un chemin caillouteux, de part et d’autres quelques arbres avaient réussi à pousser, des bruits d’oiseaux se faisaient entendre et Nirannor fut heureux de retrouver un peu de vie.

Un peu plus loin, l’humain remarqua au sol des empreintes de pas. Le nombre de celle-ci permettait de penser qu’elles appartenaient à leurs amis. Nirannor avait espoir de les rejoindre rapidement, son envie de revoir sa douce lui donnait des ailes. Nimu ne semblait pas fatiguée par la marche, elle aussi, avait hâte de revoir ses compagnons et surtout son ami Alkril.

Après quelques heures de marche, Nirannor s’arrêta : Une petite pause ne serait pas immérité. Il se tourna vers son amie et lui proposa de s’asseoir un peu afin de se désaltérer et de reprendre quelques forces. Nirannor ressentait encore sa blessure et cet arrêt lui permettrait aussi de souffler. Le campement était déjà loin et l’humain avait espoir que Nalsh reviennent vers les montagnes avec les renforts de Nicobess et Altor, espérant que ce dernier soit entièrement rétabli. Tendant sa gourde à Nimu, il aperçut de nouveau sa tâche. La Sybiane vit le regard de Nirannor se porter sur son bras, allait-elle lui en parler ?

Nous devrions être proche de l’entrée de la caverne maintenant, nous devons faire très attention, nos ennemis ne sont peut être pas très loin. Zibora m’a gentiment proposé de me donner une gemme de lumière, elle nous sera utile dans le noir des profondeurs de cette terre. J’ai entendu dire que ces lieux étaient habités de créatures dangereuses, il faudra nous préparer à leur rencontre, nous devrons marcher le plus silencieusement possible et communiquer par signe. Allons, le temps est venu de voir cela de plus près


(Nimu)
Nimu avait bien vu que Nirannor avait remarqué la marque sur son bras mais il ne lui posa aucune question ce qui la toucha énormément. Cependant, elle ne pouvait pas continuer de lui cacher ce qu'elle avait plus longtemps surtout qu'elle craignait de leur avoir fait courir un risque depuis leur départ du campement et si tel était le cas, elle ne se le pardonnerait jamais.

Après avoir expliqué comment ils allaient procéder pour la suite, Nirannor lui dit qu'il était temps d'y aller. Nimu le regarda, pris une grande respiration et lui dit : Il faut que je te parle de quelque chose. Pour l'instant seul Alkril a vu cette marque. En prononçant ces mots, elle se rapprocha de Nirannor, retira le bandage qu'elle avait mis pour cacher sa main et remonta sa manche déchirée. Je me suis piquée le doigt avec une aiguille il y a quelques jours et depuis j'ai cette tache qui n'arrête pas de grandir. Je ne sais pas ce que cela signifie mais ce que je sais c'est que c'est à ce moment que j'ai commencé à entendre des murmures dans ma tête. Mais ces voix se sont tues après notre combat contre les Drows. Pardonne moi de ne rien t'avoir dit plutôt.

(Nirannor)
Nirannor écoutait attentivement l'explication de Nimu sur cette tâche qu'elle avait sur son bras. La jeune Sybiane se culpabilisait et paraissait extrêmement gênée.

Etrange, cette tâche qui vient subitement. Je ne sais quoi te dire, mais pour l'instant si celle-ci ne te fait souffrir, continuons notre chemin afin de retrouver nos compagnons. Ensuite, nous devrions peut-être en parler aux autres, certains d'entre nous connaissent sûrement des mages capables de te guérir.

L'entrée d'une caverne se profilait devant leurs yeux. Nirannor sorti son épée de son fourreau, l'ennemie était peut-être là. Puis il se retourna vers son amie.

Nous voici peut-être à quelques instants d'affronter des elfes noirs ou des monstres. Que nos dieux respectifs nous guident à travers les entrailles de la terre. Allons, entrons dans ce trou noir.

Avant de pénétrer dans la grotte, Nirannor sorti de sa poche une gemme de lumière et le parchemin qu'il avait trouvé sur l'elfe noir. Puis ils entrèrent. Nirannor mit quelques instants avant de s'habituer à ce lieu. La gemme diffusait petit à petit sa lumière et l'humain put découvrir au fur et à mesure l'endroit où ils avaient mis les pieds. L'odeur d'humidité montait au nez de Nirannor et la fraîcheur de l'endroit contrastait avec la chaleur du désert. ll regarda le parchemin. Ce qu'il avait en face de lui ressemblait à ce qu'il pouvait voir sur le vélin. C'était la bonne caverne, enfin celle dessinée. Maintenant il fallait s'engouffrer dans celle-ci afin de retrouver Alkril et en espérant y retrouver leurs autres compagnons. Nirannor était inquiet, il n'y avait plus de traces du passage de Valkhyria et de ses amis, auraient-ils prit une autre entrée ? Etaient-ils toujours vivants ?
A cette question, Nirannor eut quelques frissons dans son dos, la perte de sa douce lui serait inconsolable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orquesetelfes.asiafreeforum.com
 
Chapitre 11b - Une tâche plus qu'étrange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà des mers :: Autour du jeu (HRP) :: L'origine de ce forum-
Sauter vers: